vendredi 29 septembre 2017

Primitive London - Planet Savage (Fresh Sound "New Talent"/Socadisc)

Primitive London - Planet Savage (Fresh Sound "New Talent"/Socadisc)

Le quartet franco-britannique Primitive London nous livre via Fresh Sound "New Talent" son opus Planet Savage, un recueil de 12 titres jazz aux sonorités psychédéliques rendant hommage à l'immense catalogue de la Library Music anglaise, dont les fonds sonores de tous genres illustraient les reportages, les spots publicitaires et les génériques TV ou servaient simplement d'interludes dans les émissions radio. Réservés aux professionnels de l’image et du son, ces pépites musicales des années 60 et 70, oubliées et restées confidentielles, deviennent une source d'inspiration quasi inépuisable pour nos 4 jeunes larrons, qui élaborent ainsi une succession de scènes aux textures jazz surprenantes et imprévisibles, mêlant habilement les univers de la pop, du free jazz, des musiques électroniques et savantes. Pilotée par le trompettiste/producteur électro Antoine Berjeaut et le saxophoniste Robin Fincker, la formation se compose des anglais Jim Hart à la batterie et Kit Downes au piano et claviers, rejoints sur 3 pistes par le poète et rappeur de Birmingham Juice Aleem, ainsi que par la chanteuse d'origine irlandaise Diane Sorel dans le sublime "Car Wash".


Diego Imbert, Enrico Pieranunzi, André Ceccarelli - Tribute To Charlie Haden (Trebim Music/L'Autre Distribution)

Diego Imbert, Enrico Pieranunzi, André Ceccarelli - Tribute To Charlie Haden (Trebim Music/L'Autre Distribution)

Pour rendre hommage à un monument tel que Charlie Haden, qui participa activement au développement des principaux courants du jazz depuis le début des années 60 (free jazz, cool jazz, jazz modal, jazz rock, ethno jazz, ...), il fallait bien rassembler un casting de haut vol, c'est ce qu'a fait le contrebassiste Diego Imbert en invitant à ses côtés le prestigieux pianiste italien Enrico Pieranunzi et l'incontournable batteur niçois André Ceccarelli. Délicieusement accompagné sur près de la moitié du disque par les envoutants arrangements pour cordes et bois du compositeur et saxophoniste azuréen Pierre Bertrand, le trio développe un jeu caressant et apaisé, interprétant des thèmes doux aux mélodies profondes et intenses, faisant écho à cette voix chaude, ample, sourde et hypnotique qu'a su tirer des entrailles de sa contrebasse, l'illustre Charlie Haden, disparu à Los Angeles en 2014.

Partenaire apprécié des mythiques Ornette Coleman, Keith Jarrett, Paul Motian, Alice Coltrane, Pat Metheny et j'en passe, il fut notamment renommé pour ses talents de mélodiste, son assurance rythmique infaillible et ce don unique à tenir un propos musical minimaliste et sensuel. Une caractéristique générale du style hadenien qui ressort à merveille de ce Tribute To Charlie Haden, habité en grande partie des compositions de Diego et de deux reprises du maître, "First Song" qui ouvre l'album et "Silence" qui le clôt.



Caratini - Instants d'Orchestre (Caramusic/L'Autre Distribution)

Caratini - Instants d'Orchestre (Caramusic/L'Autre Distribution)

Figure tutélaire du jazz hexagonal, le contrebassiste Patrice Caratini oeuvre depuis la fin des années 70 à la tête d'orchestres parmi les plus grands et les plus prestigieux de la scène française. Il créait le Onztet en 1979 puis son fameux Caratini Jazz Ensemble en 1997, véritable niche intergénérationnelle regroupant quelques uns des meilleurs musiciens du pays, comme le guitariste David Chevallier, les pianistes Alain Jean-Marie et Manuel Rocheman ou encore le batteur Thomas Grimmonprez, pour ne citer qu'eux.
Afin de célébrer comme il se doit le 20ième anniversaire de sa puissante machine à jazz, Patrice publie le vibrant Instants d'Orchestre. Rassemblant 8 compositions écrites par le chef d'orchestre français et 2 standards emblématiques de Cole Porter, le disque nous invite à (re)découvrir des enregistrements extraits de plusieurs albums du Caratini Jazz Ensemble réalisés entre 1999 et 2013. Le projet dépasse l'initiative réductrice du simple Best Of, pour devenir un véritable hommage au Jazz, à son histoire, à ses courants et à son métissage avec d'autres rythmes, d'autres saveurs et d'autres couleurs. S'y écoutent ainsi de grands moments musicaux, habités de sonorités symphoniques et cinématiques ("East End Blues"), traditionnelles et populaires ("Valse Musette"), latin jazz ("Pinta"), be-bop et hard-bop ("From The Ground"), swing ou new-orleans ("Ory's Dream"). On retiendra bien sûr la touchante interprétation du thème "My Hearts Belong To Daddy" chantée par la divine Sara Lazarus, également présente sur "What Is This Thing Called Love", deux thèmes intemporels de Cole Porter, l'un des plus illustres créateurs de comédies musicales à Broadway.


jeudi 28 septembre 2017

Inga Liljeström - We Have Tigers (Accords Croisés/Pias)

Inga Liljeström - We Have Tigers (Accords Croisés/Pias)

Inga Liljeström n'est pas une déesse folk du grand nord, ou du moins pas seulement. En effet la chanteuse d'origine scandinave par son père, ayant grandi en Australie et s'étant installée à Londres il y a peu, cultive un univers musical post rock pour le moins singulier. Son dernier opus baptisé We Have Tigers est un petit bijou de 12 perles uniques, à la taille et aux couleurs variées. Très cinématographique, il est peuplé d'influences folk anglaises et américaines (Nick Drake, Melanie Safka, John Martyn, Maddy Prior from Steeleye Span), d'accents pop, punk et new wave (Blondie), de reflets rock'n'roll (Rolling Stone) et jazz (Billie Holiday, Sarah Vaughan, Nancy Wilson). Attirée par les ambiances barrées d'artistes comme Bjork ou de réalisateurs comme David Lynch, Inga aime la noirceur et l'intrigue ("Bloodstain (Reprise)") comme les atmosphères chaudes et lumineuses ("Tea To Boil"). Elle vibre pour les arrangements intimistes et dépouillés ("Coo Coo") mais apprécie tout autant les orchestrations magistrales et épiques ("Horses").
Epaulée par le compositeur de musiques de film australien Michael Lira, elle forme avec lui une association rare et efficace, réussissant à transformer des chansons traditionnelles ("In The Pines") en ballades orchestrales noires et mystérieuses, et à rendre digne d'un Ennio Morricone des compositions originales intenses et déchirantes ("Finally We Rest").


