mercredi 31 mai 2017

Hotel - Express Checkout EP

Hotel - Express Checkout EP

Le 02 Juin prochain paraîtra le sensuel Express Checkout, premier EP d'Hotel, jeune duo qui semble bien parti pour devenir une figure marquante de la nouvelle scène indie pop hexagonale. Incarné par Anna et Victor, le projet se décline en 5 titres absolument viraux, flirtant avec des ambiances tantôt feutrées et intimistes ("Ma Rivière"), tantôt plus acidulées et punchy ("Makin' The Rules"), nous livrant ici des envolées lyriques de guitares saturées et de cuivres vrombissants ("Macadame") puis là, des motifs contagieux de synthés groovy façon 80's ("Silence Tuner").
L'ensemble de l'effort affiche une grande fraîcheur et un vaste spectre d'influences allant de Tame Impala à Radiohead en passant par Damon Albarn, Air ou encore Beck. Rencontrés lors d'un concert des Rolling Stones en 2013, les deux protagonistes ont vite fait de passer de quelques après-midi d'impro à des sessions de composition et d'écriture, puis à l'enregistrement au studio Tropicalia à Paris, sous la présence bienveillante du claviériste David Sztanke.

Hotel nous offre ainsi la bande-son hypnotique d'un road trip rock'n roll, mis en image par le réalisateur mexicain Alfonso Cuaron (Les Fils de l'Homme)...
A suivre de près!


 
 

mardi 30 mai 2017

Dengue Fever - Dengue Fever & Escape from Dragon House (Edition Deluxe) (Tuk Tuk Records)

Dengue Fever - Dengue Fever & Escape from Dragon House (Edition Deluxe) (Tuk Tuk Records)


La Dengue est une infection virale entraînant poussée de fièvre, maux de tête, douleurs musculaires et articulaires, fatigue, nausées, vomissements et éruptions cutanées.
Bien heureusement la formation californienne qui porte son nom, Dengue Fever, n'est pas si nocive, quoiqu'à certains égards sa musique puisse être considérée comme hautement contagieuse elle aussi!
Associant depuis sa formation en 2001 la pop cambodgienne et le rock psychédélique des 60's, le groupe mené par la fratrie Ethan et Zac Holtzman (respectivement claviériste et chanteur/guitariste) brille grâce à la figure centrale de l'envoutante Chhom Nimol, chanteuse de karaoké déjà connue au Cambodge avant de s'installer à Los Angeles.
Publiant son premier opus au titre éponyme en 2003, alors composé presque uniquement de reprises de classiques cambodgiens écrits par les icônes du rock khmer comme Ros Sereysothea, Pan Ron ou encore Sinn Sithamouth, Dengue Fever pose les jalons d'une signature musicale singulière, lançant le pari fou et risqué d'intéresser la communauté indie avec des chansons interprétées en khmer, et de capter l'attention des aficionados de sonorités world avec un son rock garage.

La mayonnaise prenant, paraît en 2005 Escape from Dragon House, le second et à ce jour le plus célèbre effort de Dengue Fever. Cette fois-ci ne proposant plus que des titres originaux, il poursuit l'approche revival et rejoue les accents vintage déjà présents dans la précédente galette, nous replongeant dans des ambiances retro, forgées par des guitares surf et un orgue Farfisa à l'empreinte sonore emblématique des années 60.

Après plus de 15 ans de carrière et avec 6 albums au compteur, ainsi que la BO d'un documentaire retraçant leur parcours, Dengue Fever a voulu rééditer sur son propre label Tuk Tuk Records ces deux premières publications devenues aujourd'hui introuvables. Incluant des bonus et arborant un nouveau packaging, Dengue Fever & Escape from Dragon House sont donc pour la première fois disponibles en France et ce depuis le 26 Mai dernier.


lundi 29 mai 2017

Gaby Hernandez - Spirit Reflection (Mr Bongo)

Gaby Hernandez - Spirit Reflection (Mr Bongo)

