mardi 28 novembre 2017

Pale Grey - Waves (Jauneorange/PIAS)

Pale Grey - Waves (Jauneorange/PIAS)


La formation belge Pale Grey, garante d'une pop mélancolique, onirique et touchante, nous présente son nouvel opus baptisé Waves, un recueil émotionnellement intense habité de 11 chansons pop/folk envoutantes, assorties de quelques expérimentations electronica délicates ("Billy").
L’histoire de Pale Grey, c’est d’abord celle de deux musiciens multi-instrumentistes et amateurs de sonorités anglo-saxonnes. Gilles Dewalque et Maxime Lhussier ont grandi du côté de Malmedy dans la Province de Liège, ensemble ils ont tracé les contours d'une musique influencée par les entités hybrides que sont Phoenix, The Whitest Boy Alive, Radiohead, Alt J et The Notwist... Monuments de la pop moderne qui ont su mêler avec singularité les cultures new-wave, rock, folk et electro, faisant cohabiter le potentiel insondable de l'ordinateur et la chaleur des instruments traditionnels.

Rejoints par Jan Montens aux claviers et Benoît Damoiseau à la batterie, le groupe accouche de Best Friends en 2013, un premier album chantant l’amitié, la nostalgie des beaux jours, l’amour et les vertus de la pop alternative. C'est après un break ponctués de quelques déconvenues sentimentales douloureuses, que le son de Pale Grey se réinvente, murit et évolue vers des ambiances plus nocturnes et atmosphériques ("Ghost", "Light"), se nourrissant autant d'accidents sonores, d'erreurs de manipulations et d'imprévus électroniques que de notes empruntées à l’histoire de la black music: la soul, le hip-hop ("Late Night" avec en guest Serengeti d'Anticon, Sisyphus ou Why) et le funk en première position.
Epaulé par l'ingénieur du son français Yann Arnaud (Air, Camille, Agoria, Orwell, Selah Sue, Syd Matters…), le quatuor nous livre ici un ouvrage pop sophistiqué, riche et dense, mixant à la fois intimisme et lyrisme, nostalgie, mélancolie, fragilité et puissance.


 

jeudi 23 novembre 2017

Key To Life Feat. Sabrina Johnston - Forever (4 To The Floor)

Key To Life Feat. Sabrina Johnston - Forever (4 To The Floor)

4 To The Floor publie une nouvelle réédition extraite du précieux catalogue du label new-yorkais Sub-Urban, pilier de la scène house et garage underground, co-fondé par l'immense Tommy Musto à la fin des années 80. C'est lui-même qui écrivait et produisait en 1994 le classique "Forever" sous son alias Key To Life, invitant la diva soul/R&B Sabrina Johnston à venir déposer son chant puissant et racé. Sa prestation vocale demeure, plus de 20 ans après la parution du disque, un modèle du genre. 4 To The Floor enrichie la version originale de 3 remixes nouvellement remasterisés, orchestrés par des figures emblématiques de la house music, Benji Candelario et Wayne Rollins, ainsi que l'illustre Danny Morales.


Qwestlife Feat. Jacqui George - Give Me A Minute (Glitterbox Recordings)

Qwestlife Feat. Jacqui George - Give Me A Minute (Glitterbox Recordings)

Le duo de producteurs franco-britannique Qwestlife, composé du parisien Tom Laroye et du londonien Yam Who? publie sur Glitterbox Recordings son délicieux titre aux saveurs boogie/funk"Give Me A minute", que l'on découvrait il y a peu dans la compilation Disco's Revenge, orchestrée par le boss du label Simon Dunmore. Parfaitement en phase avec l'esprit et l'esthétique disco de Glitterbox, qui réintroduit sur la scène club des productions accrocheuses façonnées à l'ancienne, le titre aligne les vocaux soulful et punchy de la diva Jacqui George sur une instrumentation gorgée de sonorités analogiques délivrées par une batterie de claviers vintages et de guitares funky. Une ligne de basse au groove assassin accompagne des cordes envoutantes et un sax joueur sur une rythmique discoïde entraînante, enrichie de percussions afro impeccables.
Un futur classique !

mercredi 22 novembre 2017

Simon Dunmore - Glitterbox - Disco's Revenge (Glitterbox Recordings)