Dadada - Saison 3 (Label Bleu/L'Autre Distribution)

Dadada - Saison 3 (Label Bleu/L'Autre Distribution)

Le pianiste turinois d'origine, Roberto Negro, qui figurait il y a quelques mois au casting d'Horizons du trompettiste David Enhco, publie sur Label Bleu le disque Saison 3, où il forme avec ses complices Emile Parisien au saxophone et Michele Rabbia aux percussions, son tout nouveau trio baptisé Dadada. Le projet bouscule aussi bien l'auditeur que les frontières d'une musique improvisée ne pouvant plus se contenter de la seule étiquette jazz. Inspiré par Les Constellations de l'artiste espagnol Joan Miró, ensemble d'une vingtaine de petites toiles réalisées entre 1939 à 1941, Roberto compose les 12 épisodes de sa Saison 3 d’arabesques colorées et de motifs étranges aux contours incertains et changeants, qui semblent virevolter, s'enlacer et danser en toute liberté. Dadada procède par touches successives, étalant avec virtuosité une gamme de sonorités tantôt suaves tantôt incisives sur des tracés abstraits et flous. Le monstre à trois têtes élabore sans canevas des atmosphères aux thématiques nocturnes et oniriques enrichies de quelques effets électroniques. Sa musique est déroutante, tant par ses jeux de timbres et ses tonalités mystérieuses que par son goût pour la surprise et la diversion.


mercredi 27 septembre 2017

Chrystel Wautier - The Stolen Book (Bonsai Music/Sony)

Chrystel Wautier - The Stolen Book (Bonsai Music/Sony)

Le 06 Octobre prochain paraîtra sur le label Bonzai Music (Lucas Aquino, Ben Sidran, Paolo Fresu, Olivier Ker Ourio, ...) le radieux The Stolen Book de Chrystel Wautier, chanteuse belge à la voix cristalline, fluide et limpide, qui se faisait déjà remarquer en 2013 avec son premier album, Before a Song.
De retour avec son jazz sensuel délicieusement teinté d'accents pop et gospel, de nuances latines et néo-soul, Chrystel brille une fois de plus, soigneusement épaulée par son somptueux quintet, menée par le remarquable claviériste Cédric Raymond.
Habité en grande partie de compostions originales finement écrites et merveilleusement arrangées, l'apaisant The Stolen Book affiche 3 reprises dont la sublime chanson "Le Soleil Donne", succès incontournable du duo de variétés français formé par Laurent Voulzy et Alain Souchon.
Un soupçon d'electronica vient enrichir l'atmosphère envoutante du disque, que le jeu raffiné du guitariste Lorenzo Di Maio contribue largement à rendre hypnotique et intense. Les nappes, accords et sonorités nébuleuses de Cédric s'accordent parfaitement aux vibrations ciselées et pleines de musicalité du batteur Jérôme Klein, que les lignes de basse rondes et caressantes de Jacques Pili accompagnent tendrement. Le percussionniste bruxellois Michel Seba, également présent dans le précédent album, se joint lui aussi à ce casting fait sur mesure.

The Stolen Book est la mise en musique d'une quête identitaire de l'artiste, née d'une volonté de renouer avec des histoires familiales passées sous silence. Le timbre intimiste et accrocheur de la vocaliste d'origine ukrainienne nous attire dans cette introspection bienveillante, dont les contours nous font irrémédiablement penser aux univers captivants du crooner José James ou de la touchante Norah Jones...
Quelle belle surprise!


mardi 26 septembre 2017

Gasandji - Le Sacré (Label Glass/Jazz Family/Socadisc)

Gasandji - Le Sacré (Label Glass/Jazz Family/Socadisc)

Après un premier opus éponyme paru en 2013, la chanteuse congolaise Gasandji ("celle qui éveille les consciences" en langue Pendé) nous revient avec Le Sacré, très bel écrin riche de 9 titres envoutants et engagés, combinant sonorités urbaines, folklore afro, reflets jazz/soul et accents blues. En France depuis ses 13 ans, elle trouve rapidement sa voix et sa voie dans l'art et notamment la danse et la musique. Après quelques rencontres décisives (Lokua Kenza entre autres), un premier projet prend forme en 2006 (mais demeure confidentiel) puis un second, qui recevra outre la reconnaissance de ses paires, diverses distinctions (album Coup de Cœur de l’Académie Charles Cros, Talent Edition RFI…).

Pour ce troisième effort, la diva à la voix pure et vibrante est partie faire le vide et se ressourcer auprès des pygmées Aka dans la région d’Impfondo (Congo-Brazzaville), elle s'est imprégnée de leur culture millénaire et fut touchée par la puissance de leurs chants polyphoniques. Lors de ce voyage initiatique, elle a su capter avec le concours de son complice Pierre Blanchi, l'essence-même de ce peuple nomade, les sons de leur forêt, des animaux qui les entourent et de leur quotidien de chasseurs-cueilleurs. Embarquant dans sa quête de dialogue et d'universalité des musiciens d'exception dont l'incontournable batteur/percussionniste Cyril Atef (Bumcello, CongopunQ), elle a su enregistrer son disque en un temps record au studio Opus Grestain en Normandie. Proposant à ses compagnons de route de jouer la carte de l'intuition et de la spontanéité, Gasandji accouche d'un Le Sacré qui porte bien son nom, débordant d'énergie positive et de vibrations humanistes. Elle parvient agilement à mêler enregistrements studio et field recordings, modernité respectueuse et savoirs ancestraux.

lundi 25 septembre 2017

Aldo Romano - Mélodies en Noir & Blanc (Le Triton/L'Autre Distribution)

Aldo Romano - Mélodies en Noir & Blanc (Le Triton/L'Autre Distribution)