Mr Bongo publiera le 09 Juin prochain, le troisième opus intitulé Spirit Reflection de la chanteuse et compositrice d'origine chilienne, Gaby Hernandez. Véritable bouffée d'air frais en ces jours de canicule précoce s'abattant sur l'hexagone, le disque affiche avec grâce et raffinement des sonorités latines radieuses, empreintes d'une douceur folk printanière rehaussée de quelques accents electronica délicats et discrets. Parcouru de nuances glitch, bossa, pop, jazzy et afro-caribéennes, l'album se compose de 10 plages précieuses, optimistes et sensuelles, flirtant parfois avec les ambiances fleuries des 60's et embrassant la quête spirituelle et mystique de l'electro et du jazz west-coast, frappés tous deux du sceau de la célèbre écurie Brainfeeder. Sont d'ailleurs conviés des figures emblématiques gravitant autour de Flying Lotus comme l'anglais Lapalux et les californiens Kamasi WashingtonMiguel Atwood Ferguson ou encore Dexter Story, ainsi que des artistes ayant signés chez Ninja Tune, Stones Throw Records et Jazz Soul Records entre autres, comme Carlos Niño et Gabriel Reyes-Wittaker...
Un casting hors norme donc, pour un Spirit Reflection qui vaut le détour !

Gato Preto - Tempo (Unique Rec/Differ'Ant)

Gato Preto - Tempo (Unique Rec/Differ'Ant)

Le projet Gato Preto est né en 2013 à Dusseldorf sous l'impulsion du producteur electro Lee Bass et de la b-girl mozambicaine Gato Misteriosa. A la croisée des influences sulfureuses, technoïdes, futuristes et militantes du baile funk, du kuduro, de la bass music et du hip-hop, le duo explosif et bouillonnant nous livrait le 14 Avril dernier son premier opus baptisé Tempo. Sa musique mutante et virale s'adresse explicitement au dancefloor, elle nous balance en plein visage des rythmes afro-tropicaux hybrides, entêtants et accrocheurs. Arborant les couleurs du Brésil, de l'Angola et de l'Afrique de Sud, elle matraque nos esprits à grands coups de punchlines surpuissantes assénées à la portugaise.





mercredi 24 mai 2017

Concert Anniversaire - 30 ans à la Maison de la Culture d'Amiens (Label Bleu/L'Autre Distribution)

Concert Anniversaire - 30 ans à la Maison de la Culture d'Amiens (Label Bleu/L'Autre Distribution)

Il n'y a pas qu'à Cannes que les stars défilent dans leurs plus beaux apparats, La Maison de la Culture d'Amiens sait elle-aussi recevoir! La preuve en est, ce Concert Anniversaire des 30 ans du Label Bleu qui eut lieu le 03 Mars 2016 et qui fut capté par Philippe Teissier du Cros.
Véritable vitrine du jazz, des musiques improvisées et des musiques du monde, le label a voulu marquer le coup en proposant une Carte Blanche au musicien qui a enregistré le plus grand nombre d'albums depuis sa fondation en 1986, sous l'impulsion de l'ingénieur du son Michel Orier. Lui associant des poids lourds de la scène européenne, c'est au monument Henri Texier qu'est naturellement revenu cet honneur. Entouré de Michel Portal (saxophone, clarinette et bandonéon), Bojan Z (piano), Thomas de Pourquery (saxophones), Edward Perraud (batterie) et Manu Codja (guitare), le contrebassiste y a interprété ses propres compositions, extraites de quelques-uns de ses meilleurs disques. 7 d'entre elles ont été retenues pour être pressées sur CD, elles expriment bien sûr l'ampleur du lègue laissé par Henri au paysage jazzistique français, mais témoignent surtout de l'entente parfaite qui règne au sein du sextet, il s'agirait presque d'une jam session organisée sur le pouce par une bande de copains inspirés, voulant mêler écriture et improvisationsonorités acoustiques et électriques, ambiances fusion et cool, mélodies envoutantes et groove fédérateur.
L'énergie du live, parfaitement restituée par la prise de son, y est papable dans chacune des plages et se diffuse sur près de 70 minutes d'enregistrement...
L'opus, distribué par L'Autre Distribution, paraîtra le 26 Mai 2017... Un must-have!

