mercredi 21 mars 2018

Michael Lovatt - Side Effects (Midnight Social Recordings)

Michael Lovatt - Side Effects EP (Midnight Social Recordings)

Le Dj/producteur irlandais (mais berlinois d'adoption) Michael Lovatt, nous présentait le 12 Mars dernier sur Midnight Social Recordings, son dernier EP baptisé Side Effects. Alignant de captivantes sonorités deep-house aux reflets industriels et minimal tech, en droite ligne avec l'esthétique du label de Carlo Gambino basé à Leeds, Michael nous livre 3 productions immersives et nocturnes aux délicates réminiscences techno/house des années 90. Animées par un groove accrocheur, elles sont habitées par des nappes de synthés vaporeuses et hypnotiques qui feront sans aucun doute leur effet cet été... Je pense au bar d'une plage isolée, à un délicieux couché de soleil tardif...

Eric Ross - She Likes To Beat It (SQ1theunderground)

Eric Ross - She Likes To Beat It (SQ1theunderground)

Le Dj/producteur américain Eric Ross publie sur SQ1theunderground, label aujourd'hui basé à L.A. qu'il fondait au Texas en 2016, She Likes To Beat It, un EP tiré d'un titre deep techno qui lui fut inspiré par l'ancienne citée portuaire maya, Tulum. Utilisant le Moog comme instrument de base, il élabore avec la légendaire TR-808 une rythmique 4/4 entrainante sur laquelle se développe, entre autres nappes et arpèges de synthés, une ligne de basse virale rappelant la mélodie accrocheuse du célèbre tube "Beat It", que Michael Jackson réalisait en 1982.
"She Likes To Beat It" est remixé dans une veine plus techy par Bubblewrappe, puis dans une esthétique plus dépouillée par l'italien Sam Draugluin, qui fait resurgir d'outre-tombe la voix du King of Pop. Cliff Anderson alias AIA, nous offre aussi sa vision du morceau,empruntant quant à lui la voie des airs...


mardi 20 mars 2018

Jerk Boy - Blowing The Soul (Refuge Recordings)

Jerk Boy - Blowing The Soul (Refuge Recordings)

Le Dj/producteur australien Jerk Boy s'empare de l'illustre thème "Bird's Lament" du génialissime américain Moondog pour le sublimer dans une petite gourmandise deep-house prête à être consommer cet été. On a bien sûr tous en tête ce sample incontournable de 1969 présent dans "Get A Move On", que Mr Scruff publiait en 1999 sur Ninja Tune, ou encore cet étonnant edit qu'Henrik Schwarz nous livrait dans son mixe pour DJ-Kicks en 2006... Et bien voici "Blowing The Soul", un nouveau clin d'œil à cette composition hypnotique et entêtante aux sonorités cuivrées, qui combine savamment jazz avant-gardiste et musique minimaliste.


Warsnare - Warchestra (Infinite Machine)

Warsnare - Warchestra (Infinite Machine)

Le musicien londonien Daniel Potter alias Warsnare nous présente via Infinite Machine son épique et magistral Warchestra, un premier album long format immersif, exprimant un univers musical d'une rare richesse, foisonnant de sonorités acoustiques et électroniques, organiques et synthétiques. Flirtant avec l'UK bass music, le hip-hop, le jazz, l'ambient, la jungle, la deep house, le grime et le breakbeat, l'artiste y élabore de savantes combinaisons enregistrées en live, où il conjugue avec force et brio, d'intenses arrangements symphoniques, de subtiles incursions orchestrales contemporaines et de touchants clins d'œil aux folklores brésiliens (samba, choro, bossa nova et funk carioca). Inclassable, complexe, poétique et terriblement accrocheur, Warchestra aligne une suite d'invités prestigieux à la hauteur du défi lancé par son architecte virtuose. En effet, Warsnare a choisi pour habiter ses orchestrations sophistiquées et hybrides, des voix et des plumes raffinées : le chanteur Charlie Stark ("Syndrome" et "Without You") côtoie ainsi la divine Vienna Shilling ("Life Life" et "Beautiful Day"), la rappeuse/poétesse Kate Tempest ("Kairos") et la diva brésilienne Laura Lopes ("Quanto Tempo").
Un album brillant !




 

Ydentiti Crisis, Derreuq - Polarity EP (Shades Of Play)

Ydentiti Crisis, Derreuq - Polarity EP (Shades Of Play)

Le Dj/producteur américain originaire d'Alexandrie en Virginie, Felipe Rivera alias Ydentiti Crisis, élabore son propos musical à partir d'une large palette de sonorités électroniques, puisant aussi bien ses influences dans l'experimental et l'electronica, que dans la minimal techno ou la leftfield house. Epaulé par son compatriote Derek Tucker alias Derreuq, il publie sur le label basé à Washington Shades Of Play son dernier EP baptisé Polarity. Après une année de tâtonnement, d'apprentissage et d'introspection, le tandem accouche d'un recueil de 9 titres profonds et sombres, où sonorités analogiques et électroniques se combinent, créant alors des textures immersives au groove chaud et organique ("Wait For Me (Original Mix)", "Otherside (Original Mix)"), mais alignant également des ambiances glaçantes et industrielles ("Polarity (Original Mix)", "Blind (Original Mix)", "Desire (Original Mix)").


lundi 19 mars 2018

Eli Escobar - City Song EP (Classic Music Compagny)

Eli Escobar - City Song EP (Classic Music Compagny)

