mercredi 31 janvier 2018

K2 - Zug Tools EP (Detroit Underground)

K2 - Zug Tools EP (Detroit Underground)

Affiliés au collectif electro fondé en 1997 Detroit Underground, les deux producteurs de Détroit Kero (boss du label) et Kyke Hall réactivent leur projet K2 pour nous offrir un nouvel EP, le puissant Zug Tools, une suite logique à leur premier Zug Island paru en 2012, qui avait comme dessein de personnifier musicalement la nocivité sur l'environnement de cette île artificielle limitrophe de la Motor City, au lourd passé industriel (métallurgie, sidérurgie).
Ce dernier effort, acide et corrosif, se compose de "FASTRE000" et "19FT", deux titres sombres, angoissants et oppressants. Le premier assomme littéralement l'auditeur à coup de sonorités techno racées, lourdes et brutales, le second le déséquilibre, le bousculant sans ménagement avec sa rythmique breakbeat crasseuse.
K2 expose dans ce Zug Tools le versant le plus expérimental et underground de son travail. 

Quantic & Nidia Gongora - E Ye Ye (Single) (Tru Thoughts)

Quantic & Nidia Gongora - E Ye Ye (Single) (Tru Thoughts)

"E Ye Ye" est le nouvel extrait de l'album Curao, délicieux cocktail de sonorités traditionnelles afro-colombiennes et électroniques que nous offraient le producteur multi-instrumentiste Will "Quantic" Holland et la chanteuse Nidia Gongora. Succédant au single "Ojos Vicheros" paru en fin d'année dernière, ce titre au balancement langoureux et fédérateur nous replonge dans l'univers festif à la chaleur latine du brillant duo, qui est rejoint dans cette réalisation par l'excellent Nicola Cruz, artiste électronique franco-équatorien aux manettes d'un remix hypnotique d'"Amor En Francia".
"E Ye Ye" est décliné dans ses versions "radio edit", "A Cappella" et "instrumental"...




Rhi - Too High (Single) (Tru Thoughts)

Rhi - Too High (Single) (Tru Thoughts)

La chanteuse, auteure et productrice canadienne Rhi publiait sur Tru Thoughts en Novembre 2017 son sublime Reverie, premier opus autoproduit alignant une suite de sonorités hip-hop, néo soul, R&B et electronica langoureuses et sensuelles. L'artiste basée à Londres nous offrait à la mi-Octobre un premier extrait intitulé "Cherry Glow", on y découvrait alors son lyrisme envoutant et ses ambiances hypnotiques.

Le 19 Janvier 2018, paraissait son second single Too High, composé du titre éponyme et de son remix orchestré par Jam City, ainsi que du narcoleptique "Slow Dance" revisité par Telemachus.
"Too High" est une sucrerie électronique aux accents ambient et minimalistes, qui déroule une rythmique hip-hop lente et suggestive, enrichie d'accords de claviers doux et nostalgiques, hantés par ce qui semble être les craquements d'un vieux disque vinyle. La voix enivrante de Rhi survole l'ensemble, rappelant parfois l'esthétique de la diva Sade.
Jack Latham alias Jam City nous livre une vision plus punchy et colorée du morceau, il muscle la rythmique et accélère la voix, ajoutant à l'instru des couches de synthés scintillants aux reflets pop. Les versions acappella et instrumental figurent également dans le package.

Dans son remix de "Slow Dance", Telemachus alias Chemo s'est fortement inspiré des paroles de la chanson, il déclare avoir "imaginé une scène apocalyptique où un couple est en train de danser lentement, tandis que le monde brûle autour de lui". Le producteur britannique repense complètement la piste en y intégrant une grosse caisse grime, des violoncelles bourdonnants, un synthé 80's fantomatique et même une darbouka...

 
 

mardi 30 janvier 2018

The Vast Profound - The Heavy Rain EP (Lucky Sun Recordings)

The Vast Profound - The Heavy Rain EP (Lucky Sun Recordings)

Lucky Sun Recordings, label londonien piloté par le producteur Tom Lown (alias Lucky Sun) nous présente l'EP The Heavy Rain, composé des deux premiers titres de The Vast Profound, projet orchestré par l'anglais Wil Russell (moitié de Pop Out and Play avec Simon Tappenden alias OURRA, qui publiait en 2015 l'EP Spray Crazy).
"The Rain Made it Deep" impose d'emblée sa cadence deep-house et son ambiance estivale, alignant de subtiles accords de claviers et quelques nappes de cordes nébuleuses. Des vocaux langoureux et sensuels invitent au lâcher-prise, accompagnés d'une ligne de basse punchy au groove accrocheur... Plus loin, Tom Lown en personne nous propose sa vision du morceau, appuyant le beat et renforçant les éléments harmoniques de Wil. L'auditeur qui sirotait son mojito attablé au bar, commence alors à se déhancher et à se rapprocher de la piste de danse.
Avec "The Long Goodbye" nous poursuivons notre incursion dans l'univers musicale de l'artiste, sa rythmique pop s'habille peu à peu d'FXs et de larges plages de synthés planants, où flotte une voix fantomatique flanquée d'échos et de réverbérations.

EP à écouter sur Soundcloud ICI...

Kez YM - Random Control (Berlin Bass Collective)

Kez YM - Random Control (Berlin Bass Collective)

Dj/producteur japonais exilé à Berlin, Kez YM n'en finit pas d'agrandir les rangs de son auditoire, amateur d'une house garage brulante et généreuse, teintée de sonorités soulful, afro, funky, jazzy et discoïdes. Découvert il y a peu alors qu'il orchestrait avec maestria le remix de "Sun Comes After Rain" d'Ephemeral, il nous revient grâce à l'entremise de l'excellent label allemand, Berlin Bass Collective, avec Random Control, une collection de 4 titres deep-house captivants et fédérateurs. Eminent représentant de la scène underground new-yorkaise, au même titre que son illustre confrère Eli Escobar, il infuse ses productions d'un tas d'influences précieuses prêtes à hypnotiser littéralement le dancefloor.