Federico Casagrande - Fast Forward (Cam Jazz/Harmonia Mundi) Charles Lloyd, Herbie Hancock, Roy Hargrove,

Federico Casagrande - Fast Forward (Cam Jazz/Harmonia Mundi)

C'est avec quelques mois de retard que je découvre le dernier opus baptisé Fast Forward du guitariste italien Federico Casagrande, musicien installé à Paris depuis déjà pas mal d'années. Remarquable dans Full Circle paru en 2015, album élaboré en collaboration avec son compatriote le pianiste Enrico Pieranunzi, le jazzman est apprécié par ses paires pour son touché délicat et poétique, l'invitant régulièrement en tant que guest dans leurs projets, je pense notamment au tout récent La Mer, La Pierre, La Terre, L'Oiseau du batteur Srdjan Ivanovic.
Sorti officiellement en Octobre 2016, son nouveau disque exprime toute la finesse et le raffinement du maître trévisan accompagné pour l'occasion du bassiste et contrebassiste américain Joe Sanders Wayne Shorter, Joshua Redman, Charles Lloyd, Herbie Hancock, Roy Hargrove,...), disciple de l'immense Christian McBride, et du batteur israélien Ziv Ravitz, compagnon de route de Yaron Herman. Ensemble ils forment un trio équilibré et mesuré, où la sensibilité de chacun s'exprime avec retenue malgré une technique éblouissante. Federico y brille aussi bien à la guitare électrique qu'acoustique, déployant avec classe (et quelques effets) des mélodies subtiles et des harmonies envoutantes définitivement jazz ("Unanswered Questions"), parfois empreintes de sonorités rock ("Fast Forward") et folk ("Awakening"), voire de quelques accents latins ("Bozza" et "Mixed Feelings").
Si l'on devait ne retenir qu'une des 9 pépites de Fast Forward, il s'agirait alors de la sublime ballade acoustique "Step By Step"...



mardi 23 mai 2017

Srdjan Ivanovic Blazin' Quartet - La Mer, La Pierre, La Terre, L'Oiseau (Coolabel/Absilone)

Srdjan Ivanovic Blazin' Quartet - La Mer, La Pierre, La Terre, L'Oiseau (Coolabel/Absilone)

C'est un très bel ouvrage, empli de poésie, d'espace et de volupté, que nous offre via Coolabel, le musicien originaire de Sarajevo, Srdjan Ivanovic. Pour la troisième fois à la tête de son Blazin' Quartet, réunissant pour l'occasion un nouveau casting composé du trompettiste Andreas Polyzogopoulos, du saxophoniste Christophe Panzani et du contrebassiste Mihail Ivanov, le batteur nous présente son paisible La Mer, La Pierre, La Terre, L'Oiseau. Recueillant 10 titres absolument captivants, l'opus mêle avec souplesse et langueur un jazz aérien à de subtiles mélodies empreintes des sonorités d'une région meurtrie et dévastée, que Srdjan quittait en 1992, alors âgé de 8 ans.
Les 4 acolytes se sont adjoints les services de guests de haut vol, comme le guitariste Frederico Casagrande, les bassistes Marc Buronfosse et Timothée Robert, puis enfin la chanteuse macédonienne Jovana Krstevska. Une équipe de rêve pour un album plein de tendresse, de mélancolie et de nostalgie.



Un Poco Loco - Feelin' Pretty (Umlaut Records)

Un Poco Loco - Feelin' Pretty (Umlaut Records)