Extraits de son 3° opus baptisé Shout et paru courant Novembre 2017 sur Classic Music Compagny, les titres emblématiques "City Song" et "City Song Part. 2 (Peace, Love and Harmony)" du Dj/producteur à la touche inimitable, Eli Escobar, nous replongent dans des sonorités underground empreintes de disco, de funk et de house d'un personnage devenu incontournable sur la scène club new-yorkaise, artiste qui nous avait déjà livré plus tôt, les singles, "Muzik" et "Handz Up". Doté d'une ligne de basse funky étourdissante et de field recordings nous évoquant les bruits urbains si familiers de la Big Apple, le morceau réunit tous les ingrédients qui façonnent les bombes discoïdes dont on raffole : kit de samples de batterie analogiques et claviers vintage, vocaux soulful et percussions accrocheuses...
Dans ce nouvel EP nommé City Song, un edit de Ron Basejam (alias Jim Baron de Crazy P)poussant les reflets funk à leurs paroxysmes, complète la nouvelle version qu'Eli a lui-même orchestré de son propre "City Song Part. 2 (Peace, Love and Harmony)". Ils sont tous deux accompagnés d'un remix du thème "City Song", réalisé par le duo allemand COEO. Ce dernier nous livre un moment deep-house captivant et immersif, donnant à la production un visage complètement nouveau.

 
 

Dario D'Attis & Definition Feat. Jinadu - Dreamcatcher (Defected)

Dario D'Attis & Definition Feat. Jinadu - Dreamcatcher (Defected)

Le Dj/producteur suisse Dario D'Attis signe son retour sur Defected avec le redoutable "Dreamcatcher", nouvelle pépite electro qui succède à son précédent Sunshine People EP paru sur le label de Simon Dunmore en Aout 2017. Epaulé par son compatriote helvète Definition, il nous livre un titre contagieux à la production house minimaliste et hypnotique, accueillant les vocaux pop accrocheurs et sensuels du chanteur britannique Jinadu, qui semble ici trouver le juste milieu entre les timbres de Bono et Sting. Encore une bombe dont les sonorités vont flotter tout l'été sur les dancefloors.


Angelo Ferreri - Want To Say EP (Soulfuric Recordings)

Angelo Ferreri - Want To Say EP (Soulfuric Recordings)

Après nous avoir offert le captivant "Don't You Worry" de The Joi Fuhl Feat. ShezAr en début d'année, le légendaire label basé à Miami Soulfuric Recordings repointe le bout de son nez avec une nouvelle réalisation aux saveurs house 90's, l'EP Want To Say, orchestré avec maestria par l'italien  Angelo Ferreri, Dj/producteur et patron de maisons de disques originaire de Sicile. Avec ses 3 titres punchy aux sonorités soulful fédératrices, regorgeant d'accents jazzy et disco ("I'm Talking To You"), l'artiste impose d'emblée une signature musicale chaude et funky! Nous retiendrons notamment l'excellent "The Real Ghetto (Extended Mix)", reprenant le fameux solo de guitare du mythique Georges Benson qu'il enregistrait en 2000 dans sa reprise incontournable de "The Ghetto", chanson initialement écrite par Donny Hathaway en 1970. Le très jackin house "Want To Say" rappellera surement à certains quelques bons moments de la french touch...

 

Fresh Sounds from Les Chroniques de Hiko (March 19 Week 03)

Fresh Sounds from Les Chroniques de Hiko (March 19 Week 03)

vendredi 16 mars 2018

Cassettes For Kids - Pleasure (Clipp.Art)

Cassettes For Kids - Pleasure (Clipp.Art)

Le Dj/producteur australien Zak Degenhardt alias Cassettes For Kids présentait le 1er Février dernier sur Clipp.Art, tout récent label électro basé à Melbourne, son titre "Pleasure". Alignant des sonorités house aux tonalités estivales, avec une rythmique 4/4 musclée habitée d'un synthé ondulant nébuleux doublé d'une ligne de basse bourdonnante, la production captive d'emblée, laissant s'échapper progressivement de l'instrumentation aux textures atmosphériques et planantes, un gémissement hypnotique et tournoyant.

jeudi 15 mars 2018

Sísý Ey - Restless (Glitterbox Recordings)

Sísý Ey - Restless (Glitterbox Recordings)

La formation islandaise qui s'illustrait sur Defected en Mai 2017 avec son petit bijou deep-house "Mystified" fait son entrée chez Glitterbox Recordings avec "Restless", un titre aux sonorités nu-disco qui paraîtra le 23 Mars prochain. Le duo house et disco Crazy P, composé des producteurs anglais Chris Todd et Jim Baron, s'en en emparé pour nous livrer deux versions irrésistibles : l'"Extended Vocal Mix" et son beat 4/4 bien marqué, qui est enrichi de nappes de synthés cosmiques et de cordes étincelantes aux accents rétro, puis le plus sensuel "Dub" mix, mettant en avant les qualités indéniables de l'instrumentation. Encore un tube en puissance qui égaiera nos soirées paillettes de l'été à venir.

Sophie Lloyd Feat. Dames Brown - Calling Out 12" (Classic Music Compagny)

Sophie Lloyd Feat. Dames Brown - Calling Out 12" (Classic Music Compagny)

Je ne vais pas répéter tout le bien que je pense de l'excellent "Calling Out" et de ses accents gospel portés par le trio vocal de Détroit Dames Brown, titre house aux sonorités disco/funk que la Dj productrice anglaise Sophie Lloyd publiait en 45T l'an dernier sur le label de Luke SolomonClassic Music Compagny, mais juste signaler que sa version 12'' paraîtra le 23 Mars prochain cette fois-ci accompagnée de deux puissants mixes orchestrés par le duo Floorplan, composé de Robert Hood et sa fille Lyric Hood, pionniers de la techno de Détroit. Leur "Club Mix" muscle le groove accrocheur de "Calling Out" et "Revival Mix" le métamorphose en un monument piano house absolument irrésistible.