Le batteur et chanteur Aldo Romano, légende du jazz hexagonal et compagnon de route de l'emblématique Claude Nougaro, publiait le 22 Septembre dernier via Le Triton son dernier opus baptisé Mélodies en Noir & Blanc. Lui qui a joué avec les plus grands, de Henri Texier à Keith Jarrett en passant par Enrico Rava, Dexter Gordon, Didier Lockwood, Allan Holdsworth ou encore Baptiste Trotignon, a voulu ici revisiter quelques-unes de ses ballades favorites, composées il y a maintenant plusieurs années comme "Song For Elis", hommage touchant à la chanteuse brésilienne interprété pour la première fois en 2004 dans l'album Threesome.
Entouré du précieux Michel Benita à la contrebasse et du délicat Dino Rubino au piano, Aldo nous livre un recueil empli d'une douce et tendre mélancolie, composé de 10 thèmes au romantisme envoutant et intemporel, exprimant toute la finesse d'un musicien épris de mélodie et de note bleue. On notera la vibrante reprise du titre "Il voyage en solitaire" de Gérard Manset, dans une version piano électrique/voix troublante, une berceuse gracieuse et apaisante.


vendredi 22 septembre 2017

The Uprising - Isle Of Saints

The Uprising - Isle Of Saints

L'incontournable pianiste canadien Bill King nous présente Isle Of Saints, album enregistré à Toronto courant 2017, avec son nouveau projet baptisé The Uprising. Entouré du bassiste Roberto Riveron, de la violoniste Elizabeth Rodriguez et de sa fidèle partenaire dans la formation OKAN, la percussionniste Magdelys Savigne, le compositeur nous offre 6 titres latin jazz envoutants et ensoleillés, largement imprégnées de sonorités caribéennes et notamment cubaines.
Les Isles Saintes ont tragiquement fait la une des actualités tout récemment lors du passage dévastateur de l'ouragan Maria... Ce disque coloré et bourré de vibrations positives (à l'image de sa couverture réalisée par Jesse “Dubmatix” King), sonne donc aujourd'hui comme un hommage plein d'espoir adressé aux victimes des intempéries.

Elida Almeida - É Zonban (Lusafrica)

Elida Almeida - É Zonban (Lusafrica)

La jeune et talentueuse diva capverdienne Elida Almeida nous revenait en juillet dernier, après la parution quelques mois plus tôt de son EP Djunta Kudjer, avec un nouveau titre extrait de son album à venir intitulé "É Zonban". Enregistré en collaboration avec le chanteur Djodje, une des idoles de la jeunesse capverdienne, il fut écrit et composé par Carlos Manuel Moreira dos Reis, également à l'origine de "Txika" qu'Elida nous présentait en Juillet 2016, toujours grâce à l'entremise de Lusafrica. Radieux et accrocheur, "É Zonban" puise son énergie dans la rythmique du coupé décalé ivoirien, captivant l'auditoire par la voix délicate de l'accordéon et le jeu hypnotique de la guitare acoustique.



Ephemeral - Sun Comes After Rain EP (Berlin Bass Collective)

Ephemeral - Sun Comes After Rain EP (Berlin Bass Collective)

Le jeune producteur allemand, actuellement basé à Berlin, Jon Samwell alias Ephemeral se faisait déjà remarquer en 2015 avec son premier EP intitulé Molecular Clouds, paru sur le label portugais Helena Records. Intégrant la fine équipe du tout récent Berlin Bass Collective, il s'apprête à publier le 06 Octobre prochain un nouvel effort baptisé Sun Comes After Rain, délicieux recueil de 3 pépites électroniques aux sonorités underground, flirtant avec une deep-house délicate et inspirée. L'EP, qui affiche de subtiles touches jazzy rehaussées de nappes de synthé nébuleuses parfois ponctué par quelques notes acides, est emmené par un groove accrocheur et musclé qui maintient en haleine un auditoire noctambule.
Le DJ japonais exilé dans la capitale allemande Kez YM revisite le titre éponyme le transformant en moment classic house bodybuildé et soulful, bardé d'accords de Rhodes hypnotiques et monté sur un tempo plus soutenu.


jeudi 21 septembre 2017

Masaki Uchida - Xenolinguistics (Loose Lips)

Masaki Uchida - Xenolinguistics (Loose Lips)

C'est un étrange objet sonore que nous propose le producteur, sound designer et multi-instrumentiste japonais Masaki Uchida pour ses débuts sur Loose Lips, label indépendant basé à Londres qui publiait en Février dernier l'EP Thought Reel du berlinois Circula.
Ce premier opus long format baptisé Xenolinguistics paraîtra le 10 Octobre prochain, ses teneurs particulièrement élevées en sonorités indus saturées, en atmosphères bruitistes déstructurées et en textures ambient angoissantes en font un disque expérimental par excellence, éloigné de tous canons habituels et difficilement accessible pour celui qui cherche une voix familière et rassurante ou un rythme reconnaissable et normé. L'album est enrichi de remixes orchestrés par l'italien Rico Casazza (qui intervient sur "Logos" en intégrant une touche breakbeat subtile) et T-Scale (qui transforme le brouillon "Black Puzzle" en une nappe d'interférences vrombissantes et glaçantes), tous deux sont des habitués de la team Loose Lips.

Lagardere - Drivin' Hard (Vanina Hänin)

Lagardere - Drivin' Hard (Vanina Hänin)

C'est depuis son fief à Genève que le producteur, chanteur et multi-instrumentiste Lagardere publiait en Juillet dernier son EP Drivin' Hard, deux titres electro accrocheurs et sombres aux sonorités deep house et new wave, constituant la bande-son idéale pour une folle virée nocturne à bord d'une grosse américaine. Sortis sur le label Vanina Hanin, "Drivin' Hard" et "Drivin' Hard Part 2" sont accompagnés d'une version remixée du titre éponyme orchestrée par le suisse Michal Ho.