Non, Un Poco Loco n'est pas un ensemble latino interprétant les hits salsa de l'âge d'or de Fania Records...
Il s'agit d'un projet pensé et mené par trois jeunes loups de la scène jazz hexagonale, se réappropriant et détournant à leur compte les standards incontournables des années 60. Réunis autour du tromboniste Fidel Fourneyron, qui nous présentait il y a peu son premier opus High Fidelity, le saxophoniste et clarinettiste Geoffroy Gesser, accompagné du contrebassiste et compositeur Sébastien Beliah, publiaient le 21 Avril dernier leur second effort intitulé Feelin' Pretty, Une relecture très personnelle et inattendue des thèmes inoubliables que Léonard Bernstein écrivait à la fin des années 50, pour l'emblématique comédie musicale West Side Story. Mêlant reprises et compositions originales, le trio s'amuse à faire danser ses instruments autour de ces mélodies inoubliables. Même sans batterie, Un Poco Loco parvient à garder en haleine un auditoire interpelé par son swing raffiné et fantasque. Avec l'improvisation comme credo et les notes de Bernstein comme point de départ, la formation accouche d'un Feelin' Pretty détonnant, tranchant et piquant... Loco et pas qu'un peu!

Mario Batkovic - Mario Batkovic (Invada Records/Pias)

Mario Batkovic - Mario Batkovic (Invada Records/Pias)

Novateur et anticonformiste, l'accordéoniste bosniaque installé en Suisse Mario Batkovic signe sur le label de Geoff Barrow (co-fondateur de Portishead) son nouvel album solo au titre éponyme, composé de 9 titres intrigants où musique classique, minimalisme contemporain, musique répétitive et jazz s'entremêlent dans des ambiances sombres et mélancoliques, parfois même oppressantes et écrasantes. Si Philip Glass, Vivaldi, Mozart, Michael Nyman ou Wim Mertens semblent parfois surgir du jeu de l'artiste, il échappe pourtant à toute étiquette, mettant sa technique et son originalité au service de compositions puissantes et épiques, au caractère cinématographique indéniable. Passant de l'usage traditionnel du piano à bretelles, à un usage plus expérimental, l'artiste en décloisonne les usages, faisant entendre toutes les subtilités d'une musicalité singulière.

Pulcinella - 3/4 D'Once (BMC/UVM Distribution)

Pulcinella - 3/4 D'Once (BMC/UVM Distribution)

Le fantasque et virtuose Pulcinella, formé en 2004 et composé des toulousains Ferdinand Doumerc au saxophone et flute, Florian Demonsant à l'accordéon, Jean-Marc Serpin à la contrebasse et Pierre Pollet à la batterie, nous invite à découvrir son nouvel opus baptisé 3/4 D'Once. Doté d'une irrésistible force de caractère et animée d'un tempérament indomptable, le groupe développe depuis ses débuts une signature sonore festive et bariolée, flirtant avec la très sérieuse note bleue, tout en se dandinant dans des bals musette débridés. Ne reculant pas devant les avances explicites des Balkans, Pulcinella provoque les rencontres, les accidents, et bouscule les codes, le tout avec une énergie fédératrice et rock'n'roll. Il mêle les contraires proposant une musique aussi bien sauvage que maîtrisée, précise que foutraque, calme que trépidante, écrite qu'improvisée. On notera la participation aux arrangements du clarinettiste Sylvain Rifflet, membre de l'Ensemble Art Sonic avec Joce Mienniel, qui entoure avec brio les joutes savantes d'un quartet qui dévoile son visage le plus spontané, affichant parfois quelques accents free et avant-gardistes.

lundi 22 mai 2017

Hugo Kant - Out Of Time (Bellring)

Hugo Kant - Out Of Time (Bellring)