Justin Schumacher - Dusty Rhodes EP (Shades Of Play)

Justin Schumacher - Dusty Rhodes EP (Shades Of Play)

Nourri aux seins des cultures hip-hop et rave dans le Bronx des années 90, le Dj et producteur new-yorkais Justin Schumacher nous présente, sur le label Shades Of Play, son dernier EP baptisé Dusty Rhodes. Composé de 3 titres aux sonorités profondément techno, il est un disque puissant qui incitera certainement les auditeurs à venir gesticuler vigoureusement sur le dancefloor. Ses reflets dark, ses accents indus et ses claviers ronflants envoutent et captent l'attention malgré une brutalité revendiquée et assumée... Gare aux acouphènes, Justin envoie du lourd! 

Javier Carballo - Silver Smile EP (Vatos Locos Recordings)

Javier Carballo - Silver Smile EP (VL Recordings)

Patron d'Overall Music Limited avec Hanfry Martinez, Javier Carballo est considéré à juste titre comme l'un des acteurs emblématiques de la scène musicale électronique espagnole. Il publiait le 10 Décembre dernier sur Vatos Locos Recordings - label berlinois dont il est l'un des membres clé depuis sa création - le très attendu Silver Smile, un EP livré au format double vinyle qui reflète son univers technoïde underground et minimal, dont quelques éléments nous étaient déjà révélés dans le remix de "Dublock", qu'il orchestrait pour Pedro Goya & Magazino avec son confrère Hanfry.
Déroulant ses 8 titres racés, aux structures rythmiques et mélodiques répétitives voire hypnotiques, l'artiste actuellement basé à Brighton, s'affiche comme une valeur sûre du segment, exprimant une esthétique qui puise ses attaches aux racines de la house et de la techno, alimentée par une mystérieuse sensualité deep qui a séduit plus d'un cador, je pense notamment à Richie Hawtin, Franck Roger, Tania Vulcano, Seth Troxler, Paco Osuna ou encore Loco Dice.

Javi Bora - Woodoo Nights (WeLove Recordings)

Javi Bora - Woodoo Nights (WeLove Recordings)

Le Dj espagnol Javi Bora, résident officiel du Space Ibiza, publie sur le label techno/house australien fondé en 2015, WeLove Recordings, sa nouvelle production electro intitulée "Woodoo Nights". Sorti le 22 Janvier dernier, le titre aligne clairement ses sonorités tech house au groove massif et fédérateur, s'inscrivant parfaitement dans l'esthétique underground et club des évènement organisés à Sidney par le mouvement WeLove. La maison de disques du même nom n'en est pas à son premier essai, puisque qu'elle affiche à son compteur bon nombre de réalisations orchestrées par des pointures internationales du genre, nous citerons outre Javi Bora, les artistes Paco Flores, Nick Reverse, Marco Effe ou encore Nuendo et Alex KS...




Grafton Primary - The Silence EP (So Solid Records)

Grafton Primary - The Silence EP (So Solid Records)

Le 23 Juin 2017, Grafton Primary nous présentait sur le jeune label electro So Solid Records (Boxcar, Quails, Owe Money Pay Money, Knightsbridge ou encore Skin & Bones) son nouvel EP baptisé The Silence. Composée des frangins Joshua (chant) et Benjamin Garden (claviers, synthé et programmation), la formation pop australienne nous livre 4 chansons aux sonorités électroniques inspirées des 70's, 80's et 90's, combinant habilement les univers de la synthpop, de la new wave et de l'electronica. Semblant vouloir faire évoluer son univers sonore, tout en s'appuyant sur une signature musicale qui a déjà fait mouche au cours de ses 2 précédents opus, EON sorti en 2008 et NEO en 2013, Grafton Primary soigne ses mélodies comme jamais et renforce ses productions souvent orientées dancefloor.
Aves ce nouvel effort, le groupe s'installe dans les esprits comme une valeur montante du genre, gravitant auprès de ses illustres compatriotes The Presets, Cut/Copy et autres Midnight Juggernauts...



lundi 29 janvier 2018

Various Artists - V.A. 1 (Infinite Pleasure)

Various Artists - V.A. 1 (Infinite Pleasure)

Le label hollandais basé à Rotterdam Infinite Pleasure nous présentait le 01 Décembre 2017 sa troisième réalisation intitulée V.A. 1. Parue au format vinyle, la compilation est aussi disponible en téléchargement, elle rassemble 5 titres absolument captivants, flirtant avec ce que la house music et la techno ont de plus deep et immersif.
Aux côtés du pilote Khalil Ryahi et de son excellent "Chikara" aux sonorités deep techno, figurent 4 producteurs à suivre de très près:
Taylan Alan est basé aux Pays-Bas, il nous livre un "Emotion Scape" qui porte très bien son nom, plongeant l'auditeur dans un monde électronique suspendu, dont le groove sensuel et accrocheur est habité de chants d'oiseaux et de glitchs envoutants.
Le français Nathan Melja élabore dans "After Club" un univers répétitif dansant et entraînant, alignant une rythmique techno old-school bien marquée, ainsi qu'une ligne de basse hypnotique et fédératrice, hantée par des cordes vaporeuses et lointaines.
Dans "Untitled", le russe Willrijk construit quant à lui une texture deep-techno nébuleuse et estivale qui se muscle progressivement, largement motivée par un arpège de basse tout droit venu de Détroit.
Enfin, dans son "Thinking Twice", l'anglais Bantam Lions explore, avec son ambiance quasi-narcoleptique et sa ritournelle aguicheuse, une contrée funky des plus nocturnes et sulfureuses...

Avec ses atmosphères bien distinctes et ses artistes issus d'horizons différents, Infinite Pleasure bouscule la scène électronique européenne, nous proposant une série de travaux cuisinés aux petits oignons.
Belles découvertes!