Kxngs - Air Sign EP (Tru Thoughts)

Kxngs - Air Sign EP (Tru Thoughts)

C'est un bien bel EP que nous livre via Tru Thoughts le producteur de Brixton Kxngs, Air Sign fusionne en effet une bass music exigeante à des sonorités world enivrantes inspirées par la culture perse. Elaborant des rythmiques accrocheuses et puissantes habitées de mélodies soufflées par une vision singulière du Moyen-Orient, le jeune artiste invite l'auditeur à la transe et à la fête, comme il le faisait déjà dans son précédent Earth Sign (sorti en Novembre 2016 chez Ex-Local), où l'Afrique et notamment l'Angola était alors à l'honneur.

mercredi 20 septembre 2017

Psycho & Plastic - Kosmopop (GiveUsYourGOLD)Thomas Tichai & Alexandre Decoupigny

Psycho & Plastic - Kosmopop (GiveUsYourGOLD)


Le duo berlinois Psycho & Plastic (Thomas Tichai et Alexandre Decoupigny) nous présentera le 20 Octobre prochain sur son label GiveUsYourGOLD le disque Kosmopop, premier opus long format de la formation allemande, exprimant un univers électronique barré à l'instrumentarium galactique, entrainé le plus souvent par un groove funky bardé d'accents analogiques. Habité de nappes ambient et de sonorités psychédéliques, puis ponctué de reflets darkwave, krautrock, house et synth-pop, l'effort dévoile 8 titres sophistiqués dans le prolongement logique de ses précédentes productions, Day/Glow en 2015 et Spacebus en 2016. Riche de textures organiques et synthétiques, de rythmiques entraînantes et planantes, de mélodies captivantes et hypnotiquesKosmopop fait la part belle aux voix, guitares et claviers qui élaborent ensemble des atmosphères accrocheuses et dansantes, faisant mouche dès la première écoute.


Grampa - She's Crazy (Movin' Records)

Grampa - She's Crazy (Movin' Records)

Fondé à la fin des années 80 par Abigail Adams dans le New Jersey, l'emblématique Movin' Records, que le récent 4 To The Floor célébrait dans 4 to The Floor Presents Movin' Records extrait de sa série de compilations dédiées aux labels pionniers de la house music, réédite une collection de remixes du titre "She's Crazy" de Kerry Chandler alias Grampa, parue initialement en 1993. Considéré avec d'autres Djs/producteurs comme Larry Heard, comme l'inventeur de la deep house, il s'amusait ici du rôle prépondérant des chanteurs dans les musiques disco et pop, en utilisant des échantillons vocaux d'un vrai-faux interprète, son grand-père Calvin Reed Sr. 2 ans après la sortie de la version originale en face B d'un autre classique "In Every Way", Kerry orchestra 4 remixes bodybuildés de sa production, dont un réalisé en collaboration avec son acolyte Yahya McDougald. Se retrouvent donc, à nouveau réunis sur la même galette, les puissants "Mystipsycholix", "Cyanide Mix", "Yahya's Insane Mix"  et le jazzy "6:23 Scat", que du bonheur!

Snax - Turn It (Feat. Mavin) (Random Records)

Snax - Turn It (Feat. Mavin) (Random Records)

Basé à Berlin mais originaire de Washington, Paul Bonomo alias Snax s'est d'abord fait remarquer comme le fondateur de la formation gay de art rock Fagbash, puis comme la moitié du duo électro-pop Captain Comatose, avant de voir son premier single solo "Honeymoon's Over" devenir, courant 2007, un hit de la scène club underground. S'étant par le passé illustré aux côtés d'artistes renommés tels que Mocky, Scissor Sisters, Peaches ou encore Jamie Lidell, le chanteur, compositeur et multi-instrumentiste publie aujourd'hui une nouvelle pépite, élaborée en collaboration avec Mavin LeMagass, voix du duo disco berlinois Manhooker. "Turn It (Feat. Mavin)" est le premier extrait du dernier opus de Paul publié sur son propre label, Random Records. Influencé par les répertoires de Prince, Sly & the Family Stone, Parliament-Funkadelic et Iggy Pop, ainsi que par les courants house musiclo-fi et electronica, l'homme orchestre multi-casquettes accouche d'un titre viral et funky à souhait, doté d'une ligne de basse groovy, de claviers accrocheurs et de vocaux fédérateurs. Accompagnant la vision "dub" dopée à la disco-house new-yorkaise de Laurin Fedora alias Sleazy McQueen, Snax nous offre les versions "Extended", "Turnamental" et "A Cappella" d'un titre définitivement taillé pour un warm-up!


Mr H'S - Ruka EP (Carton-Pâte Records)

Mr H'S - Ruka EP (Carton-Pâte Records)

C'est via le label Carton Pâte Records que le jeune producteur anglais basé à Manchester Mr H'S nous livrera le 25 Septembre prochain son second EP baptisé Ruka. Artisan d'une techno aux atours mélodiques héritée de Détroit, il élabore dans ses deux titres "Ruka" et "Âre" des textures électroniques hypnotiques faites de nappes de synthés nébuleuses arborant de solides rythmiques tech-house aux contours vigoureux.
Les productions de Mr H'S sont revisitées par 3 pointures dont l'une est Le Monkey, qui signait il y a peu l'EP Saposa avec Frank Serin. Ce dernier orchestre un remix épique de "Âre", animé par un beat plus incisif et captivant. Les allemands Martin Waslewski et Ben Böhmer offrent quant à eux leurs visions respectives de "Ruka", mettant en avant l'aspect mélodique et progressif du thème.




mardi 19 septembre 2017

Ken Hayakawa - War Drums (Upon.You Records)

Ken Hayakawa - War Drums (Upon.You Records)

Le label Upon.You Records nous présente War Drums, toute récente réalisation tech house du producteur autrichien Ken Hayakawa parue le 28 Aout dernier. Le titre éponyme plante le décor avec ses arpèges de synthé hypnotiques qui progressent durant près de 2 minutes 30 secondes pour nous livrer ensuite en pâture à une rythmique assassine, le tout accompagné de déclamations spoken word vibrantes et intenses. "Frozen" dévoile une ligne de basse vertigineuse aux sonorités organiques entêtantes survolée des vrombissements d'une sirène oppressantes. En clôture de l'effort, Hiroshi Watanabe nous offre un remix de "War Drums", le japonais coutumier de Kompakt refonde profondément le morceau en lui donnant plus de hauteur et d'amplitude, y intégrant des nuances ambient et chill avec des cordes enivrantes, mettant en avant la voix et son message, atténuant intelligemment la bassline.