 
 

Jesse Perez Vs DJ Mind-X - Never Talk To Aliens (DFTD)

Jesse Perez Vs DJ Mind-X - Never Talk To Aliens (DFTD)

Le producteur basé à Miami Jesse Perez publiera sur DFTD le 23 Mars prochain une nouvelle version à l'ambiance deep-house du célèbre morceau "Never Talk To Aliens", que le suisse DJ Mind-X livrait initialement en 1998 sur Energetic Records, un label helvète spécialiste de la trance. Cette nouvelle mouture ralentit le tempo de la version originale, tout en préservant ses sonorités trance 90's, habitées de vocaux fantomatiques, de synthés accrocheurs et d'une mélodie hypnotique.







VERSION ORIGINALE:
 

Soul Clap Featuring Robert Owens - Misty (Classic Music Compagny)

Soul Clap Featuring Robert Owens - Misty (Classic Music Compagny)

Paru initialement en 2016 dans son album The Story So Far, le délicieux "Misty" du duo de Boston Soul Clap s'offre une seconde vie grâce au label Classic Music Compagny, qui publiera le 30 Mars prochain une collection rassemblant deux nouveaux mixes réalisés par Eli "Elyte" Goldstein et son complice Charles "Cynce" Levine, ainsi que 5 remixes orchestrés par Hammer & Tongs (pseudonyme emprunté par le tandem formé des producteurs Lance Desardi et Luke Solomon), le français Dj Rocco, Rogue D et la légende Louie Vega.
Actif depuis 2001, Soul Clap exprimait avec "Misty" son penchant pour les sonorités soulful et deep house, une orientation d'autant plus criante qu'elle était largement mise en évidence par la prestation du chanteur à la voix de veloursRobert Owens, figure emblématique de la Chicago house. Dans son "Club Mix", le titre se dépouille au profit d'une rythmique aux percussions langoureuses, infusée d'une ligne de basse au groove suave, le "Deep Mix" nous plonge dans une ambiance R&B encore plus chill et sensuelle.
Hammer & Tongs nous livrent une vision sublimée de la production initiale, la retaillant et la raffinant encore un peu plus afin d'en extirper l'essentiel. Le lyonnais Rocco Rodamaal repense complètement le morceau, y intégrant son background musical singulier qui combine habilement deep-house, minimal, techno et classic house. L'italien Rogue D reste fidèle à ses habitudes, nous offrant une version musclée de "Misty" à la bassline ronflante et hypnotique. Louie Vega impose sa marque de fabrique garage old-school et envoutante à travers ses "Swirl Bass Mix" et "Roots NYC Mix"... Que du bonheur!

 
 

mercredi 14 mars 2018

Clyde P - Zangief EP (Desert Hearts Records)

Clyde P - Zangief EP (Desert Hearts Records)


Le Dj/producteur parisien Clyde P publiait en Décembre 2017 chez les californiens de Desert Hearts son EP Zangief, une décharge de 3 obus électro, accrocheurs et efficaces. Largement orientées dancefloor, les sonorités house classiques que l'artiste nous livre dans "Time Zone", réalisé avec le français Daaamn, mâtinées de techno minimale dans "I Wanna Go" et de tech-house dans le titre éponyme, expriment une palette sonore prometteuse que Toolroom, CUFF et autres I'm a House Gangster ont vite fait de remarquer !

Fickry & Cyda - Squid (Bonanza Records)

Fickry & Cyda - Squid (Bonanza Records)

Le producteur indonésien basé à Jakarta Fickry nous revient sur le label de LA Bonanza Records avec Squid, une nouvelle bombe aux sonorités house et tech-house qu'il a réalisé en Novembre 2017 avec son compatriote Cyda. Le titre éponyme nous met de suite dans l'ambiance avec son beat bien lourd, sa ligne de basse bourdonnante et ses échantillons vocaux accrocheurs et funky. En face B, "Salt" aligne d'emblée son orientation house, alignant une rythmique musclée savamment mise en valeur par une bassline entrainante et hypnotique, ponctuée par les cris répétitifs d'un synthés horrifié.




4 To The Floor presents Nu Groove (4 To The Floor)

4 To The Floor presents Nu Groove (4 To The Floor)

Le label pionnier Nu Groove fut fondé en 1988 par Frank et Karen Mendez pour mettre en avant les travaux les plus expérimentaux de leurs petits protégés, les prolifiques frangins Rheji et Rhano Burrell qui, ayant renoncé à leurs carrières naissantes dans le secteur R&B, se sont illustrés dès la fin des années 80 en tant que producteurs avant-gardistes de house music. Ces derniers ont notamment œuvrés leurs alias : Burrell et Tech Trax Inc ou encore NY House'n Authority et Utopia Project.
Nu Groove Records est rapidement devenu une référence absolue sur la scène house new-yorkaise, lançant la carrière d'artistes emblématiques comme Joey Beltram ou Kenny Dope. 30 ans après sa création il fallait bien lui rendre hommage, c'est ce qu'a fait Luke Solomon à travers 4 To The Floor. Poursuivant son oeuvre de célébration des acteurs historiques de la house : Fourth Floor Records, Classic Music Compagny, Movin' Records, Slip 'n' Slide, Sub-Urban, Faya Combo, Soulfuric, il a réassemblé le catalogue et l'esprit de la maison de disques mythique, dans une collection de 25 titres incontournables qui retracent la formidable aventure du son underground du Lower Manhattan entre 1988 et 1991. Y ont été compilés des mixes taillés pour les clubs comme des productions plus mid-tempo, alignant tous des sonorités analogiques si caractéristiques de la dance music de l'époque.