Detroit's Filthiest - Handprint (12” vinyl) (Defected)

Detroit's Filthiest - Handprint (12” vinyl) (Defected)


L'un des Djs les plus en vue de la scène underground de Détroit, le bien nommé Detroit's Filthiest alias Dj Nasty, nous présentait il y a peu son excellent "Handprint", une production house accrocheuse aux sonorités old school et discoïdes, sublimée par la voix sensuelle et envoutante de Yamina Ya Heard. Le 12 Janvier dernier, Defected publiait le titre en format vinyle, avec en face A les versions "Original", "Instrumental" et "Accapella", puis en face B un remix de l'excellent producteur italo-belge Vito De Luca alias Aeroplane, roi du nu-disco et auteur de l'immense tube "Love On Hold". L'artiste y inclut des arpèges de clavier et une ligne de basse plus electro, lui offrant un côté plus pétillant et punchy. Il redécoupe les vocaux de Yamina, histoire de leurs donner une coloration plus pop... Bref il nous livre là une réactualisation des plus efficaces !


vendredi 26 janvier 2018

Hidden Orchestra - Dawn Chorus Remixes (Tru Thoughts)

Hidden Orchestra - Dawn Chorus Remixes (Tru Thoughts)

Annoncé il y a peu par deux premiers extraits: "Alyth (Nuage Remix)" et "Wingbeats (Max Cooper Remix)", le nouveau projet du musicien et producteur Joe Acheson alias Hidden Orchestra sort aujourd'hui (26/01/18) sur le label de Brighton, Tru Thoughts. Dans Dawn Chorus Remixes, une tripotée de producteurs, tous plus brillants les uns que les autres, Max Cooper, Throwing Snow, Floex, Nuage, Nostalgia 77, Matthew Herbert, Wrongtom, Skalpel ou encore The Physics House Band, revisitent à leur manière l'immense réservoir de ressources sonores qu'est le disque original Dawn Chorus, paru en 2016. A ses atmosphères raffinéesmélancoliques et nostalgiques, habitées de field recordings et d'orchestrations somptueuses, ils y intègrent leurs propres univers musicaux, réinterprétant la structure des titres choisis, rajoutant des couches d'instruments et réinventant leurs rythmiques. Naissent ainsi de nouvelles (re)compositions, affichant chacune son ambiance épic electro ("Still (Floex Remix"), chill out et cinematic groove ("First Light "Nostalgia 77 Remix)"), deep house ("Stone (Matthew Herbert's Spring Dub)"), electro jazz ("Western Isles (Throwing Snow Remix)") ou bien ambient ("Long Orchard (The Physics House Band Remix)")...


O god - Holy Smokes EP (Proper Slap Limited)

O god - Holy Smokes EP (Proper Slap Limited)

Le jeune label Proper Slap Limited, basé depuis 2012 à San Juan capitale de Porto Rico, nous présente l'EP Holy Smokes, un recueil de 4 tracks dont 3 remixes d'une production au titre éponyme, livrée par un mystérieux trio originaire de Fort Wayne dans l'Indiana, baptisé O god. Son single aligne une rythmique deep-house aux tonalités estivales et au groove accrocheur, ponctuée d'accords de claviers éthérés, de samples vocaux inquiétants et d'une ligne de basse minimaliste mais efficace.
Le producteur de Détroit, Alexander Drazin alias ADMN, nous offre une version dark, massive et punchy d'"Holy Smoke", en droite ligne avec la culture techno de sa ville natale.
Issu de la scène électro de Chicago, Joe Christopher alias Sneaky Freq, offre quant à lui une interprétation plus deep et réverbérée du morceau, tandis que l'allemand Martin Mosch, ancré à Hanovre, fournit de son côté une approche plus minimal et abstract.

jeudi 25 janvier 2018

Jonny Faith - La Lune EP (Tru Thoughts)

Jonny Faith - La Lune EP (Tru Thoughts)

Après son premier opus Sundial paru en 2015, le Dj, producteur et turntablist écossais Jonny Faith nous revient avec un nouvel EP, baptisé La Lune. Composé de 4 titres absolument envoutants, il mêle habilement les sonorités d'aujourd'hui à celles qui ont bercées sa jeunesse, élaborant un mix subtile de dub, de jungle, de Drum'n'Bass, de hip hop, de footwork et de future beats.
C'est avec ses singles "Neon" et Le Sucre que nous découvrions l'artiste il y a maintenant plus de deux ans, il nous révélait alors son univers électronique énergique et racé, intégrant aussi bien les cultures techno/house de Chicago que  bass music du Royaume Uni. Imbibé d'ambiances old school et animé par un désir irrépressible de les combiner à des rythmiques et des références plus contemporaines, Jonny Faith, actuellement basé à Melbourne, est parvenu à se créer une signature musicale singulière. Il fait désormais parti des forces vives de la scène underground australienne et anglaise.

Hidden Orchestra - Wingbeats (Max Cooper Remix) (Single) (Tru Thoughts)

Hidden Orchestra - Wingbeats (Max Cooper Remix) (Single) (Tru Thoughts)


Le 08 Décembre dernier, Tru Thoughts nous présentait "Wingbeats (Max Cooper Remix)", nouvel extrait de l'album Dawn Chorus Remixes du producteur multi-instrumentiste écossais Joe Acheson alias Hidden Orchestra. Quelques semaines auparavant, l'artiste nous en offrait déjà un avant goût avec son single "Alyth" accompagné d'un délicieux remix orchestré par Nuage.
"Wingbeats" est élaboré à partir de riches motifs orchestraux de piano, de violoncelle et de glockenspiel, ainsi que de field recordings, matière première de prédilection de l'artiste. Chacun de ces échantillons racontent une histoire particulière. Ici, le son des oiseaux qui volent pour se nourrir de miettes dans un jardin à la campagne devient une grosse caisse, qui sert d'assise à un ensemble à cordes imaginaire, construit à partir des notes de la violoncelliste Su-a Lee. Un piano tempétueux et un mey turc (instrument à anche double proche du doudouk arménien) s'entrelacent sur une rythmique jazzy sophistiquée, qu'Acheson a construit à partr une interprétation du batteur Jamie Graham, sélectionnant des boucles de charleston, de caisses claires et de cymbales, qu'il a combiner ensuite aux percussions de Tim Lane.