Simon Dunmore - Glitterbox - Disco's Revenge (Glitterbox Recordings)

C'est le patron en personne, Simon Dunmore également fondateur de l'illustre Defected, qui signe Disco's Revenge, nouvelle collection publiée sur le précieux Glitterbox Recordings. Parue en format digital, en streaming et en CD le 29 Septembre dernier, la compilation aligne 3 mixes réunissant pas moins de 50 titres orientés house, disco et funk. L'objectif du DJ est de restituer l'essence-même de la dance music, son énergie positive et fédératrice, ses pulsations libératrices et curatives. Forcément, cela passe par une intraveineuse d'élixir soulful et par le règne de sonorités analogiques chaudes et réconfortantes.
Pour ce faire, Simon Dunmore rassemble aussi bien des productions récentes largement imprégnées de funk et de boogie comme "When Love Breaks Down" de The Shapeshifters feat. Teni Tinks, que des classiques intemporels tels que "Going Back To My Roots" que Richie Havens sortait sur Elektra en 1980, "Music Is My Way Of Life" interprétée par Patti Labelle et remixé par John Luongo en 1979 ou encore "It’s Not Right But It’s Okay" de Whitney Houston, revisité en 1999 par KCC dans son "Release The Love Groove Mix".
Le 01 Décembre paraîtra une édition spéciale de Disco's Revenge, un double vinyle composé de 8 plages dont le terrible "Chic Cheer" de l'éternelle Chic, formation américaine fondée en 1976 par le guitariste Nile Rodgers et le bassiste Bernard Edwards... Une bombe!

mardi 21 novembre 2017

John Tejada - Sweat (On The Walls) (Defected)

John Tejada - Sweat (On The Walls) (Defected)


Le producteur américain d'origine viennoise, John Tejada, figure emblématique de la scène acid house, minimal et techno, publiait en Novembre 2004 sur Poker Flat Recordings son mythique "Sweat (On The Walls)", un titre puissant aux sonorités tech house hypnotiques, habité des vocaux sensuels de Qzen. Après Martin Landsky et Donnacha Costello en 2010, c'est au tour de Franky Rizardo et Laolu de revisiter la production, pour Defected. Rééditant également le remix que Sebo K orchestrait en 2014, le label anglais aligne ainsi 3 versions bodybuildées, reflétant chacune la singularité de son artisan. Franky Rizardo muscle la ligne de basse et met l'accent sur la charleston ainsi que sur les vocaux, tandis que Laolu fait de "Sweat (On The Walls)" une bombe à l'orchestration épique et massive.

Defected presents DJ Haus In The House (Defected)

Defected presents DJ Haus In The House (Defected)

DJ Haus, pilier de la scène club londonienne, orchestre un nouveau volet de la prestigieuse série de compilations In The House, dédiée par le label Defected aux producteurs innovants et activistes, emblématiques de la communauté house underground. Succédant à Sam Divine, Franky Rizardo ou encore Sonny Fodera et FCL, le boss d'Unknown To The Unknown et de Hot Haus Recs exprime à travers cette collection de 40 titres, l'ampleur de son éclectisme et de son amour pour les sonorités racées qui se passent de superflu.
Le producteur rassemble ainsi des titres tout fraîchement sortis des studios comme "Not Also You" d'Henrik Schwarz, "Never Felt" de Deadboy, "Love At First Sight" d'Innershades, "Firework" d'Ejecta et "Apogee" de Jordan (UK), avec d'autres légèrement plus anciens comme l'excellent "No Worries" de Butch sorti en 2010, "Scouse Afrika" de Mélé  paru quant à lui en 2016 ou encore "Church Of Dork" que Roman Flügel publiait en 2015 dans son EP Monday Brain.