 

mardi 13 mars 2018

The Cruising - Wise And Weird EP (Whiskey Pickle Records)

The Cruising - Wise And Weird EP (Whiskey Pickle Records)

Une très belle surprise que ce "Wise And Weird" livré par The Cruising, tandem russe formé par les Djs/producteurs Yula Vovk et Sergei Demidov. Combinant les sonorités funk des années 70 et 80 à l'univers techno et acid house des 90's, le duo élabore une musique addictive redoutablement efficace. Immédiatement captivant avec ses percussions cadencées deep-house, sa ligne de basse funky et ses vocaux sexy savamment découpés, "Wise And Weird" va sans nul doute faire beaucoup des émules cet été.
Si l'edit original nous fait penser aux travaux du belge Aeroplane, les 3 mixes qu'orchestre The Cruising : le planant et hypnotique "Acid Trip", les massifs et tranchants "Funky Techno Version" et "Bonus Acid for Adam", nous accompagnent vers un ailleurs plus sombre et underground.
L'EP nous offre également un remix des anglais Timm Sure et Richard Hampson alias Coyotte, sculptant la pépite funk aux aspérités electro en forme de perle chill prête à être exposée à Ibiza.

 
 

Zepherin Saint - Skyy (Tribe)

Zepherin Saint - Skyy (Tribe)

Le producteur anglais Zepherin Saint nous revient sur son propre label Tribe avec "Skyy", edit de l'incontournable perle R&B "Skyy, Can You Feel Me" que Raphael Saadiq sortait en 2002 dans son album mythique: Instant Vintage. Joué jusque là uniquement en live, les amateurs de sonorités house soulful n'attendaient plus qu'une chose, c'est que le titre soit enfin réalisé. Zepherin s'est donc attelé à trouver les bons vocalistes pour enregistrer sa vision envoutante et fédératrice de ce qui est devenu un des plus grands classiques du pilier californien de la nu soul. Immédiatement reconnaissable et en même temps complètement repensé, "Skyy" nous plonge d'emblée dans un état de transe joyeuse, emportés par ses vibrations positives. Sa ligne de basse ondulante, ses accords de claviers jazzy, sa guitare funky et sa rythmique afro-deep organique, sont redoutablement convaincantes et vous mèneront droit au dancefloor... Cette mouture nous est livrée sous 3 versions, le fameux "Tribe Vocal Mix", la dernière "Live Version" ainsi qu'un de ces "Dub Mix" dont Zepherin Saint a le secret.
Voici le genre de productions que l'on écouterait en mode repeat à tue-tête...

 

Whitesquare - Traces To Nowhere EP (Freerange Records)

Whitesquare - Traces To Nowhere EP (Freerange Records)

Le 16 Février dernier, Whitesquare, Dj/producteur romain qui nous avait déjà tapé dans l'œil avec ses EPs Ride On Time et Reflection parus respectivement en 2016 et 2017 sur DFTD, nous revenait par l'entremise du prestigieux Freerange Records avec Traces To Nowhere, un recueil de 3 titres où l'artiste a manifestement mis de côté ses orientations tech-house, pour se concentrer sur des sonorités afro-house hypnotiques, qui siéent particulièrement à l'esthétique d'un label que l'on peut rapprocher de Yoruba Records en terme de qualité et d'exigence. L'italien amorce son aventure avec le titre "Traces To Nowhere", son approche minimaliste et sa tendance à supprimer tout superflu est contrebalancée par l'usage d'une palette sonore chaude et organique, l'ensemble dégage une atmosphère deep-house envoutante et très aérée, profonde et jouissive. "Understand" est fait du même acabit, mis à part l'emploi d'un échantillon vocal entêtant. Le groove y est captivant et accrocheur, tout comme dans "Suivre" et sa rythmique percussive mêlant congas et batterie jazzy. Le chant tribal mêlé à son beat entraînant en font une pure invitation à la danse et à la transe, généreuse et fédératrice! Un petit bijou.

Rise Ashen - Second Wind EP (4 To The Floor)

Rise Ashen - Second Wind EP (4 To The Floor)

4 To The Floor nous fait (re)découvrir l'ensorcelant "Second Wind", paru initialement sur Bombay Records en 2002. Produit par Rise Ashen, alias Eric Vani, le titre déroule sur un lit de percussions tribales et de basses afrobeat, le chant sensuel et étouffé d'un saxophone jazzy, accompagné des vocaux hypnotiques et aériens de Nick-E. "Second Wind" exprime avec maestria la touche expérimentale singulière du producteur qui combine rythmes traditionnels, éléments nu-jazz et énergie house. Dans cet EP, figure la version "Club Dub" orchestrée par Rise Ashen lui-même, où l'accent est mis sur les percussions, ainsi que l'edit "Patrick Dream Sax Dub" dans lequel Patrick Dream et Miguel Graça, élaborent une rythmique acid house à la ligne de basse groovy, habitée de nappes de synthé planantes et méditatives.

 
 
 

Paco Wegmann & Javi Bora - Rollin (Mr. Nice Guy Records)

Paco Wegmann & Javi Bora - Rollin (Mr. Nice Guy Records)

Quand deux poids lourds de la scène tech-house combinent leurs talents, cela fait forcément des étincelles! C'est sur le label basé à Miami Mr. Nice Guy Records - dont l'artwork sulfureux de leurs releases est devenu incontournable - que les Djs/producteurs Paco Wegmann (Roumanie) et Javi Bora (Espagne) nous présentent l'EP Rollin, un condensé d'énergie et de vibrations positives aux sonorités house captivantes, idéalement taillées pour le dancefloor. S'ouvrant avec "My Friend", et sa ligne de basse dodelinante, son point fort est le titre éponyme armé d'un groove funky solide et fédérateur. On retiendra notamment l'habileté du tandem à élaborer leurs vocaux hypnotiques, définitivement accrocheurs et sexy.


lundi 12 mars 2018

Harrison Morris - Imitate EP (Conspiracy Music)

Harrison Morris - Imitate EP (Conspiracy Music)

 


Le 15 Février dernier, Harrison Morris, Dj et producteur australien, nous présentait sur Conspiracy Music, label underground basé à Sidney, son EP Imitate, un recueil de 3 titres aux sonorités minimal et deep techno, relayés dans leurs sets par des piliers du genre : Javier Carballo, Terence Terry, Josh Baker, Willy Graff, Moodymanc, Paco Osuna, Horsemeat Disco et Sun Archive.
Le tempo de "Lifestyle", boosté au stéroïdes, nous déroule sa rythmique hypnotique et ses motifs répétitifs accrocheurs, l'ambiance d'"Interlude" n'est pas en reste avec son groove implacable habité d'échantillons vocaux fantomatiques. Le titre éponyme parachève un effort de qualité, affichant une pointe d'acidité bien venue.