Remixé par le londonien Max Cooper, le titre bodybuildé montre ses muscles, le beat y est plus appuyé et l'ambiance jazz prog plutôt lumineuse de la version originale cède sa place à une atmosphère broken beat plus sombre et mystérieuse, habitée d'une ligne de basse ronflante, d'un jeu de cordes cinématiques vibrantes et de motifs percussifs syncopés plus incisifs.




Hidden Orchestra - Alyth (Single) (Tru Thoughts)

Hidden Orchestra - Alyth (Single) (Tru Thoughts)


Le 17 Novembre dernier, le compositeur et producteur écossais Joe Acheson alias Hidden Orchestra nous présentait "Alyth", premier single de son nouveau projet Dawn Chorus Remixes, un album de remixes succédant à Dawn Chorus sorti en Juin 2017 sur le label anglais Tru Thoughts, dont étaient extraits les excellents "Still" et "East London Street".
Ce disque, unanimement salué par la critique, est construit autour d'une riche et précieuse collection de chants d'oiseaux et d'autres field recordings. Autant de clichés sonores capturés pendant de nombreuses années à travers le Royaume-Uni et à l'étranger, qu'Acheson combinent savamment avec de subtiles lignes de basserehaussées de motifs de batterie, de percussions et autres instruments. Sa musique émouvante et captivante, transporte l'auditeur dans un univers peuplés de sonorités chill et ambient, mêlant chaleur acoustique et raffinement électronique.

Dans "Alyth", l'artiste s'est appuyé sur une rythmique complexe et sophistiquée, utilisant le son d'un battement de cœur comme grosse caisse, entouré d'enregistrements d'éléments naturels comme une pluie qui tombe, un feu qui crépite et le vent qui souffle dans les arbres. Une harpe et sa mélodie envoutante, qu'Acheson a échantillonné en 2012 d'après une prestation de sa compatriote, la légende folk Mary Macmaster, vient survoler l'ensemble, donnant au morceau planant et apaisant, une coloration singulière, profonde et hypnotique.

Le single est accompagné de son "radio edit" ainsi que d'un délicieux remix orchestré par le producteur basé à St Petersburg, Dmitry Kuzmin alias Nuage. Ce dernier introduit l'opus à venir, Dawn Chorus Remixes, et d'emblée nous met l'eau à la bouche avec son ambiance deep-house accrocheuse et atmosphérique, où composition et mélodie d'Hidden Orchestra sont réorganisées, réarrangées et retravaillées dans une optique offrant une grille de lecture alternative d'"Alyth".
Un petit bijou!

mercredi 24 janvier 2018

Sly5thAve - Shiznit feat. Jesse Fischer (Single) (Tru Thoughts)

Sly5thAve - Shiznit feat. Jesse Fischer (Single) (Tru Thoughts)

Le producteur, arrangeur et multi-instrumentiste Sly5thAve nous revenait le 06 Novembre dernier avec "Shiznit feat. Jesse Fischer", un nouvel extrait de son dernier opus The Invisible Man: An Orchestral Tribute To Dr. Dre. Quelques semaines plus tôt, le new-yorkais nous livrait  l'excellent "Let Me Ride" avec en guest la puissante diva soul de Los Angeles, Jimetta Rose. Il reprenait majestueusement, entouré d'un orchestre symphonique, un des titres phares de l'album mythique que produisait Dr. Dre en 2001, The Chronic.
Doté d'une ligne de basse mémorable empruntée à "Tha Shiznit" de Snoop Dogg, track extrait de son mythique Doggystyle paru en 1993, "Shiznit" déroule les arrangements accrocheurs et captivants d'une section de cuivres ronflante, rejointe par un ensemble à cordes vibrant et le moog joueur de Jesse Fischer, musicien avec qui Sly5thAve enregistrait en 2015 l'EP Vein Melter, un hommage au fameux disque Head Hunters qu'Herbie Hancock sortait en 1973.

mardi 23 janvier 2018

Grün Glas - Polyester/Poison (Single)

Grün Glas - Polyester/Poison (Single)

Le producteur originaire de Dublin,  Grün Glas, nous revient avec deux nouveaux titres "Polyester" et "Poison", une autoproduction qui fait suite à son précédent EP, Rust, paru en Juillet 2017. Combinant savamment sonorités électroniques et analogiques, l'artiste aujourd'hui basé à Berlin, y exprime à nouveau ses penchants technoïdes et ses inclinaisons pour les textures dubstep punchy aux reflets hip-hop et pop. Cependant, il élabore cette fois-ci des ambiances sonores plus lumineuses, voire même estivales, donnant à "Polyester" - un morceau qui lui couta 6 semaines de travail - des atours deep, disco et chill. "Poison" se dote quant à lui d'une efficacité breakbeat quasi immédiate et largement axée sur le dancefloor.

French 79 - The Year After EP (Alter-K)

French 79 - The Year After EP (Alter-K)

French 79 est le projet solo du producteur et multi-instrumentiste marseillais Simon Henner, figure emblématique de la scène electro-pop hexagonale, notamment reconnu pour ses activités au sein des formations Nasser, Husbands et Oh! Tiger Mountain, qu'il a lui-même fondées. Après un premier LP retentissant baptisé Olympic paru en 2016, le compositeur electro-compulsif se devait de souffler sa première bougie avec panache, c'est ainsi qu'il nous offrait l'an dernier The Year After, un EP composé de deux productions inédites, dont le titre éponyme à l'ambiance technoïde punchy et "Je parle Français", une délicate sucrerie electronica aux textures ambient mélancoliques et complexes, mais digestes... Une belle découverte.