Des remixes encore fumants de DJ Octopus et DJ Steaw figurent aussi au programme aux côtés des mixes ou reworks d'Hugo Massien et Mak & Pasteman des classiques "APT. 2A" de House’n Authority (1989) puis "File #3" de The Utopia Project (1990).
Considéré par ses paires comme l'un des artisans de la house du futur, DJ Haus cite aussi les travaux de talents émergeants comme Mall Grab et Big Miz. Il contribue par ailleurs à rendre disponible pour la première en format digital les productions de Nyra ("Sisco Visco"), S.O.N.S ("Acid Dreams"), ItaloJohnson ("07A1 (Floorplan Remix"), Inner Sense ("MoTP") et Person Of Interest ("Pompano Acid"), pressés jusqu'ici uniquement en vinyle.
Véritable chantre de la musique électronique contemporaine, Haus parvient à rapprocher un tas d'influences allant de l'electro ("Synthfrila" FRAK) à l'UK garage ("Side Street" Fells Point), en passant par les cultures new-wave ("Automatic" Steve Murphy) et rave ("Mango Bay" X-Coast), la Chicago house ("Fourty Nine" Robert Armani), la deep-house ("Winona" Dj Boring), le disco ("Gilbert" Secondo) et la techno ("Forget It" Justin Cudmore), mariant alors dans un cocktail détonnant, des univers acides, sombres et froids à des ambiances dancefloor futuristes et hypnotiques.

lundi 20 novembre 2017

Funky Expresso - Born For The Night EP (Smooth Operators)

Funky Expresso - Born For The Night EP (Smooth Operators)

Après une première réalisation plutôt bien accueillie par la critique et le public, le tout jeune label Smooth Operators nous présente Born For The Night, un EP de 4 titres orchestrés par Funky Expresso, entité formée en 2013 par l'italien Marco Esposito (qui a baigné toute sa jeunesse dans les sonorités rock et punk) et le bassiste/Dj londonien Aziz Hashmi. Succédant à Smooth Operators Vol.1: Charlie Smooth, ce nouvel effort nous invite à découvrir l'univers discoïde et analogique du duo berlinois, entouré de ses amis musiciens qui ont pour l'occasion ressorti les cols à jabot, chemises à paillettes et autres talonnettes de la fin des années 70.
La face A du disque dévoile deux morceaux, un premier au titre éponyme, affichant des couleurs afrobeat cuivrées et funky clairement festives et fédératrices, puis un second baptisé "Corazon", alignant quant à lui des saveurs afro-latines et soul jazz
En face B, nos deux complices ont optés pour des ambiances cosmic disco à l'italienne et à la française, rappelant l'esprit délicieusement kitsch de Space, Amanda Lear ou encore Ottawan. "Disco Français" et "J'Adore" expriment ainsi des influences très 80's et un goût prononcé pour le décalage et le second degré. Elaboré dans la bonne humeur et avec de bonnes vibrations, Born For The Night est une bien belle entrée en matière pour Funky Expresso.

Eli Escobar - Shout (Classic Music Compagny)

Eli Escobar - Shout (Classic Music Compagny)

Et bien voilà, Eli Escobar vient enfin de publier son dernier LP baptisé Shout, digne successeur de l'excellent Happiness, son second album paru sur Classic Music Compagny à la mi-Septembre 2016. Ce nouvel effort long format se faisait désirer depuis déjà un certain temps, notamment grâce aux récents "Handz Up" et Muzik, qui ont fort bien joué leur rôle de teaser.
Si Happiness brillait de milles éclats disco-house, Shout se veut être un disque sombre et virulent, un brûlot incisif lancé contre les récents développements de la politique désastreuse menée aux Etats-Unis ("Nightmare Rag").
Activiste depuis près de 20 ans sur la scène underground new-yorkaise, le Dj/producteur Eli Escobar, fort d'une reconnaissance sans faille, nous livre une house urgente, réaliste et engagée. Toujours parcourue d'influences soulful ("Goin' On?") et disco ("City Song Part 2 (Peace, Love and Harmony)" et "Body And Soul"), sa musique s'imprime pourtant d'une gravité palpable et de motifs acides saisissants et hypnotiques ("ANGR (Country Music)", "Love Inspired"). L'esprit festif et fédérateur demeure bien sûr, mais l'artiste invite l'auditeur à une prise de conscience, l'implorant à se réveiller et à avoir un meilleur discernement ("The People").