Eli Escobar - Handz Up (Classic Music Compagny)

Eli Escobar - Handz Up (Classic Music Compagny)

L'incontournable Eli Escobar nous balance via Classic Music Compagny deux mixes d'un des titres phares de son album à paraître très prochainement, Shout. Après Muzik paru en Aout dernier, où l'on devinait quelques nouvelles pistes explorées par l'artiste, l'égérie new-yorkaise nous revient avec le puissant "Handz Up", rappelant son excellent titre "Chaka Khan", un temps soit peu éloigné du contenu de son album Happiness sorti l'an passé.
Les versions proposées ici expriment les deux penchants du producteur, l'"Happy Clap Mix" est orienté vers New-York et le mythique Studio 54 avec une signature disco-house fédératrice et festive, tandis que le "Cratebug's Acid Reflux" emmène le dancefloor vers un univers plus acid house, proche des productions du génial Ron Hardy et de l'âge d'or du célèbre club Music Box de Chicago.

lundi 18 septembre 2017

Group Rhoda - Wilderness (Dark Entries)

Group Rhoda - Wilderness (Dark Entries)

Le singulier label de San Francisco Dark Entries nous présente le troisième opus solo de la californienne Mara Barenbaum alias Group Rhoda. Composé de 7 titres accrocheurs combinant electronica et songwriting engagéWilderness affiche clairement des sonorités darkwave et soft industrial, nuancées de reflets exotiques ("Trespass") et parfois de motifs orientalisants ("Agua de Florida" d'où semble surgir le spectre de Dead Can Dance). Synthés analogiques narcoleptiques et boite à rythme 80's élaborent des ambiances synthpop hypnotiques léthargiques, accompagnant des textes poétiques qui explorent des thèmes sociétaux et spirituels à travers l'allégorie. La voix vibrante et fantomatique de Mara hante des textures sonores nébuleuses et brumeuses ponctuées de lignes de basse hypnotiques. On pense souvent à la signature d'artistes de l'écurie de Portland, Italian Do It Better, comme Chromatics ou Glass Candy...

Dani Boom - Champeta La Voladora (Big In Japan)

Dani Boom - Champeta La Voladora (Big In Japan)

Le label germano-colombien Big In Japan, fondé par Seb Jenkins et Liam Nolan, deux anciennes recrues du prestigieux Ninja Tune, s'apprête à publier le 22 Septembre prochain sa seconde réalisation baptisée Champeta La Voladora, regroupant deux productions aux sonorités tech house, livrées par un pionnier de l'electro colombienne, Daniel Broderick alias Dani Boom. Succédant à Mis Tierras Calientes (BIG001) de Cero39 paru le 16 Juin dernier, Champeta La Voladora (BIG002) se compose du titre éponyme house aux accents afro-colombiens inspirés de la fameuse champeta (folklore de la côte caribéenne), ainsi que de l'excellent "Los Sabanales", un thème traditionnel de Los Corraleros De Majagual que Dani réinvente, le transformant en une véritable bombe idéalement taillée pour enflammer les aficionados d'un son deep techno underground, à la ligne de basse hypnotique et bien dodue.

En attendant mieux...

vendredi 15 septembre 2017

David Chevallier Trio - Second Life (Cristal Records)

David Chevallier Trio - Second Life (Cristal Records)



Après avoir suivi des études de guitare classique, c'est sur le tas que David Chevallier s'est penché sur le jazz et l'improvisation. Compositeur et partenaire convoité par de grands ensembles (Laurent Dehors, Patrice Caratini, John Taylor ou Jean-Marie Machado), il fait partie de ces musiciens français qui aiment s’inspirer de différents courants musicaux pour enrichir son écriture, se frottant aussi bien à la pop anglophone (Is That Pop Music?) qu'à la musique baroque (Gesualdo Variations). 3 ans après la parution de Standards & Avatars et ses grands classiques joués avec une énergie rock à la guitare électrique, David a voulu changer radicalement le son du trio qu'il forme avec le contrebassiste Sébastien Boisseau et le batteur Christophe Lavergne. Pour ce faire, il a choisi les guitares acoustiques à 6 et 12 cordes, ainsi que le banjo... Second Life dévoile ainsi 10 compositions aux sonorités organiques jazz folk, inédites dans le répertoire de l'artiste. Les notes y sont cristallines et limpides, l'écriture complexe, raffinée et précise, les harmonies et les mélodies captivantes, le jeu véloce et vigoureux, l'instantanéité omniprésente!

Carminho Canta Tom Jobim (Ruela Music/Pias)

Carminho Canta Tom Jobim (Ruela Music/Pias)

La nouvelle incarnation du fado, Maria do Carmo Carvalho Rebelo de Andrade alias Carminho, nous présente via le label portugais Ruela Music (Tito Paris, Luis Guerreiro, Rui Veloso, Sara Tavares, Maura, ...) son dernier projet baptisé Carminho Canta Tom Jobim, un tendre hommage empli d'émotions et de vibrations, rapprochant la saudade brésilienne et la mélancolie du fado.
La diva ancrée à Lisbonne a enregistré son recueil de 14 reprises dans les mythiques studios Biscoito Fino à Rio de Janeiro, qui ont accueilli entre autres Alcione, Trio Nordestino, Hamilton de Holanda, Daniela Mercury, Rosa Passos et bien d'autres vedettes de la MPB. Elle s'est entourée pour l'occasion de la dernière formation ayant accompagné le maître: la Banda Nova. Il s'agit là d'un casting de rêve, réunissant les immenses Jacques Morelenbaum au violoncelle, Paulo Jobim à la guitare (fils de ...), Daniel Jobim au piano (petit-fils de ...) et Paulinho Braga à la batterie (l'un des inventeurs de la batterie moderne brésilienne).
Dans ce cadre idyllique, si propice à l'appropriation d'un des catalogues les plus mythiques de la musique populaire brésilienne et du jazz, Carminho a su attirer la bienveillance d'artistes prestigieux tels que les chanteuses Marisa Monte, Fernanda Montenegro et Maria Bethania, ainsi que la légende Chico Buarque, qui interviennent respectivement dans les standards intemporels "Estrada Do Sol", "Sabia", "Modinha" et enfin "Falando De Amor".
Carminho Canta Tom Jobim est un disque d'une remarquable élégance, où tendresse, puissance et fragilité sont magnifiés par une interprète talentueuse à la voix de velours qui, tour à tour, étreint et transperce l'âme. Magique!