Tru Thoughts 2017 (Tru Thoughts)

Tru Thoughts 2017 (Tru Thoughts)

Tru Thoughts publiait le 01 Décembre 2017, la dernière édition de sa série de compilations annuelles, rassemblant une sélection d'actualités marquantes que nous avons d'ailleurs relayées dans ce blog. Orchestrée par Robert Luis, Dj vénéré et co-fondateur du label de Brighton, cette nouvelle collection baptisée Tru Thoughts 2017 nous garantit une fois de plus de (re)découvrir ce qui s'est fait de mieux durant les 12 mois écoulés, et ce dans une large éventail de genres et de styles musicaux, allant du R&B et de la future soul au reggae et au dub, en passant par le jazz ou le grime. A travers 25 titres triés sur le volet, Robert Luis revient ainsi sur la fine fleur de sa maison de disques - qui a d'ailleurs fêté ses 18 ans d'indépendance en grande pompe lors de deux soirées au Brighton Dome et au Roundhouse - ainsi que sur leurs excellentes réalisations.
S'y côtoient les tracks emblématiques de Rhi, Moonchild, The Seshen, Wrongtom, Hidden Orchestra, Sly5thAve et Space Captain ou encore ceux d'Abi FlynnManu Delago, Kxngs, et Lakuta...
Un must-have pour tout amoureux de la musique!

Craig Sherrad - The Fader (Dnaut)

Craig Sherrad - The Fader (Dnaut)

Le 27 Octobre dernier, le musicien et performeur originaire de Détroit, Craig Sherrad, vétéran de la scène électro US, publiait sur son propre label Dnaut un 4ième EP au format vinyle, intitulé The Fader. Composé de 5 tracks, il illustre l'immense panel d'influences du producteur et son habileté à combiner les genres, les époques et les ambiances. Flirtant avec la techno dans le puissant "Move To The Cha", l'electro dans le désarticulé "Candee Stairs Intro Mix", la deep-house dans le prenant "Hey Sharc", l'electro funk dans l'haletant "Just Get" et la techno-funk typique de Détroit dans le titre éponyme, l'artiste impose sa marque de fabrique. Ayant opté, en tant que tête pensante de Dnaut, pour une exigence et une esthétique sans faille, Craig explore un tas de sonorités numériques alimentées par les courants hi tech-soulhip-hop, nu-disco ou encore minimal, et tente d'en extraire le meilleur...
Un condensé d'énergie positive visant à captiver et à fédérer un large public aux goûts tout de même assez pointus et underground.

lundi 22 janvier 2018

CamelPhat & Elderbrook - Cola 12” vinyl (Defected)

CamelPhat & Elderbrook - Cola 12” vinyl (Defected)

Pour son pressage au format vinyle, le titre phare de l'année 2017, "Cola", se pare d'un nouvel atour, en effet la version originale de CamelPhat & Elderbrook nous est présentée avec une suite de remixes que nous connaissons déjà, à savoir ceux livrés par Franky Rizzardo et Mousse T, mais elle se trouve également complétée par la version d'un producteur que nous apprécions bien depuis un certain temps, il s'agit du suisse Dario D'Attis, largement remarqué notamment grâce à son rework du classique "Don't Stop" de Soul Vision en 2016. Sa vision du hit entretient un sacré punch à la manière de celle de Franky, l'agrémentant d'éléments rythmiques et mélodiques aux effets techy grandioses et haletants.





CamelPhat & Elderbrook - Cola (Robin Schulz Remix)

CamelPhat & Elderbrook - Cola (Robin Schulz Remix)

Pour finir l'année 2017 en beauté, il fallait bien que la star internationale des platines Robin Schulz nous livre à son tour sa version du tube incontesté, "Cola", orchestré et interprété par une team de choc, composée du duo CamelPhat et du chanteur Elderbrook.
En effet le Dj allemand, adulé pour ses mixes et ses productions deep-house aux tonalités estivales et mainstream, participe à sa manière, au déluge de remixes qu'a déjà suscité le titre, on se souvient des contributions de Franky Rizzardo et Mousse T, ainsi que de celles de Simon Mills, Kenneth Bager et Elderbrook lui-même, présentées dans la collection "Cola (Chilled Mixes)". Robin Schulz intègre aux saveurs minimales d'origine sa propre signature musicale, retraçant les contours d'une mélodie fédératrice, rehaussant des vocaux déjà bien accrocheurs, et plongeant le tout dans une tambouille mêlant tendance big room et efficacité dance, parfaitement taillé au format radio.

Sorg & Napoleon Maddox - Checkin Us

Sorg & Napoleon Maddox - Checkin Us

Le producteur bisontin Sorg, alchimiste du rythme, acrobate de l'échantillonnage jazzy, équilibriste de l'electro et maître des claviers, publiait en Juin 2017 son EP Push, il nous revient en ce début d'année avec un nouveau projet, mené en collaboration avec le rappeur de Cincinnati, Napoleon Maddox. Les deux acolytes nous livraient déjà en 2014 un premier EP baptisé Ribbons & Razors, marquant les prémices d’une puissante alliance transatlantique, qui débouchait en 2016 sur Soon, leur second effort au format court.
Le MC, leader du groupe Iswhat?!, apparu aux côtés du saxophoniste et poète new-yorkais Roy Nathanson dans Sotto Voce, d’Archie Shepp dans Phat Jam, ou encore directeur artistique du spectacle hommage à Nina Simone, A Riot Called Nina, vient une fois de plus déposer son flow aiguisé, efficace et accrocheur sur des productions hip-hop raffinées, teintées d’électro et d'échantillons soul/funk. Mais aujourd'hui nos deux protagonistes montent d'un cran et se lancent dans l'aventure du LP, avec une galette de 11 titres intitulé Checkin Us, album qui sera dans les bacs à compter du 09 Mars prochain.
"Shark Men" est le premier single de l'opus, dévoilé en Décembre dernier il combine avec maestria ligne de basse assassine, flow incisif, claviers entêtants et samples de folklore réunionnais emprunté au chantre du maloya, Danyel Waro.