Un must-have pressé sur vinyle, disponible depuis le 03 Novembre 2017!

vendredi 17 novembre 2017

Debbie Jacobs - Don't You Want My Love (Glitterbox Recordings)

Debbie Jacobs - Don't You Want My Love (Glitterbox Recordings)

Presque 40 ans après la sortie de son tube disco "Don't You Want My Love" (1979), la chanteuse de Baltimore Debbie Jacobs ressurgit du passé grâce au label Glitterbox et à certain David Morales, qui enflammait le dancefloor du club anglais Ministry Of Sound en Mars 2017, avec ce classique décidemment intemporel et fédérateur. Vu l'engouement qu'il suscita sur le dancefloor, le 03 Novembre dernier était donc rééditée sur vinyle la version originale du titre, ainsi qu'un "Classic Re-Edit" orchestré par le producteur français Dimitri From Paris, devenu depuis la fin des années 90, une figure emblématique de la house music hexagonale et un pilier du revival disco/funk des années 70 et 80.




jeudi 16 novembre 2017

4 To the Floor presents Faya Combo (4 To The Floor)

4 To the Floor presents Faya Combo (4 To The Floor)

C'est une autre de ces signatures légendaires que 4 To The Floor met en lumière dans le tout dernier volet de sa série d'hommages aux labels pionniers de la scène house. En effet, après s'être intéressé à Fourth Floor Records, Movin' Records, Classic Music Compagny, Sub-Urban Records, Slip'n'Slide Records et Soulfuric, Luke Solomon a choisi de nous faire redécouvrir l'univers d'un des héros absolus de la scène underground internationale, le français DJ Gregory. Ce dernier entamait ses explorations électroniques dès le début des années 90 avec la naissance Radio FG et l'émergence de monstres sacrés tels qu'Alex From Tokyo, DJ Deep, Julien Jabre et Pedro Winter. Sa culture musicale était alors largement alimentée par les sonorités house de Todd Terry, Tommy Musto, Frankie Bones, Victor Simonelli et Osunlade... Des cadors qu'il a côtoyé lors d'un pèlerinage de 2 ans à New-York entre 98 et 2000. Fort de ce background, il retournait en France et fondait Faya Combo en 2002, remportant un franc succès notamment grâce à son projet Africanism, élaboré en collaboration avec Bob Sinclar pour Yellow Productions. Naquit alors une marque de fabrique disco house imprégnée d'accents afro et de saveurs latines, qui allait marquer toute une génération d'artistes de la French Touch, et qui inspire encore aujourd'hui bon nombre de producteurs.
La sélection 4 To the Floor presents Faya Combo réunit 25 titres incluant des remixes devenus classiques de Kerri Chandler, Kenny Dope, Dimitri From Paris, Louie Vega ou Karizma. On y retrouve bien sûr l'intemporel succès "Elle", avec ses percussions accrocheuses et sa ligne de basse envoutante, mais aussi l'énorme "Tropical Soundclash", hymne afro-house fédératrice et festive à souhait. Tout comme "Attend 1", "Don't Panic" ou "Afrommobile", les sonorités emblématiques de DJ Gregory n'ont rien perdu de leur superbe, affichant encore la même fraicheur et insufflant toujours la même envie de danser.

mercredi 15 novembre 2017

Mason Maynard - Dance EP (DFTD)

Mason Maynard - Dance EP (DFTD)

Le tout jeune Dj/producteur originaire de Manchester Mason Maynard, qui malgré son âge a déjà tapé dans l'œil des piliers de la scène électro underground - Marco Carola, Richy Ahmed, Solardo, CamelPhat, Groove Armada, Sam Divine, Riva Starr, Hector Couto, Monki, Patrick Topping, Hannah Wants et bien d'autres - nous présente via DFTD son nouvel EP baptisé Dance.
Affichant des sonorités house puissantes et vigoureuses aux reflets acides et technoïdes, ce dernier aligne le titre éponyme "Dance", ainsi qu'"Ambition" et "Dirty Disco", soit 3 obus prêts à frapper un grand coup dans les clubs européens. Armés de lignes de basse au groove immersif et de vocaux entêtants et accrocheurs, ils imposent une marque de fabrique à la musculature massive et saillante.
J'attribue une mention spéciale à l'excellent "Dirty Disco" et son ambiance souterraine moite et sulfureuse!

Folamour - Umami (Classic Music Compagny)

Folamour - Umami (Classic Music Compagny)

"L'umami est un mot japonais se traduisant généralement par savoureux, il est l’une des cinq saveurs de base avec le sucré, l’acide, l’amer et le salé."