DJ E-Clyps - Pancakes (Classic Music Compagny)

DJ E-Clyps - Pancakes (Classic Music Compagny)

Après avoir officié des années durant dans le milieu hip-hop, le producteur américain originaire d'Indiana Dj E-Clyps s'est jeté corps et âme dans celui de la house music, devenant en quelques temps une figure emblématique de la scène club underground, publiant ses pépites via les labels les plus prestigieux du milieu comme Toolroom, Dope Wax, Nervous ou encore Guesthouse et voyant ses titres être joués par les tauliers Roger Sanchez, Kenny Dope, Seth Troxler, Amine Edge & Dance, Low Steppa et bien d'autres. Après sa bombe "Hollup", qui a enflammée les dancefloors l'an passé, Dj E-Clyps nous revenait le 02 Février dernier, par l'entremise du label de Luke Solomun Classic Music Compagny, avec le sexy et sulfureux "Pancakes", un cocktail savoureux et minimaliste alliant subtilement ligne de basse assassine et groove dépouillé, alimenté par des vocaux accrocheurs trafiqués en slow motion.



vendredi 9 mars 2018

Nostalgia 77 - Fifteen: The Singles (Tru Thoughts)

Nostalgia 77 - Fifteen: The Singles (Tru Thoughts)

Le producteur londonien Ben Lamdin alias Nostalgia 77 publiait le 09 Février dernier Fifteen: The Singles, une double face A réunissant deux compositions extraites de sa compilation Fifteen (Best Of), parue quelques jours plus tard sur le label de Brighton Tru Thoughts. Cette dernière célèbre les 15 ans d'une carrière musicale bien remplie et sans fausse note, marquée par des incursions toujours bien accueillies dans des répertoires variés, allant du jazz au psychedelia, en passant par le hip hop, le blues, le funk, le downtempo et la soul.
Originellement réalisé en 2007 pour l'album Everything Under The Sun, le titre "Quiet Dawn feat. Beth Rowley" nous immerge dès les premières secondes dans l'univers raffiné et intimiste d'un jazz radieux et envoutant, habité par la voix tendre et délicate de la chanteuse Beth Rowley, et porté par une orchestration minimaliste et touchante aux sonorités délicieusement nostalgiques.
Revisité par Ambassadeurs (Jalapeño, Lost Tribe, UKF/Pilot), les notes bluesy et les textures cuivrées de "Sleepwalker (Ambassadeurs Remix)" brillent de mille feux sur une rythmique electronica à la cadence down-tempo, arborant un groove accrocheur et des accents UK bass bien marqués.

Nirosta Steel - Dry Ice (Buddhist Army)

Nirosta Steel - Dry Ice (Buddhist Army)

Collaborateur de longue date de l'immense Arthur Russell, le chanteur et guitariste écossais Steven Hall alias Nirosta Steel fondait en 2013 Buddhist Army Records, structure sur laquelle il réalisa, entre autres, une série d'hommages dédiés à l'icône de la musique expérimentale disparue en 1992, orchestrés par le collectif de Brooklyn Arthur's Landing. Le 03 Novembre 2017, le label publiait l'album Dry Ice, recueil de 14 titres inédits que Nirosta Steel a enregistré durant les années 80 et 90. Initialement sélectionnées par Elodie Lauten, musicienne américaine d'origine française, décrite comme une compositrice post-minimaliste ou microtonaliste, les chansons sont sorties sur CD en 2003, pour être à nouveau extraites de l'oubli et remasterisées par Buddhist Army.
Elles expriment un tas de styles différents, allant du folk acoustique et dépouillé de "Natural Smile",  "Lost In Thought" ou "Fire Station", au disco fiévreux d'"Atmo", "Late Nite" ou "Heaven/List Of Boys", en passant par le funk d'"Awesome" et la new-wave de "Fresh".
Figurent également au programme deux excellents remixes disco house d'"Atmo" et "Late Nite", livrés par le producteur américain Sleazy McQueen, en collaboration avec le duo colombien Vagabundo Club Social.

 

Lost Midas - Kayla's Lullaby Feat. Kalispell (MIKNNA Remix) (Tru Thoughts)

Lost Midas - Kayla's Lullaby Feat. Kalispell (MIKNNA Remix) (Tru Thoughts)

Le brillant producteur et multi-instrumentiste basé à Los Angeles, Jason Trikakis alias Lost Midas, nous présentait en Février 2017 le single "Kayla's Lullaby Feat. Kalispell", extrait de son second opus Undefined. Le titre était suivi quelques mois après par une autre pépite tirée de ce même album, "Calipatria Feat. NüTrik". Tous deux étaient accompagnés par leur remix, orchestré pour le premier par Wrongtom et pour le deuxième par Te'Amir.
Le 09 Février 2018, Tru Thoughts publiait une nouvelle mouture de "Kayla's Lullaby Feat. Kalispell", cette fois-ci retravaillée par le duo R&B MIKNNA, composé du producteur Ken Nana et du chanteur Mike B. Ensemble ils élaborent un rework hypnotique et downtempo aux sonorités electro soul et bass music captivantes, conservant l'ambiance nébuleuse et immersive de la version originale.