C'est en Septembre 2013 grâce à son EP Leave Me Alone que nous découvrions Hugo Kant, producteur et musicien marseillais qui s'inscrit dans la lignée des prestigieux Troublemakers, Chinese Man ou La Fine Equipe, tous originaires de l'emblématique citée phocéenne. Ces deux titres, qui télescopaient ambiances hip-hop, trip-hop, electro et dub, allaient aboutir un an plus tard à la sortie de son second LP, The Point Of No Return.
Ce dernier est aujourd'hui suivi d'un nouvel opus baptisé Out Of Time, paru le 20 Mai dernier sur Bellring. Le compositeur multi-instrumentiste y poursuit son ouverture à d'autres styles, intégrant comme souvent des notes de musique classique, jazz et world à des instrumentations finement ciselées au caractère cinématographique marqué. Quentin Le Roux fait une fois de plus appel à la fidèle Astrid Engberg, qui apparaissait déjà aux côtés de Kathrin DeBoer (Belleruche) dans l'effort précédent. La danoise intervient ici dans la sublime ballade "Clouds", un moment suspendu où sa voix soul flirte avec une sitar et une flute bansuri aux accents jazzy. Si la chanteuse n'intervient que dans cet unique morceau, le chant est pourtant bel et bien omniprésent dans le disque, surgissant au gré de samples vocaux découpés et retravaillés, empruntés au chant lyrique mais surtout au folklore indien.
Véritable leitmotiv d'Out Of Time, l'Inde est audible à travers ses voix hypnotiques et ses instruments typiques, mais transparait aussi dans les reflets psychédéliques des guitares électriques 70's d'inspiration jazz fusion. L'alchimie d'Hugo s'exprime dans une musique métissée dynamique et émouvante, qui allie avec brio sonorités acoustiques et électriques, grooves traditionnels et électroniques.
Homme orchestre qui se lançait en 2011 avec I Don’t Want To Be An Emperor, il poursuit sa quête sonore en dehors du temps et de l'espace, fusionnant les genres et jouant avec les émotions.

vendredi 19 mai 2017

Hidden Orchestra - Still (Single) (Tru Thoughts) glockenspiel

Hidden Orchestra - Still (Single) (Tru Thoughts)

C'est aujourd'hui, sur le label de Brighton Tru Thoughts, que paraît le single "Still", extrait du troisième album Dawn Chorus de l'écossais Joe Acheson alias The Hidden Orchestra, prévu pour le 16 Juin 2017. Construit à partir d'une impressionnante collection de chants d'oiseaux et de field recordings que l'artiste a captés méthodiquement, à travers toute l'Angleterre et même au de-là, durant des années, l'album aligne une série de compositions très personnelles, gorgées de lyrisme et d'émotions, où interagissent ces échantillons empruntés à la Nature avec des nappes de synthés hypnotiques, des lignes de basse envoutantes, des rythmiques de batterie et de percussions saisissantes. S'y écoutent aussi les sonorités plus boisées du doudouk, de la clarinette et du violoncelle puis celles, plus aériennes et métalliques, de la harpe électrique, du piano ou du glockenspiel.

Dans sa nouvelle pièce "Still" à l'ambiance jazz-prog/post-rock, le Hidden Orchestra, (formation imaginaire dont les instruments sont enregistrés séparément par une pléiade de musiciens d'horizons divers, puis combinés par Joe en studio) a convié le Clarinet Factory, quartet tchèque qui apporte ses couleurs singulières à une texture orchestrale sombre, grandiose et vibrante. Le titre évolue progressivement vers un point d'orgue où toutes les couches instrumentales et sonores se superposent, mises en tension par une rythmique puissante et tranchante... Un titre qui dénote une musique au fort potentiel cinématographique, surtout lorsque l'on écoute sa "No Drums Version".

Paz - Paz Are Back (BBE Records)

Paz - Paz Are Back (BBE Records)

Enregistré au début des années 80 sur Spotlight Records, ce second opus du collectif londonien Paz est considéré comme un petit chef d'oeuvre par la critique et les amateurs de sonorités jazz/funk. Intitulé Paz Are Back, ce 'total classic' comme l'affirme Gilles Peterson se compose de 9 titres aux saveurs 70's, et ce n'est pas pour rien qu'il a tapé dans l'oreille de BBE Records, qui s'est proposé de le rééditer dans une version remasterisée au packaging d'origine. Emaillé de nuances latines qui sont l'une de ses marques de fabrique, Paz fut fondé en 1972 et mené d'une main de maître par l'excellent vibraphoniste Dick Crouch, également compositeur et arrangeur.
Ce dernier a su s'entourer de la fine fleur du jazz britannique, s'illustrent ici à ses côtés, le claviériste Geoff Castle (George Coleman, Ian Dury et Georgie Fame, ...), le saxophoniste Ray Warleigh (Dusty Springfield, Marianne Faithfull, Scott Walker et Stevie Wonder, ...), le guitariste Ed Speight (The Blockheads, ...), le bassiste Ron Mathewson (Ronnie Scott, Stan Getz, Joe Henderson, Ben Webster et Bill Evans) et le batteur Frank Gibson (Leo Sayer, David Essex, ...). Tous ont participé activement à l'écriture de Paz Are Back dans lequel on notera deux reprises de taille, celle du festif "The Everywhere Calypso" de Sonny Rollins et du standard "Dancing In The Dark" (immortalisé en 1958 par Cannonball Adderley dans son mythique Somethin' Else) interprété d'une manière inédite et plutôt amusante.
A l'heure où le jazz-fusion n'était pas encore à la mode, Paz a su capter et restituer avec virtuosité un tas d'influences, usant avec brio d'instruments électrifiés et d'une large palette de percussions (ce qui participa d'ailleurs à lui donner cette touche world si accrocheuse), passant avec succès la douloureuse épreuve du temps... Epreuve qui creuse la différence entre un bon disque et un classique indémodable!