Le Dj/producteur lyonnais nous mettait l'eau à la bouche en Aout dernier, publiant sur Glitterbox un EP fort remarqué aux sonorités disco/funk baptisé The Power Of The Blessing Of Unity. Co-fondateur de Moonrise Hill Material et boss de FHUO Records (For Heaven Use Only), Folamour nous revient par l'entremise du label de Luke Solomon et Derrick Carter, Classic Music Compagny, avec l'album Umami, un précieux recueil de 9 titres absolument accrocheurs et poétiques, nous délivrant une house soulful raffinée, gorgée d'un groove organique, de grains analogiques et de vibrations positives.


Largement empreinte d'accents discoïdes ("Devoted To U"), afro latin ("Ivoire") ou broken beat ("Jah Love"), de vocaux soul ("Y'all Right’"), de claviers jazzy ("Look At Me Or I'll Steal Your Eyes"), de lignes de basse funky ("Kickflipin' That Stuff’") et de sensibilité hip-hop ("Petit Prince du Macadam"), la touche de Folamour consiste en quelques samples bien sentis, choisis et découpés avec maestria, puis montés sur des mécaniques d'orfèvres envoutantes et fédératrices.

On retiendra entre autres - car absolument rien n'est à jeter dans cet opus - deux moments particuliers, l'excellente ouverture "Night Of Desirable Objects", citant le monumental "Spanish Joint" que le nusoul héro D'Angelo nous offrait en 2000 dans son mémorable Woodoo, mais aussi l'apaisant "Oyabun", où le français nous immerge dans une atmosphère chill romantique, ponctuée de cordes délicates et de loops captivants.

mardi 14 novembre 2017

LaTrece - I Want To Thank You (MK Mixes) (4 To The Floor)

LaTrece - I Want To Thank You (MK Mixes) (4 To The Floor)

La fameuse série I Want To Thank You (MK Mixes) orchestrée par le légendaire Marc Kinchen en 1993, est aujourd'hui rééditée par l'excellent label 4 To The Floor, rejoignant ainsi un catalogue exigeant de plus en plus étoffé, rendant admirablement hommage aux acteurs historiques de la house music. Originellement interprété par la diva R&B Alicia Myers en 1981, le titre "I Want To Thank You" était repris, plus de 10 ans après, par le prolifique producteur originaire de Détroit, MK, accompagné de la chanteuse LaTrece. Le pack nous propose 4 approches différentes du tube emblématique des années 80, et chacun affiche une coloration singulière, qui penche aussi bien vers la house new-yorkaise ("MK 12' Mix") que vers le disco ("Downtown Mix")...
Tout récemment, c'était l'incontournable Dr Packer qui célébrait sur Glitterbox Recordings ce classique parmi les classiques, dans un EP de re-edits disco/funk Different Strokes.

Luke Solomon Featuring Queen Rose & Amy Douglas - Light You Up (Classic Music Compagny)

Luke Solomon Featuring Queen Rose & Amy Douglas - Light You Up (Classic Music Compagny)

Le maître en personne Luke Solomon, co-fondateur avec Derrick Carter de l'écurie Classic Music Compagny et accessoirement l'un des piliers de la scène house britannique, nous livre en collaboration avec les puissantes Queen Rose (admirable dans le récent "Loubar's Stars" d'Armless Kid, avec son spoken words édifiant) et Amy Douglas (épatante en diva soulful dans "Boy" du projet Juan MacClean's Peach Melba) l'excellent "Light You Up". Véritable hymne disco-house, le titre brille par sa fougue funk et ses vibrations positives dédiées à la fête et à la danse. Voulant retrouver l'énergie dévastatrice et fédératrice du live, Luke a choisi de s'entourer d'une section rythmique sur mesure composée d'amis de longue date, le bassiste/guitariste Andy Neal et  Danny Ward alias Moodymanc à la batterie...