jeudi 8 mars 2018

Manu Delago - Metromonk Unplugged EP (Tru Thoughts)

Manu Delago - Metromonk Unplugged EP (Tru Thoughts)


Nous parlions en Novembre dernier de l'EP Metromonk Remixed, dans lequel Albin Janoska, Pablo Nouvelle et Poppy Ackroyd revisitaient 6 titres extraits du dernier opus unanimement salué du producteur, joueur de hang et multi-instrumentiste autrichien, Manu Delago. Sorti sur Tru Thoughts début 2017, Metromonk allait de nouveau être placé sous le feu des projecteurs le 19 Janvier dernier, grâce à la parution d'un second EP, Metromonk Unplugged, cette fois-ci consacré à des réorchestrations acoustiques de 5 de ses compositions. Invitant à ses côtés un orchestre de chambre, l'artiste basé à Londres a ainsi entièrement remplacé ses textures électroniques immersives par des arrangements vibrants de sonorités organiques envoutantes. Somptueux!

Homa - Homa (Octopus/Simple)

Homa - Homa (Octopus/Simple)

Le pianiste franco-américain Alexandre Barberon nous présente son premier opus Homa, projet electro-pop lancé il y a 5 ans, qu'il nous faisait découvrir en 2015 à travers l'EP instrumental Google Only Knows. Préparant soigneusement son retour, le musicien parisien publiait il y a quelques mois un extrait baptisé "The Taste of Old Times", titre sublime où s'enlacent délicieusement mélodie pop aux accents épiques, textures soul, vocaux tendres et sensuels. Y brillait alors, et pour la première fois, sa voix suave et lascive, qui désormais survole toutes ses compositions. Orchestrant des arrangements nébuleux et majestueux combinant piano, cordes, field recordings, claviers et autres synthés vintage, Alexandre y élabore de subtiles ballades cosmiques et voluptueuses, bercées par quelques beats electronica discrets. Belle découverte!

Amadou Balaké - In Conclusion (Ben Gomori Edits) (Sterns Edits)

Amadou Balaké - In Conclusion (Ben Gomori Edits) (Sterns Edits)

Le Dj/producteur londonien Ben Gomori nous revient sur le label anglais Sterns Edits avec deux reworks afro house des titres "Bar Konon Mousso" et "Massa Kamba", extraits du répertoire de l'immense chanteur burkinabé (ancien membre de la formation salsa sénégalaise Africando), Amadou Balaké, surnommé la voix d'or. L'EP In Conclusion (Ben Gomori Edits) rend hommage au dernier album qu'Amadou a enregistré avant de disparaître en 2013 des suites d'une longue maladie, disque qui rassemble les plus grands succès de sa longue carrière. Combinant le raffinement et l'énergie de la musique mandingue et afro-cubaine à ses rythmiques électroniques fédératrices et festives ponctuées de leitmotivs afrobeat, Ben nous offre deux productions deep-house vigoureuses au lignes de basse virales, habitées de cuivres accrocheurs et de guitares hypnotiques, restituant évidemment tout l'esprit roots des versions originales.

Palatine - Grand Paon de Nuit (Yotanka/Pias)

Palatine - Grand Paon de Nuit (Yotanka/Pias)

La formation parisienne Palatine nous présentera le 23 Mars 2018 son premier opus intitulé Grand Paon de Nuit, un recueil envoutant de 11 compositions nocturnes et mélancoliques, parcourues de sonorités post-folk et post-rock, aux accents americana et blues. Rassemblé autour de la voix suave du chanteur Vincent Ehrhart-Devay, le quatuor élabore une musique captivante et poétique, habitée de guitares saturées au vibrato obsédant et soutenue par une section rythmique nonchalante nous faisant l'éloge du spleen et de la lenteur. Mêlant anglais et français dans des chansons lascives au magnétisme confondant et aux arrangements crépusculairesPalatine nous fait littéralement fondre, orchestrant la bande-son lancinante d'un road-trip planant aux décors majestueux, où flotteraient les spectres bienveillants des écorchés Nick Cave, Alain Bashung et ­Antony Hegarty.

mercredi 7 mars 2018

ANGL - Les Jours d'Orages

ANGL - Les Jours d'Orages

Le duo electro-pop hexagonal ANGL, fraîchement formé en 2017 à Valence, s'apprête à publier son premier opus baptisé Les Jours d'Orages. En couple sur scène comme dans la vie, le tandem se compose de la chanteuse franco-mexicaine Paloma et du musicien multi-instrumentiste franco-laotien, Alexis. Influencés par des artistes comme Elliot Moss, Kavinsky, Björk, le Velvet Underground ou encore Julie London, ils élaborent une musique tourmentée aux sonorités cold-pop nébuleuses, offrant à l'auditeur un voyage sonore teinté de synthwave aux textures hypnotiques et obsédantes. Les ambiances mélancoliques, séduisantes mais émouvantes, sont profondes et sombres, habitées d'arpèges de synthé vaporeux, ainsi que de nappes de guitares saturées et aériennes. Le son expressionniste des machines drivées par Alexis, habillent des textes saisissants, majoritairement écrits en anglais, évoquant les rapports conflictuels entre frère et sœur, la domination tyrannique d’un père violent ou la vie au contact de la maladie. Avec une sensualité et une volupté  portée à fleur de peau par la délicieuse voix de PalomaANGL raconte à sa manière des histoires d’amour et de tendresse, mais aussi de rancœur et de peur, abordant sans retenue des thèmes d'une gravité et d'une cruauté insoutenable, où se croisent tristesse, viol, harcèlement et inégalités en tous genres...

Sortie prévue le 7 avril 2018!