jeudi 14 septembre 2017

The Selecter - Daylight (DMF Records)

The Selecter - Daylight (DMF Records)

Formée en 1979 non loin de Birmingham, la formation The Selecter nous revient après Subculture (2015) avec un nouvel album studio intitulé Daylight. Prévu pour 06 Octobre prochain, il paraîtra aussi sur DMF Records.
Ayant participé à la renaissance du ska au début des années 80 au même titre que Madness, The Specials ou The Beat, le groupe, à nouveau centré autour des emblématiques Pauline Black et Arthur 'Gaps' Hendrickson, semble vouloir revenir à ses fondamentaux, exposés en 1980 et 1981 avec les disques Too Much Pressure et Celebrate The Bullet. En effet il renoue avec des morceaux très engagés et une musique des plus spontanées et puissantes comme à ses débuts il y a 37 ans, abordant les thèmes brulants inhérents à la société britannique (injustices sociales, hypocrisie de la classe politique) mais plus largement à la jeunesse d'aujourd'hui, à ses joies, à ses peines, au consumérisme, aux réseaux sociaux et aux médias numériques... Son savoureux mélange de reggae et de punch made in UK n'a rien perdu de son efficacité.


Rodolphe Lauretta - Raw (Onze Heures Onze)

Rodolphe Lauretta - Raw (Onze Heures Onze)

Le saxophoniste français Rodolphe Lauretta nous présente via le label Onze Heures Onze son premier opus intitulé Raw, nom de son trio dépourvu d'instrument harmonique, fondé en 2012. Entouré du contrebassiste Damien Varaillon et du batteur Arnaud Dolmen, il nous propose un jazz énergique et aventureux, explorant l'héritage de piliers tels que John Coltrane, Chick Corea, Archie Shepp, Steve Coleman ou encore Eric Dolphy, tout en y intégrant son background d'amateur de sonorités urbaines (Taylor McFerrin, Mantras, Toni Blackman, Akua Naru, Opus Akoben, ...) et afro-caribéennes (Burning Spear, Alain Jean-Marie, Kelin-Kelin' Orchestra, Caribop, ...). La formation trouve son équilibre entre l'audace des arrangements et la fougue débridée d'un groove chand et fédérateur. Les mélodies, plus ou moins dépouillées, y sont entêtantes, plantant des ambiances à la fois intimistes et saisissantes de spontanéité. Rejoint sur 3 titres par le rappeur de Philadelphie Theohetoric (leader de XYWHY), la chanteuse franco-camerounaise Charlotte Wassy et le trompettiste Olivier Laisney (membre fondateur du collectif Onze Heures Onze), le trio Raw étend encore un peu plus son champ des possibles...

mercredi 13 septembre 2017

Fybe:One - New Soul Music EP (Diffrent Recordings)

Fybe:One - New Soul Music EP (Diffrent Recordings)

Je découvrais le talentueux producteur londonien Greg Haynes alias  Fybe:One en Mars dernier, dans une collection de remixes du dernier Dive Left de Boxwork, paru sur Shades Recordings, label dont il est d'ailleurs le co-fondateur. Le Dj, illustrateur et designer graphique nous revient avec un luxueux EP baptisé sobrement New Soul Music. Sorti le 08 Septembre dernier sur Diffrent Recordings, le délicat recueil aux sonorités electronica frôle parfois allègrement avec les 160 bpm, cependant ses rythmiques footwork et drum & bass trépidantes sont souvent adoucies par les atmosphères chill nébuleuses et vaporeuses élaborées par un Fybe:One passé maître dans l'art des claviers et des nappes de synthés. Ponctué par les vocaux classieux et soulful du rappeur Sense MC, présent sur les excellentes productions "First Chapter" et "New Soul Music", l'EP abrite aussi deux autres collaborations avec des figures emblématiques de la scène D&B anglaise, "With You" coproduit par Hyroglifics et "If You" remixé par Lakeway.
Deux années d'attente récompensées comme il se doit par un effort sans faute!


Trio Barolo - Casa Nostra (Ana Records/L'Autre Distribution)

Trio Barolo - Casa Nostra (Ana Records/L'Autre Distribution)

C'est une formation bien singulière que nous présente le label Ana Records, avec la sortie du sublime Casa Nostra, recueil coloré de 9 titres envoutants, fusionnant dans un cocktail jubilatoire, les sonorités du jazz à celles du chant lyrique et des musiques du monde. Le Trio Barolo se compose de 3 fortes têtes aux CVs bien remplis, le contrebassiste et compositeur Philippe Euvrard (Jean Claude Vannier, Jane Birkin, Jerome Savary, Manu Codjia...), le tromboniste italien Francesco Castellani (Ray Drummond, Olivier Hutman, Stéphane Belmondo, Olivier Ker Ourio...) et l'accordéoniste/chanteur ténor d'origine crétoise Rémy Poulakis (Mina Agossi, compagnie d’art lyrique Justiniana, Fabrique Opera...). A l'image de leur projet, les 3 musiciens ne peuvent se cantonner qu'à un style en particulier, ils opèrent constamment des aller-retours entre les genres et les répertoires avec une aisance déconcertante. Trio Barolo devient ainsi l'artisan d'orchestrations fédératrices, inspirées et accrocheuses, dotées de mélodies éblouissantes et évocatrices. Armé d'un son puissant et d'une énergie débordante, son âme de voyageur nous ballade, au gré de l'histoire des migrations européennes, autour des sonorités bordant la mer Méditerranée.