Quantic & Nidia Gongora - Ojos Vicheros (Single) (Tru Thoughts)

Quantic & Nidia Gongora - Ojos Vicheros (Single) (Tru Thoughts)


Will "Quantic" Holland et Nidia Góngora publiaient en Mai 2017 leur album Curao, nous offrant alors leur interprétation singulière aux élans mystiques des traditions musicales de la côte Pacifique colombienne. Fruit d'une subtile combinaison, mêlant la voix racée de la chanteuse originaire de Timbiquí, à la richesse des sonorités électroniques du producteur et multi-instrumentiste anglais, il marque la nouvelle étape d'une étroite collaboration qui a débutée en 2009 sur l'album Quantic & His Combo Barbaro."Ojos Vicheros", qui est sorti le 10 Novembre dernier, est le troisième extrait de l'opus et succède aux précédents singles "Amor En Francia" et "Que Me Duele", dont nous parlions ici. Ecrit par Nidia, cette chanson festive et gorgée de bonnes vibrations est dédiée à un des grands délices de sa région natale: la Viche, une eau-de-vie de canne à sucre. Le marimba joueur, interprété par Esteban Copete - petit-fils de Pe Petronio Álvarez, le légendaire compositeur du thème "Mi Buenaventura" - semble danser autour du chant et des chœurs passionnés d'une Gongora démultipliée, garante d'un folklore et d'une tradition orale unique.
"Ojos Vicheros" nous est livré avec un nouveau remix punchy d'Osage, producteur et vétéran de la scène club de Philadelphie, qui l'agrémente d'accents afro house et broken beat.



















vendredi 19 janvier 2018

Jono McCleery - Seeds Of A Dandelion (Counter Records)

Jono McCleery - Seeds Of A Dandelion (Counter Records)

Le prodige Jono McCleery, considéré à raison comme l'un des artistes folk britanniques les plus captivants du moment, nous revient sur Counter Records (sous-label de Ninja Tune) avec un quatrième effort alignant 12 titres émouvants et profonds, baptisé Seeds Of A Dandelion. C'est la première fois que le chanteur réunit exclusivement des reprises, une aventure périlleuse que cet orfèvre de la six cordes à la voix pure et gracieuse, a su mener avec maestria.

Si son précédent Pagodes, paru en 2015 sur If Music, était encore hanté par quelques réminiscences electronica comme dans les touchants "Since I" ou "Halfway", son dernier opus affiche des sonorités bien plus acoustiques et intimistes, où la guitare occupe un rôle moteur plus central que jamais. Les arrangements de Matt Kelly, toujours aussi mélodieux et hypnotiques, sont sublimés par les subtiles interventions du Iskra String Quartet, dont les fabuleuses orchestrations pour cordes planent en nappes nébuleuses et harmonieuses au dessus de thèmes entièrement repensés. 

A première vue, il semblerait y avoir un monde entre "God Bless The Child" - que Billie Holiday a écrit en 1939 avec Arthur Herzog, Jr - et "La Ritournelle" electro-pop de Sébastien Tellier, composée en 2004. On jugerait tout aussi incongru le rapprochement de l'hymne contestataire "The Old Man's Back Again", du chantre de la pop baroque des 60's, Scott Walker, et du tube planétaire "Halo" de la diva R&B, Beyoncé, pourtant voilà, le génie de Jono est de savoir concilier toutes ces influences et de les sublimer dans un univers singulier, introspectif et immersif, habité de sonorités moelleuses, gorgées de soul, d'effluves R&B, de folk, de rock prog et d'efficacité pop... Et il en va de même pour l'ensemble du disque, on retiendra d'ailleurs l'excellent "Gabriel" et son groove langoureux, du maître de la soul-electronica, Roy Davis Jr., un monument deep-house que McCleery accorde avec la fragile ballade "Morning Theft" de Jeff Buckley, un artiste qui, lui aussi, fut touché par la Grace!

Le fait d'avoir enregistré Seeds Of A Dandelion en 10 jours dans les studios Urchin à Hackney dans l'Est de Londres (lieu qui a notamment accueilli les projets de FKA Twigs, Bon Iver, Flume, Emile Sande, Django Django, Lucy Rose, Lianne La Havas, Bloc Party, Laura Marling, ...), indique la parfaite entente que Jono a su installer avec ses acolytes, des musiciens complices qu'il côtoie depuis déjà longtemps et qui l'ont aidé une nouvelle fois à matérialiser ses idées. Tim Rowkins (déjà présent dans Pagodes) a œuvré derrière les manettes, à la production ainsi qu'au mixage, Dan See (Jamie Woon, Nick Mulvey), Milo Fitzpatrick (Portico Quartet) et Steve Pringle (Michael Kiwanuka) respectivement à la batterie et aux percussions, à la basse, aux claviers et à l'orgue...

Une merveille de plus à mettre entre toutes les mains... La musique de Jono McCleery, maître d'un groove acoustique fédérateur, relève de l'intérêt général, elle procure des sensations étranges et nous plonge dans des états semblant nous soustraire au reste du monde, à la pesanteur et à la fuite du temps.



mercredi 17 janvier 2018

Jean-Claude's IF Music presents You Need This - A Journey Into Deep Jazz Vol. 2 (BBE Records)

Jean-Claude's IF Music presents You Need This - A Journey Into Deep Jazz Vol. 2 (BBE Records)

Depuis 40 ans, Jean-Claude Thompson, Dj, producteur et propriétaire du magasin de disques IF Music, fait figure de référence au sein de la vibrante et éclectique scène musicale londonienne. Depuis ses débuts dans le monde de la nuit à la fin des années 80 où il mixait sonorités house, hip-hop et techno, puis grâce à l'ascension fulgurante de son projet downtempo, future Jazz, deep House et drum'n'bass, The Amalgamation of Soundz (fondé en 1990 avec son acolyte Mark Harbottle), Jean-Claude n'a jamais cessé d'entretenir des relations étroites avec un public fidèle, curieux et amateur de sons raffinés. Son séjour au Jazz Lounge (petit club emblématique du Soho des 90's, situé au dernier étage de la célèbre enseigne Release The Groove) en tant que directeur n'a fait qu'amplifier sa popularité et asseoir son statut d'aventurier musical à l'esprit ouvert, pouvant enchainer avec goût des galettes jazz avec de la tech house, du folk avec du hip-hop... Ce n'est pas un hasard que les producteurs avant-gardistes de la dance music comme Pete Heller, LTJ Bukem, Kenny Dope et Tom Middleton aient fréquenté ce lieu incontournable.
Jean-Claude nous présente chez BBE Records sa toute dernière compilation intitulée Jean-Claude's IF Music presents You Need This - A Journey Into Deep Jazz Vol. 2, il s'agit là d'une collection d'obscures raretés ou de trésors cachés issus majoritairement des années 70, alignant 8 compositions jazz aux accents latin ("Abuela" de Billy Band Sextet), soulful ("Now Is The Time" de Dick Griffin), spiritual ("Pursuit" de Tina Marsh Creative Opportunity Orchestraet free ("Free Actions III Movimento" de Giorgio Gaslini).
S'adressant à tous, aussi bien aux connaisseurs qu'aux néophytes du genre, ce triple LP ravira les collectionneurs autant que les mélomanes en mal de nouveautés.