 

Sly5thAve - California Love feat. Cory Henry (Edit)/The Edge feat. Quantic (Swarvy Remix) (Tru Thoughts)

Sly5thAve - California Love feat. Cory Henry (Edit)/The Edge feat. Quantic (Swarvy Remix) (Tru Thoughts)

Le producteur, multi-instrumentiste Sylvester Uzoma Onyejiaka II alias Sly5thAve publie via le label de Brighton, Tru Thoughts, le troisième extrait de son dernier opus The Invisible Man: An Orchestral Tribute To Dr. Dre. Après "Let Me Ride" et "Shiznit", où le new-yorkais entouré de son orchestre invitait respectivement la diva soul Jimetta Rose et le claviériste Jesse Fischer (complice avec qui il enregistrait en 2015 l'EP Vein Melter en hommage au fameux Head Hunters d'Herbie Hancock), c'est au tour de deux autres thèmes phares de l'album iconique de Dr Dre datant de 2001, The Chronic, d'être célébrés : "California Love" immortalisé jadis par l'immense 2Pac et "The Edge", titre original du célèbre compositeur et acteur écossais, David McCallum, que Dre a échantillonné et rebaptisait "The Next Episode".
Dans le premier titre, Sly5thAve a convié le claviériste, vainqueur d'un Grammy Awards, Cory Henry. Ce dernier faire rejaillir d'outre-tombe l'aura et l'énergie du rappeur Tupac Shakur, sur une orchestration raffinée et flamboyante aux délicieuses saveurs G-Funk, sonorités qui dominaient à l'époque largement la scène hip-hop west coast.
Sur la face B du single, Sylvester Uzoma Onyejiaka II et son ensemble interprètent le mythique "The Edge", thème absolument incontournable au groove langoureux et à la mélodie captivante. Magnifiquement réarrangé avec, dans sa version originale, le featuring de Quantic, il est ici remixé par le producteur de L.A., Swarvy, qui marque davantage la rythmique et l'enrichie de quelques ornements de synthés et d'FXs.


mardi 6 mars 2018

Rootwords - Warning Signs (Kinyama Records/Differ-Ant/IDOL)

Rootwords - Warning Signs (Kinyama Records/Differ-Ant/IDOL)

L'américain Rootwords, rappeur d'origine zambienne ayant grandi en Suisse, découvre Londres et l’Australie dans le cadre de ses études en droit et en relations internationales. Impressionné par le flow singulier d'Eminem, c'est en 2007 qu'il décide de tout plaquer pour se consacrer entièrement à sa carrière artistique, roulant sa bosse dans le milieu underground au travers de sessions freestyle et de diverses collaborations, notamment avec l'anglais Larynx. Il forme en 2011 Rootwords & The Block Notes, un live band qui l'accompagnera sur scène, distillant un hip-hop aux influences reggae, soul et funk. Explorant sans cesse de nouveaux horizons, il enrichie son répertoire d’électro et de dub dans l'EP All Good (2013) avant de publier en 2014 son premier album solo intitulé The Rush. Effort qui sera suivi d'une multitude de concerts donnés aux quatre coins du monde (Etats Unis, Italie, Espagne, Pérou, Suisse, Afrique du Sud, Zambie, Chine, France, ...)
Ayant choisi un nom de scène associant ceux de ses deux groupes préférés : The Roots et Wordsworth, Rootwords a un lourd héritage a entretenir, loin des clichés du gangsta rap, il trace ainsi sa route avec un hip-hop résistant et exigeant porté par un flow versatile, acéré et sincère (sonnant parfois très anglais), rappelant ici celui de Ty ("Blue Sapphire", "Back Off Me") et là, celui de son compatriote Beat Assailant ("Warning Signs"). 
Le rappeur s'apprête à sortir le 23 Mars prochain son second LP baptisé Warning Signs, décrivant l'énergie et la détermination d'un homme en constante contradiction avec les exigences et les orientations d'une société décadente. L'opus, pensé comme un brûlot contre les illusions et les mensonges persistants, aligne des sonorités organiques et électroniques urgentes et profondes, concoctées par les musiciens de The Block Notes, épaulés sur "A Matter Of Time" par le producteur helvète Yvan Pacemaker (Rosie Holloway au chorus). Les instrus affichent un tas de références et diffusent tour à tour leurs sonorités old school, boombap, future hip-hop, trip-hop et electro hip-hop... Rootwords a également convié deux guests rencontrés lors de ses tournées, J-Fever, MC chinois champion de freestyle ("The Great Wall") et le sud africain Robin Thirdfoor ("Somdanger Freestyle"), des invités significatifs qui donnent encore un peu plus d'ampleur au projet.



lundi 5 mars 2018

Greg Kozo - This Is Not Hollywood (Roy Music)

Greg Kozo - This Is Not Hollywood (Roy Music)


Le Dj/producteur parisien Greg Kozo dévoile sur Roy Music son majestueux This Is Not Hollywood, délicieux recueil électronique de 11 compositions chill aux reflets pop enivrants, autour desquelles gravitent une myriade de sonorités deep familières et absolument captivantes, empruntées à la house music, à la techno et à la minimal. Redonnant du panache à la mouvance french touch et se prêtant à merveille à l'élaboration d'ambiances sonores raffinées, le disque nous invite à s'évader vers un ailleurs à l'esthétique envoutante et sexy. Conviant une pléiade d'artistes (souvent jeunes et prometteurs) à venir s'exprimer sur ses textures instrumentales hypnotiquesGreg est parvenu à se réinventer, imposant une signature musicale plus tendre et profonde, moins barrée et sulfureuse que son époque Make The Girl Dance (duo qu'il a formé pendant 7 ans avec Pierre Mathieu) mais toujours aussi fédératrice. Loin de vouloir nous endormir avec des atmosphères vaporeuses qui seraient trop lisses et fuyantes, il a choisi d'orchestrer des rythmiques deep-house et nu-disco entraînantes et torrides, poussant davantage l'auditeur à venir se trémousser sur le dancefloor, plutôt qu'à planer dans son coin, au dessus de son mojito fraise.