Hasse Poulsen & Fabien Duscombs - Free Folks (Das Kapital Records)

Hasse Poulsen & Fabien Duscombs - Free Folks (Das Kapital Records)

Rarement un titre d'album aura si bien collé à son contenu que celui du guitariste/chanteur franco-danois, Hasse Poulsen et du batteur originaire de Tarbes, Fabien Duscombs. En effet, Free Folks rassemble un répertoire musical très diversifié aux sonorités avant-gardistes et expérimentales, avec d'un côté une série de reprises empruntées aux géants Tom Waits et Eddie Harris, Povl Dissing, John Lennon et Shel Silvertstein, puis de l'autre des compositions écrites par nos deux électrons libres de la musique populaire et improvisée. Du rock'n'roll ("Jockey Full Of Burbon") à la musique traditionnelle nordique ("Fjeldvandreren"), en passant par le free jazz ("Freedance Jazzdance"), le funk ("Sang Bleu"), le folk ("Beans Taste Fine", "Stray And Roam") et la pop ("Remember"), tous les styles à priori aux antipodes les uns des autres, passent au crible de leurs esprits joueurs et décalés, se juxtaposent et collent finalement plutôt bien. Malgré ce magma en ébullition et apparemment complètement débridé, l'album aux interprétations bien singulières et barrées, demeure ainsi cohérent, enchainant ses 12 titres comme s'ils avaient été captés le même soir, lors d'un concert en petit comité électrisant.

mardi 12 septembre 2017

Jakob Davidsen - Silence Trio 1 (ILK Records)

Jakob Davidsen - Silence Trio 1 (ILK Records)

Le label danois ILK Records reflète comme il se doit l'incomparable scène jazz avant-gardiste et progressive de Copenhague. Silence Trio Series est le dernier projet du pianiste et compositeur Jakob Davidsen, qui réalisera entre 2017 et 2019 trois albums en collaboration avec différents artistes majeurs de la scène musicale contemporaine nordique.
Pour le premier volume paru en Juin dernier, Silence Trio 1, Jakob a choisi de s'entourer du saxophoniste norvégien Torben Snekkestad et du guitariste franco-danois Hasse Poulsen (Das Kapital). Entre improvisations jazz retenues et compositions contemporaines économes, le disque dévoile 9 titres aériens, apaisants et introspectifs, où les silences méditatifs en disent autant que ses textures sonores nébuleuses, développées par un trio d'équilibristes raffinés.


lundi 11 septembre 2017

Tiny Leaves, Equador, David O' Dowda - You’ll Be Okay Reworked (Pegdoll Records)

Tiny Leaves,  Equador, David O' Dowda - You’ll Be Okay Reworked (Pegdoll Records)

Le compositeur indie-classic Joel Nathaniel Pike alias Tiny Leaves nous présentait il y a peu le single instrumental "You'll Be Okay", premier extrait de son 3ième opus à paraître très bientôt sur Pegdoll Records et réalisé en collaboration avec la violoniste Faith Brackenbury. Le multi-instrumentiste anglais dévoilait alors dans ce titre atmosphérique et mélancolique interprété au piano et glockenspiel, un univers acoustique envoutant et fragile, évoluant en apesanteur dans une ambiance cinématique digne du répertoire indie-pop du prodige nordique Asgeir.
Le label a demandé aux artistes Equador (duo formé par Henry Binns de Zero 7 et la chanteuse londonienne Bo Bruce) puis David O' Dowda (compositeur et multi-instrumentiste irlandais) de retravailler la chanson. Le résultat est d'une rare délicatesse, emplissant "You'll Be Okay" d'une dimension émotionnelle encore plus captivante, en partie grâce aux voix tendres et aux textes caressants des talentueux intervenants.
Vibrant!


vendredi 8 septembre 2017

Onze Heures Onze Orchestra - Vol.1 (Onze Heures Onze/Absilone)

Onze Heures Onze Orchestra - Vol.1 (Onze Heures Onze/Absilone)

Le collectif parisien Onze Heures Onze fondait en 2014 son bras armé le Onze Heures Onze Orchestra. Ce dernier, composé de jeunes artistes aussi bien influencés par le jazz que par les musiques contemporaines, électroniques et rock, explore, innove et improvise avec liberté et audace, en s'articulant autour de projets singuliers tels que ceux du pianiste Alexandre Herer, du trompettiste Olivier Laisney et du saxophoniste Julien Pontvianne. Le label Onze Heures Onze publiait le 1er Septembre dernier l'album VOL 1, recueil de 7 titres inspirés par les compositeurs des XXe et XXIe siècle tels que Giacinto Scelsi, Steve Reich, Edgard Varèse, Morton Feldman ou Olivier Messiaen. Prenant certaines largesses en terme d'harmonie, de mélodie et de forme, allant puiser dans d'autres genres musicaux et faisant quelques empreints ça et là, le projet se veut être un laboratoire de rencontres et un carrefour de collaborations inédites... Alban Darche et Magic Malik se joignent ainsi à l'orchestre avec pour bagage une composition respective, l'ouverture "XP31" et la cloture du disque "Autoportrait".

jeudi 7 septembre 2017

Christian Brun - Melodicity (We See Music Records/Absilone)

Christian Brun - Melodicity (We See Music Records/Absilone)

Pour l'avoir vu en concert, je peux assurer que le jazzman Christian Brun est un véritable acrobate de 6 cordes, à la sonorité feutrée et au jeu d'une élégance rare. Forcément, lorsqu'on l'écoute dérouler ses thèmes et ses solos, les figures tutélaires de Wes Montgomery et Pat Metheny surgissent affectueusement, mais Christian Brun a ce petit rien en plus qui lui confère une place à part, loin du devant de la scène, cette acuité et cette capacité à s'intégrer à des projets aussi divers que variés, allant de la pop à l'electro en passant par la soul, toujours en quête de la mélodie idéale ou de l'accord parfait.
12 années se sont écoulées depuis French Songs, son dernier projet personnel présenté en quartet avec Baptiste Trotignon. Il nous revient enfin avec un nouvel opus jazz baptisé très justement Melodicity. Bien entouré comme à son habitude, l'artiste nous offre 10 compositions subtiles à l'écriture délicate et envoutante. Ses acolytes Damien Argentieri au Fender Rhodes et piano, Yoni Zelnik à la contrebasse et Manu Franchi à la batterie servent à merveille les ballades suspendues et nocturnes que sont la touchante "Song For Eliott" ou la reposante "Temps Calme", mais se prêtent aussi intelligemment au jeu plus musclé de titres comme "Melodicity Part I et Part II", "Waltz In D Major" ou l'excellent "A Breath Of Fresh Air", dans lequel murit un groove ravageur où plane la trompette ensorcelante d'un autre héros du jazz hexagonal, Alex Tassel.

Deux hommages vibrants figurent au programme, le premier est dédié aux victimes du terrorisme "For Those Who Stayed On The Ground" et le second au trompettiste niçois François Chassagnite, disparu en 2011, "I Remember Chass".