 

mardi 16 janvier 2018

DJ Andy Smith presents Reach Up - Disco Wonderland (BBE Records)

DJ Andy Smith presents Reach Up - Disco Wonderland (BBE Records)

Le DJ londonien Andy Smith, collaborateur de Portishead et The Prodigy, mais surtout reconnu depuis 1998 et son album The Document comme une véritable tête chercheuse aux idées larges et un collectionneur invétéré de galettes rarissimes, nous présentait fin 2017 sa compilation Reach Up - Disco Wonderland. Cette collection de 15 titres rassemblés dans un triple LP est inspirée du concept Reach Up, un collectif de Djs fondé en 2012, qui s'évertuait à recréer l'esprit et les ambiances des nuits new-yorkaises du temps des illustres clubs tels le Paradise Garage ou le fameux Studio 54.
DJ Andy Smith presents Reach Up - Disco Wonderland nous (re)plonge ainsi dans les fondations de la culture dance music, alignant quelques perles boogie, disco et proto house des années 80, passées à la postérité. Certaines d'entre elles auraient pu pourrir dans les archives poussiéreuses de l'histoire du disco si quelques grands manitous des platines, pionniers du hip-hop, n'étaient pas tombés dessus, "Get Up & Dance" de Freedom paru en 1979, en est l'exemple type. En effet c'est Grandmaster Flash & the Furious Five qui revisita le premier ce hit funk en puissance, lui faisant accéder au sommet des charts R&B de l'époque. Il est depuis devenu un standard du genre, figurant même au générique du film New Jack City, réalisé en 1991 par Mario Van Peebles, et dont la soundtrack est devenue culte...
Bref, avec ce florilège de sonorités, le label BBE Records confirme une fois de plus son statut de garant du patrimoine musical underground... Un must have!

Dalindèo - One More Devil (BBE Records)

Dalindèo - One More Devil (BBE Records)

En Octobre 2017, le sextet de jazz finlandais Dalindèo nous présentait via le label BBE Records son nouveau projet intitulé One More Devil. Il s'agit d'un Ep alignant 5 morceaux accrocheurs au swing fédérateur et vigoureux, mené par le maître d'oeuvre, Valtteri Laurell Pöyhönen, guitariste et pilier du groupe revendiquant ouvertement l'influence des orchestrations de Duke Ellington et de la touche surf rock de Dick Dale, véritable guitar hero des 60's.
A l'écoute du titre éponyme, la fraîcheur et l'énergie du live sont palpables. Déployant une fougue et une spontanéité communicative, la formation élabore un jazz aux reflets New Orleans idéalement taillé pour la swing dance mais aussi le cinéma, faisant à la fois un clin d'œil aux ambiances musicales du réalisateur Aki Kaurismäki, ainsi qu'à celles de l'emblématique Quentin Tarantino...
Avec One More Devil, qui succède aux précédents Kallio (2013) et Slavic Souls (2016) parus aussi sur BBE, Dalindèo annonce une nouvelle étape dans sa quête d'un jazz joueur, farceur et frénétique, gorgé de vibrations positives.

 
 

lundi 15 janvier 2018

Nina Attal & Jérémy Nattagh - Yesterday Was Hard On Us/Fragile (Natura'Live)

Nina Attal & Jérémy Nattagh - Yesterday Was Hard On Us/Fragile (Natura'Live)

C'est un projet bien singulier que nous propose de vivre la jeune chanteuse/guitariste Nina Attal et  son acolyte Jérémy Nattagh, multi-instrumentiste et joueur de hang, dont les sonorités si captivantes nous ont déjà été présentées avec maestria par le virtuose autrichien Manu Delago.

Ici, le concept est simple, l'association Natura'Live se lançait, voilà maintenant 3 ans, dans la réalisation de sessions d’enregistrement filmées dans des sites naturels exceptionnels, le tout en réunissant des conditions techniques optimales et éco-responsables. Après avoir investi différents lieux extraordinaires du Sud de la France comme les Gorges du Verdon (avec Pulsar Echoes), les Carrières de Lacoste (avec Alphaze) ou encore le Lac de Serre Ponçon (avec Electro Deluxe), les équipes de Natura'Live ont décidé en Septembre 2017 de prendre de la hauteur, embarquant en compagnie de Nina Attal et Jérémy Nattagh à bord d'une montgolfière, flottant au dessus du Parc de Lubéron.


Croisant à 200 mètres d'altitude et filmés à 360° avec travelling circulaire et drones, les deux artistes funambules y ont interprété les reprises de "Yesterday Was Hard On Us" (Fink) et de "Fragile" (Sting), deux chansons mélancoliques sublimées par la voix puissante et soulful de Nina, portée par les délicates percussions harmoniques du hang de Jérémy. Les sons du bruleur qui gonfle le ballon et le chant des oiseaux qui sifflent au loin, participent à amplifier les atours envoutants et immersifs de leur prestation live insolite.