Dario D'Attis - I Need EP (DFTD)

Dario D'Attis - I Need EP (DFTD)

Après avoir livré en Aout dernier l'effort Sunshine People, dont le titre éponyme a fait parti de la bande-son estivale de 2017, le suisse Dario D'Attis nous revient sur DFTD avec I Need, un EP composé de deux nouveaux titres club énergiques et explosifs. Le Dj/producteur, après s'être illustré auprès de Jamie Lewis, Horatio, Lisa Millet, Freda Goodlett, Shon Jackson ou encore David Aurel, collabore ici avec l'allemand Sven Tasnadi, figure emblématique de la scène électronique underground de Leipzig. Ensemble, les deux artistes élaborent un travail soigné, parfaitement taillé pour le dancefloor, puisant ses sonorités hypnotiques dans la Chicago house et la tech house. Mention particulière pour le titre "I Need", véritable invitation à la fête, dotée d'une solide rythmique house ponctuée d'accents instrumentaux captivants et d'échantillons vocaux édifiants... Un hit en puissance dans la lignée de l'immense "Don't Stop" que le musicien sortait en Juillet 2016.


lundi 13 novembre 2017

Obas Nenor - My Intuition (Defected)

Obas Nenor - My Intuition (Defected)

Le jeune Dj/producteur de Tel Aviv, Ronen Sabo alias Obas Nenor, petit protégé de Moodyman  qui a déjà signé sur Strictly Rhythm ou encore sur le label de Detroit Swindle, Heist Recordings, publie pour ses débuts chez Defected, l'envoutant "My Intuition", un titre à la cadence deep-house accrocheuse, dont la ligne de basse hypnotique et les vocaux soulful délivrés par la sensuelles Jenny Penkin captent d'emblée l'attention. Percussions afro-latines et accords de synthés édifiants viennent compléter le tableau, nous replongeant un instant dans la chaleur moite et torride de l'été passé.






The Shapeshifters - When Love Breaks Down (Glitterbox Recordings)

The Shapeshifters - When Love Breaks Down (Glitterbox Recordings)

Après son excellent "Lola's Theme Recut", le producteur anglais Simon Marlin alias The Shapeshifters nous revient sur Glitterbox Recordings avec "When Love Breaks Down", un tube disco house en puissance paru le 20 Octobre dernier, doté d'une ligne de basse funky, de cuivres accrocheurs et d'une nappe de clavier Rhodes envoutante. La voix soulful chaude et sensuelle de la diva londonienne Teni Tinks inonde ce titre hors du temps, à considérer comme un classique!








CamelPhat & Elderbrook - Cola (Chilled Mixes) (Defected)

CamelPhat & Elderbrook - Cola (Chilled Mixes) (Defected)

"Cola", l'un des succès dance music comptant parmi les plus retentissants de l'année 2017, s'offre un nouveau visage avec cette série de remixes aux ambiances chill relaxantes et lounge. Succédant aux excellentes versions up-tempo délivrées par Franky Rizzardo et tout récemment par Mousse T, "Cola Chilled Mixes" compile les explorations au groove apaisé et détendu de Simon Mills, Kenneth Bager et Elderbrook, chanteur qui signait de sa voix tendre et accrocheuse, le titre original produit par le mystérieux duo britannique Camelphat, aujourd'hui devenu emblématique de la scène club internationale.







vendredi 10 novembre 2017

Dexter Kane - Box Clever (Shadow Sanctuary)

Dexter Kane - Box Clever (Shadow Sanctuary)

Grand amateur de vinyles, collectionneur de synthétiseurs, Dj et ingénieur du son... Dexter Kane a plusieurs cordes à son arc, mais ce qui nous intéresse plus particulièrement aujourd'hui sont ses talents de producteur et sa casquette de patron de label. En effet, un an après Illogical Conclusion, le londonien publie sur son exigeant Shadow SanctuaryBox Clever, une nouvelle réalisation qui sortira exclusivement en format vinyl, à 250 exemplaires et dont tous les profits iront à une oeuvre de charité.
L'EP nous livre 4 titres electro orientés dancefloor dont ses sonorités minimal-tech habillent un groove jouissif et des rythmiques raffinées, qui sont le fruit d'une quête d'efficacité. L'artiste semble vouloir se recentrer en renouvelant sa palette sonore... Une affaire à suivre de près !

mercredi 8 novembre 2017

Moonchild - The List (Single) (Tru Thoughts)

Moonchild - The List (Single) (Tru Thoughts)