On notera que l'album paraît sur un jeune label indépendant que j'affectionne particulièrement, We See Music Records, piloté par le claviériste Matthieu Marthouret.

Valparaïso - Broken Homeland (Zamora/Pias)

Valparaïso - Broken Homeland (Zamora/Pias)

C'est un bien bel écrin indie folk que nous livre le collectif parisien Valparaïso, une équipe d'orfèvres raffineurs aux CVs plus que respectables. Broken Homeland est une collection de 13 bijoux aux sonorités tantôt acoustiques et radieuses, tantôt électriques et sombres.
Bien qu'il affiche des ambiances nébuleuses accrocheuses et envoutantes, il demeure tout de même hanté, au détour de ses ballades somptueuses et aériennes, par les spectres du rock et leurs gémissements incisifs. Les mélodies pop finement ciselées sont le fruit d'une étroite collaboration pilotée par les frères Mazurel, également co-fondateurs du groupe art rock Jack The Ripper, puis du projet The Fitzcarraldo Sessions.
A leurs côtés Hervé et Thierry ont convié de vieux complices de la scène indépendante, le guitariste Matthieu Texier (Les Hurleurs), le batteur Thomas Belhom (Amor Belhom Duo) et le violoniste Adrien Rodrigue (Jack The Ripper)...
Une team de haut vol rejointe par les voix et la poésie d'un casting luxueux. S'y côtoient en effet Phoebe Killdeer (Nouvelle Vague), Dominique A., Rosemary Standley (Moriarty), Julia Lanoë (Mansfield Tya), Shannon Wright, Howe Gelb (Giant Sand), Josh Haden (Spain) et Marc Huyghens (Venus).
Valparaïso a enregistré aux studios Toy Box à Bristol sous la direction du producteur John Parish (PJ Harvey).

Nom d'une ville et d'un port chilien qui joua un rôle majeur dans la seconde moitié du XIXe siècle, Valparaïso (aussi appelé à l'époque de son âge d'or, le "Joyau du Pacifique") symbolise pour nos musiciens aventureux un espace d'échange, de partage et d'accueil. Il évoque cet esprit nomade, cette philosophie "sans frontières", qu'ils ont su exprimer avec raffinement et esthétisme.

mercredi 6 septembre 2017

Chronophone - The Mentalist EP (Zwartkrijt Records)

Chronophone - The Mentalist EP (Zwartkrijt Records)

Le Dj/producteur Desiree Paris alias Chronophone fait partie de la nouvelle vague électronique hexagonale. Fan des scènes dub de Détroit et de Chicago, il nous présente sur le label basé aux Pays-Bas Zwartkrijt Records son dernier EP baptisé The Mentalist. Derrière les platines depuis une bonne vingtaine d'années, l'artiste s'est sérieusement penché sur la production en 2007, commençant alors à combiner des sonorités minimal technodeep-house et tech-house, de sorte à obtenir une fusion singulière qu'il définit lui-même comme techsoul. The Mentalist se compose de 4 titres hypnotiques habités d'ambiances mélodiques nébuleuses et sombres, rythmées par des bass drum entêtantes et profondes... Une belle découverte!


CamelPhat & Elderbrook - Cola (Franky Rizardo Remix) (Defected)

CamelPhat & Elderbrook - Cola (Franky Rizardo Remix) (Defected)

Vu son succès retentissant sur les dancefloors estivaux et les plateformes de téléchargement, le titre "Cola" livré il y a quelques semaines chez Defected par CamelPhat & Elderbrook ne pouvait en rester là. Et c'est Franky Rizardo qui, le premier, s'est attelé à la délicate tâche du remix! Le producteur hollandais nous offre en effet une version boostée aux hormones de croissance, dotée d'une rythmique massive spécialement taillée pour enflammer tout club qui se respecte. On y retrouve bien sûr les vocaux accrocheurs d'Elderbrook et la ligne de basse envoutante de CamelPhat, mais ces derniers sont intégrés dans une vision house plus puissante et immersive, donnant au morceau plus de punch et une ampleur sans pareil.


mardi 5 septembre 2017

MD X-Spress - God Made Me Phunky (4 To The Floor)

MD X-Spress - God Made Me Phunky (4 To The Floor)

Autant certains titres house/garage des années 90 ont pris un petit coup de vieux avec les années, autant d'autres ont passé l'épreuve du temps avec succès, c'est le cas de l'incontournable "God Made Me Phunky" produit en 1994 par la légende MD X-Spress alias Mike Dunn, pilier de la scène chicago-house depuis plus de 20 ans. Réédité par 4 To The Floor, le titre nous est livré avec une collection de remixes incluant ceux, tout fraichement pondus, de Franky Rizardo et Marlon Hoffstadt, et ceux plus anciens orchestrés par les pontes Harry Romero, Groove Assassin et Mike Dunn lui-même, sans oublier Simbad & Karizma.





Razal - Getting Me Nowhere EP (Nachbeben Records)

Razal - Getting Me Nowhere EP (Nachbeben Records)

L'allemand Razal, patron du bar Nachbeben et fondateur du label electro du même nom, publie son premier EP baptisé Getting Me Nowhere. Il s'agit de 4 titres, élaborés en collaboration avec le producteur ancré à Berlin Yapacc, affichant des sonorités sombres et technoïdes ("Clockwork"), habitées de chants mystiques aux mélodies puissantes et de nappes de claviers vertigineuses. Le tout est emmené par des rythmiques house ("Getting Me Nowhere") et deep-house ("Wave Rider") solides, assistées d'envoutantes lignes de basse.








Olivier Dollar & Crazy P - Loose Beat (Yoruba Records)

Olivier Dollar & Crazy P - Loose Beat (Yoruba Records)

Deux figures emblématiques de la house underground, le Dj/producteur berlinois Olivier Dollar et la formation anglaise Crazy P, font une entrée remarquée chez Yoruba Records avec "Loose Beat", un titre deep-house viral au groove hypnotique et à la ligne de basse funky. Habitée de nappes de claviers atmosphériques et ponctuée par un solo jazzy au Rhodes, l'instrumentation accrocheuse et efficace délivre ça et là quelques échantillons vocaux soulful captivants, rendant l'ensemble digne des meilleurs moments de Tourist, album incontournable du français St Germain, artisan d'une fusion parfaite entre blues, jazz et house music.