Flirtant avec un G-funk coquin dans l'excellent "Vibrate", porté par un beat toxique habité du flow contagieux de l'allemand Sola Plexus, le producteur nous livre ailleurs le palpitant "Terry", une pépite aux couleurs soulful interprétée par le français Cosy. Une coloration que l'on retrouve aussi dans "Laqueus", animé par le chorégraphe/danseur et chanteur franco-jamaïcain Zack Reece. S'y déploient également les interventions emplies de grâce, de sensualité et de volupté de l'américaine Bitter's Kiss ("One Day") et des françaises Capucine du Pouget ("Waves Over LA"), Ludmila Casar ("Toujours Si Loin"), Echo ("Can't Believe") puis Gatha ("Our True Lies" et "Holiday Romance").
Si bien des aspects de la musique de Greg Kozo seraient à souligner, il en est un qui demeure fondamental, c'est l'efficacité de ses lignes de basse. Elles se déroulent langoureusement ou de manière plus insidieuse et mordante sur tout l'album, imposant leurs grooves addictifs débordants de vibrations positives...



 
 

David Federmann - Water's Edge (VMAJ7)

David Federmann - Water's Edge (VMAJ7)

Le musicien et producteur strasbourgeois basé à Paris, David Federmann, nous présente via VMAJ7, label qu'il a fondé en 2013, son EP Water's Edge, nouveau projet de 6 titres aux accents électroniques, à paraître le 23 Mars prochain. Pianiste multi-instrumentiste et compositeur issu du jazz, il peaufine sa connaissance du montage et de la production au sein de Radio France comme ingénieur du son, un parcours musical singulier qui le mènera à combiner ses expériences de l'improvisation, de la scène et des jam sessions avec celles des studios et des nouvelles technologies.
En attendant son double album Poolside, censé sortir en Septembre prochain et qui sera sans suivi d'un live avec 10 musiciens, David nous offre Water's Edge, un petit recueil électro aux tonalités lounge mélancoliques et estivales, largement empreint de sonorités nu jazz ("In Between", "133"), broken beat ("Water's Edge"), minimal tech ("Significant Others") et deep-house ("Dream It", "Ring Road").
Soignant notamment la coloration soulful de ses compositions, il invite 5 chanteuses à venir déposer leurs voix sensuelles et accrocheuses, alternant flows spoken words (Karen Luke), chant pop (Coco Jonza, Valli) ou vocaux R&B/soul (AWA Sy, Camille Delage). Musicien avant tout, David s'entoure aussi d'une vingtaine d'instrumentistes aguerris rencontrés en club de jazz, élaborant ainsi des orchestrations chill murement réfléchies et savamment arrangées, conviant aussi bien l'auditeur à divaguer, qu'à venir se trémousser sur un dancefloor au bord de l'eau.


vendredi 2 mars 2018

Scratchophone Orchestra - Plaisir Moderne (10H10/Sony Music)

Scratchophone Orchestra - Plaisir Moderne (10H10/Sony Music)

La mouvance electro swing, largement démocratisée au cours des années 2000 avec des artistes comme G-swing, Parov Stelar, WaldeckCaravan Palace ou encore Chinese Man, accouche d'un nouveau rejeton, le Scratchophone Orchestra, quartet français qui marie allègrement, et avec un certain brio, esthétique des années folles et musique électronique. Ayant ajouté à cette mixture néo-vintage des éléments propres à la house, au hip-hop, à la dance music et au break beat, l'électro swing a très tôt rencontré un immense succès notamment en club, faisant monter la température des dancefloor à coups d'échantillons jazzy et swing empruntés aux big bands des années 30 et 40 de Duke Ellington, Cab Calloway, Lionel Hampton et Benny Goodman. Intégrés à des rythmiques modernes accrocheuses et souvent punchy, ces extraits ont fait renaître chez les plus jeunes un engouement certain pour ces sonorités d'un autre temps.

Fondé en 2016, le Scratchophone Orchestra se compose du producteur, guitariste et percussionniste Clément Royo, du clarinettiste et chanteur Aurélien Mourocq, du bassiste Armand Delaval et du violoniste/producteur Gabriel Bonnin. Ensemble ils publient aujourd'hui via le label 10H10 leur premier opus baptisé Plaisir Moderne, où une attention particulière a été apportée à l'équilibre entre musique instrumentale et production électronique. Alignant 12 titres dont 10 chansons interprétées (souvent dans la langue de Molière) d'une voix pop par Aurélien, le groupe brille par son énergie et sa maîtrise des codes, n'hésitant pas à habiller son electro swing décapant de couleurs inhabituelles, comme dans "Dance In White" et ses reflets reggae/ska.

jeudi 1 mars 2018

Simon Martineau - One. (WeSeeMusic Records/Absilone/Socadisc)

Simon Martineau - One. (WeSeeMusic Records/Absilone/Socadisc)

Le guitariste basé à Paris Simon Martineau nous présente via WeSeeMusic Records son premier opus baptisé tout simplement One., un recueil de 11 compositions coécrites avec son complice, le saxophoniste Robin Nicaise. Entouré de Blaise Chevalier à la contrebasse et de Fred Pasqua à la batterie, le tandem nous propose un jazz élégant, audacieux et aventureux, privilégiant le jeu à quatre plutôt que le monologue. Y brillent des mélodies efficaces et des thèmes accrocheurs, rythmés par un swing à géométrie variable, parfois mécanique, parfois plus rebel et retors. Sons et ambiances sont sous contrôle, même quand tout s'emballe et semble se désynchroniser. Une maîtrise qui n'impose aucune rigidité, One. surprend par sa fluidité et la chaleur que dégage l'interplay d'un quartet définitivement harmonieux.