La formation de Los Angeles, Moonchild, nous replonge dans l'épopée néo soul de la seconde moitié des années 90 avec un nouveau single baptisé "The List", extrait de son troisième album Voyager paru sur Tru Thoughts le 26 Mai dernier. Le trio, délivrant de subtiles sonorités soul et jazz, se compose de la chanteuse Amber Navran, dont la voix absolument envoutante survole l'orchestration intimiste, au groove moelleux et sensuel, de Max Bryk et Andris Mattson. Les propos du titre s'inscrivent dans la thématique du disque, centré autour de l'amour et de sa complexité, surtout lorsque les sentiments et les émotions qu'il suscite se bousculent. Les accords délicats du clavier, la ligne de basse voluptueuse et les cuivres accrocheurs se lovent sur une rythmique R&B minimaliste, faite de claps et claquements de doigts... Un délice!




mardi 7 novembre 2017

Manu Delago - Metromonk Remixed EP (Tru Thoughts)

Manu Delago - Metromonk Remixed EP (Tru Thoughts)

Le magicien autrichien basé à Londres Manu Delago, référence absolue du hang et producteur d'une electronica raffinée et délicate, nous présente via son label de Brighton Tru Thoughts, l'EP Metromonk Remixed. Paru le 1er Novembre dernier, il rassemble 6 pièces entièrement retravaillées par des artistes au combien talentueux, tels que le multi-instrumentiste viennois Albin Janoska, l'excellent Pablo Nouvelle armé de sa sensibilité futur-soul ou encore la pianiste et violoniste Poppy Ackroyd. Les titres sont extraits de son troisième album Metromonk, salué unanimement par la critique et le public lors de sa sortie en Janvier 2017. Metromonk Remixed nous offre ainsi une nouvelle grille de lecture nous invitant à (re)découvrir l'oeuvre de Manu Delago, il nous permet d'aborder ses thèmes planants et ses mélodies envoutantes sous un nouveau jour, avec des harmonisations repensées et des orchestrations revisitées. Spaces alias John Flynn, Luo alias Josh Trinnaman et Daniel Thorne complètent cette fine équipe d'orfèvres qui livre ici un recueil de remixes absolument touchants.


Tripmastaz - Tripmastaz 05 (Tripmastaz)

Tripmastaz - Tripmastaz 05 (Tripmastaz)

Le Dj/producteur russe Tripmastaz publiait en Septembre dernier sur Invade Records l'EP BCN4. Appliquant la même recette qui consiste à combiner sonorités tech-house percutantes ("Gruv101") et groove deep-house brulant et funky ("Nauchniy Stil’ Feat. BMB Spacekid & Mr. Pepper"), il nous revient sur son propre label avec Tripmastaz 05, un recueil de 3 titres captivants dont le dernier ravira surement beatmakers et B-boys amateurs de belles instrumentations, en effet "G1" tranche avec les deux productions précédentes, imposant sa rythmique hip-hop et son kit de samples à la saveur analogique, habitée de motifs jazzy délicats et inspirés.









Snax - Shady Lights (Random Records)

Snax - Shady Lights (Random Records)

C'est via Random Records que le chanteur et musicien Paul Bonomo alias Snax nous présentait en Septembre dernier le single "Turn It", titre viral et funky à souhait, doté d'une ligne de basse groovy, de claviers accrocheurs et de vocaux fédérateurs. Originaire de Washington mais maintenant basé à Berlin, il publiait le 27 Octobre 2017 son 4ième long format baptisé Shady Lights, un disque engagé et réaliste, censé remettre un peu d'ordre dans sa vie personnelle, affligée par une série d'évènements douloureux et par une année 2016 notamment marquée par la disparition d'immenses musiciens dont Prince, (son idole tout comme George Clinton ou Sly Stone), et l'arrivée au pouvoir des Etats-Unis d'un personnage peu recommandable.
Malgré tout, les 17 titres de Shady Lights intègrent dans ces thèmes sombres et pessimistes, une dose d'espoir et une lueur de positivisme, mêlant un tas d'influences musicales allant de la musique concrète au R&B en passant par la house, le dark funk et l'abstract pop...
Snax nous invite à pénétrer son univers musical attachant, sulfureux, complexe et sophistiqué, où le groove règne en maître absolu.