The Library Archive-From The Vaults Of Cavendish Music (BBE Records)

The Library Archive-From The Vaults Of Cavendish Music (BBE Records)

BBE Records nous présente une nouvelle collection de raretés extraites du fameux catalogue de la société d'éditions et de productions musicales destinées aux professionnels de l'audiovisuel et des médias, Cavendish Music. Il s'agit peut-être d'un nom qui ne vous dit pas grand chose, mais qui se cache pourtant derrière les musiques de films emblématiques tels que Gravity, Mad Max ou encore Edge Of Tomorow, les génériques d'émissions TV cultes comme Top Gear entre autres bandes-son publicitaires... Bref un véritable empire qui a vu le jour en 1937 sous le nom de Boosey & Hawkes Recorded Music Library et qui a su depuis se hisser au rang du plus grand éditeur musical indépendant du Royaume Uni.
Lors de son âge d'or dans les années 60 et 70, la Library Music (qui n'est pas un genre, mais un monde musical parallèle où toutes les musiques sont représentées) a fourni, pour des compagnies comme Cavendish, Sonoton, De Woife, Amphonic ou encore Conroy, une quantité astronautique de titres instrumentaux conçus par des compositeurs de l'ombre, alimentant ainsi des banques de données analogiques précieuses, classées par thèmes ou ambiances, destinées à l’illustration sonore pour la radio, le cinéma et la télévision...
Inaccessible pour le grand public, ce n'est que tout récemment que certains DJs en quête du sample parfait, se sont penchés sur ce trésors bien gardé, donnant ainsi ses lettres de noblesse à une musique dite "fonctionnelle" de très bonne facture et témoin de son temps.

En 2014, le producteur hip-hop Mr Thing et le compositeur multi-instrumentiste Chris Read furent les premiers à être invités à explorer les archives de Cavendish Music, en tant que participants à Samplethon organisé par le célèbre site WhoSampled, évènement durant lequel des producteurs devaient imaginer, dans un contre-la-montre, de nouveaux titres à partir de matériaux échantillonnés.

Dans le cadre de leurs écoutes, les deux mélomanes britanniques ont découvert bon nombre d'enregistrements remarquables et hors du temps, faisant pour certains penser aux thèmes de Lalo Schifrin ou à des recherches hip-hop instrumentales avant même que n'existe le terme de beatmaker, et pour d'autres à des moments jazz, latin et funk raffinés et finement ouvragés.
Ces monuments de groove et de swing se devaient d'être partagés avec une plus large audience.
C'est précisément ce que nous proposent nos deux crate diggers dans un double LP baptisé The Library Archive - From The Vaults Of Cavendish Music, une compilation soignée aux sonorités 70's, rassemblant une myriade de joyaux pour la plupart composés par le chef d'orchestre canadien Dennis Farnon, figure emblématique de la library music.

Nous retiendrons le groove aphrodisiaque et cinématique de "Funkrund" orchestré en 1975 par The Cavendish Orchestra, un des multiples groupes à géométrie variable opérant sur commande au sein de Cavendish Music, à l'instar de The New Dance Orchestra, ensemble plus punchy et psyché nous offrant, entre autres interprétations instrumentales, l'excellent "Lady Killers"...

Un must have absolu!


 

jeudi 11 janvier 2018

Ty - A Work Of Heart (Jazz Re:Freshed)

Ty - A Work Of Heart (Jazz Re:Freshed)

Ty, figure emblématique de la scène hip-hop londonienne, nous revient avec A Work Of Heart, son cinquième opus à paraître début Mars sur Jazz Re:Freshed. S'appuyant sur un label militant fondé en 2003, qui se donne pour mission de promouvoir le jazz britannique indépendant sous toutes ses formes, le rappeur investi nous livre un disque engagé et sophistiqué à la production impeccable et homogène. Il marie avec maestria des samples aux saveurs soulful à des rythmiques old-school racées, animant le tout de puissantes lignes de basse au groove contagieux. En combinant ses talents de producteurs à des instrumentations live et en y posant son flow si singulier, véloce, tranchant et accrocheurTy élabore 14 titres forts, captivants et accessibles. Abordant les questions sociales ou sociétales qui font toujours débats aujourd'hui (la pauvreté, la dépression, l'anxiété et le racisme), le MC s'exprime aussi sur des thématiques plus personnelles comme ses souvenirs d'enfance passée dans le quartier de Brixton, s'aventurant même sur des sujets plus existentiels ou philosophiques comme le processus créatif ou le sens de la vie...

Epaulé par une collection d'invités plus prestigieux les uns que les autres, Durrty Goodz (rebaptisé Rootz), Tall Black Guy, Deborah Jordan, Wayne Francis de United Vibrations et le légendaire Umar Bin Hassan de The Last Poets, Ty nous offre un hip-hop apaisé et réfléchi, sans haine ni 'explicit lyrics', un son cool à la façon d'un g-funk inspiré, gorgé de sens, de profondeur et d'esprit.


mercredi 10 janvier 2018

Williams Brutus - L'Esthère (Garvery Drive Records)

Williams Brutus - L'Esthère (Garvery Drive Records)

Résidant en Bourgogne depuis son arrivée en France à l'âge de 5 ans, le musicien haïtien d'origine, Williams Brutus, nous présente son premier opus baptisé L'Estère, du nom de sa ville natale. Doté d'une voix feutrée, armé de sa guitare et de ses convictions, il nous présente un projet engagé et touchant à la production moderne et colorée, empreint de sonorités reggae mais aussi largement parcouru d'accents pop, world et soul. Convoquant dans son titre "Dilé" une kora envoutante et typée mandingue, il invite le rappeur américain Beat Assailant dans l'accrocheur "You Can't Stop The Rain" (nouveau single de l'album après le très jamaïcain "I Tried"), se frottant ainsi au hip-hop sur une production punchy efficace et funky Ailleurs, le chanteur nous parle d'amour comme dans la ballade "When I'm With You" et, plus loin, surprend son auditoire en reprenant le tube des années 80 "Girls Just Want to Have Fun" de Cyndi Lauper, interprété ici avec dynamisme et légèreté, dans une veine reggae-pop... A travers ce large éventail d'influences musicales, Williams Brutus entend ainsi exprimer sa double culture, issue à la fois des Caraïbes et de l'Europe, dans une optique de partage et d'ouverture.
L'Estère paraîtra le 02 Février prochain sur le label parisien Garvey Drive Records.