The Hempolics - Boss Clock Me Style (Single) (Shark Free Records)

The Hempolics - Boss Clock Me Style (Single) (Shark Free Records)


The Hempolics nous présentait en Juillet dernier "Boss Clock Me Style", titre aux sonorités reggae dépoussiérant l'esprit roots des années 70. Il est extrait de son premier album Kiss, Cuddle & Torture, Vol. 1, dans lequel la formation anglaise a œuvré auprès de prestigieux collaborateurs, dont les fameux Paolo Nutini et Maxi Jazz. Outre son aura jamaïcaine old-school plus qu'explicite, ce dernier affiche diverses influences, toutes captivantes et fédératrices, dont le hip hop, le trip-hop, la soul et le funk. Sa touche organique et lo-fi, omniprésente dans le single présenté ici, accroche l'auditeur dès la première mesure, il se laisse ensuite bercer par l'ambiance caribéenne nonchalante et chaloupée, orchestrée par le claviériste/producteur et ingénieur du son, Robin "Grippa" Laybourne (Marlone Roudette, Faithless, Incognito...), lui même épaulé par une section rythmique de haut vol, constituée entre autres par le batteur Craig Boorman, le bassiste Lorenzo et le guitariste dub Leon King. S'y illustre la voix sensuelle et enivrante de la divine Nubiya Brandon, véritable rayon de soleil irradiant un "Boss Clock Me Style" réaliste qui, malgré son ton fleuri et délicieusement pop, résonne pourtant d'une façon toute particulière au regard du récent hashtag balance ton porc et autres conséquences du scandale Weinstein aux Etats-Unis.


Kiss, Cuddle & Torture, Vol. 1 est sorti le 06 octobre dernier, il réserve bien sûr de nombreuses autres surprises, on y découvre par exemple la prestation soulful d'Harry Collier (guitare et chant) dans "Early In The Morning" ou celles plus ragga/sound system de son frangin, Dandelion, qui dépose son flow racé sur "High & Gritty" et "Me Love To Sing"...
Un must have!
 

 

lundi 6 novembre 2017

Littlelake - Shelter For A Song (200 Records)

Littlelake - Shelter For A Song (200 Records)

Le producteur allemand Jens Harloff alias Der kleine Kiel et Littlelake nous livre pour ses débuts sur 200 Records - label basé à Cologne et fondé en 2009 par Kai Sasse et Dirk Middeldorf - son dernier EP baptisé Shelter For A Song, un recueil captivant de 3 pépites taillées pour lea scène club, clairement élaborées pour animer une before ou accompagner un after. Mêlant habilement sonorités deep-house entrainantes et ambiances techno jubilatoires, chaque morceaux racontent une histoire, ne remplissant pas seulement le rôle de fond sonore purement décoratif.

"New Moon" est une interpretation du standard de jazz "Lover, Come Back to Me", thème principal de l'opérette The New Moon, jouée à l'Imperial Theater de Broadway en 1928. La délicieuse Kasia y dépose son chant ensorceleur dont la patine, nostalgique d'une époque révolue, enivre l'auditeur, se prêtant à merveille à l'univers musical immersif du producteur, que la "Dub Version" ne met que plus en valeur. "Rumble" incarne une lutte de gang un peu comme dans la comédie musicale West Side Story, l'atmosphère y est urgente et les claviers tranchants. Poursuivant sa progression vers une musique plus rythmée et aliénante, l'EP aligne enfin l'excellent "Nightingale", qui raconte l'histoire d'un amant solitaire parlant à un petit oiseau; il s'agit là du point d'orgue de l'effort, déployant un groove au son chaud et fédérateur, parfaitement équilibré et orchestré.


La Payara - Conciencia EP (Big In Japan)

La Payara - Conciencia EP (Big In Japan)

Après nous avoir livré les derniers travaux de Dani Boom et Cero39, l'excellent label Big In Japan nous présente, pour sa troisième réalisation, Conciencia, un EP produit par le colombien Claudio Tantimonaco, caché sous le pseudonyme de son dernier projet, La Payara. Influencé par une constellation d'artistes comme Nicola Cruz, Dengue Dengue Dengue et El Remolon, il mêle savamment les sonorités folkloriques d'Amérique du Sud à des textures electronica sophistiquées. "Bogota" et "Pez Psiclodélico" sont deux titres courts qui combinent accents latins, cumbia et psychédélisme dans des ambiances hypnotiquespercussions traditionnelles, échantillons vocaux et synthés distordus évoluent dans des ambiances plutôt chill, aux cadences down-tempo pour le premier et deep-house pour le second.