jeudi 18 mai 2017

Jose Marquez - Mali Blues (Tribe Records)

Jose Marquez - Mali Blues (Tribe Records)


Réalisant une fusion électrisante mêlant sonorités afro et rythmes électro, le Dj/producteur de LA, Jose Marquez nous présente son excellent "Mali Blues", un titre rendant hommage au blues malien, mix édifiant entre folklore ouest-africain et musique du diable, apparue dans les champs de coton du sud des Etats-Unis au XIX° siècle.
Imprégné depuis tout jeune par les cultures afro-latines et caribéennes, puis intrigué plus tard par les possibilités infinies de la MAO, José a su allier avec succès couleurs world et maîtrise du dancefloor, débarquant sur la scène house en 2010 avec des remixes et des édits inédits de Célia Cruz, Nina Simone, Oumou Sangare et bien d'autres...
Rapidement repéré, il diffuse son concept via les prestigieuses plateformes que sont Tribe Records, Djoon Experience, Vega Records, Wonderwheel Recording, Yoruba Records (mené d'une main de maître par le sorcier Osunlade) et plus récemment par l'immense Fania Records, véritable référence en matière de salsa durant les années 60 et 70.

C'est à Paris que l'excellent Zepherin Saint, par l'intermédiaire de son british Tribe Records, organisa une rencontre entre Marquez et des musiciens maliens... La suite de l'histoire on la connaît, c'est le somptueux "Mali Blues" avec ses guitares mandingues et sa cadence deep-house... On espère que leur collaboration ne s'arrêtera pas là!

Les amateurs du dernier opus de Ludovic Navarre alias St Germain seront séduits.

JEPE - Neo Boheme (Perce Records)

JEPE - Neo Boheme (Perce Records)

C'est en 1994 à Aveiro que le portugais João Silva alias JEPE amorce sa carrière de DJ, œuvrant d'abord en radio puis en club. Il forme plus tard le duo Johnwaynes publiant ses productions sur des labels au rayonnement international, comme Circle Music, Let’s Play House ou encore Cécille Records. Aujourd'hui basé à Berlin, il poursuit sa carrière en solo, nous offrant via les prestigieuses plateformes Get Physical, Brown Eyed Boyz, Beef Records et Blossom Kollektiv (sa propre maison de disques) un son électronique résolument sombre et underground, flirtant avec les sonorités techno et house.
Il nous présente pour la première fois chez Perce Records l'EP Neo Boheme. Fruit d'une collaboration avec son compatriote Joao Simoes alias Juaau, il se compose d'un "Earthumental Rise Mix" du titre éponyme et d'une composition originale baptisée "Erwachen".
En ouverture, l'hypnotique "Neo Boheme JEPE & Juaau Earthumental Rise Mix" dessine les contours d'un groove entraînant et profond, marqué par le bourdonnement d'une ligne de basse entêtante et des nappes de voix inquiétantes.
L'édifiant "Erwachen" est quant à lui plus progressif, il affiche des tons plus chauds et une sensibilité techno clairement héritée de Détroit. L'atmosphère, bien que soutenue par une bass drum ronflante, est propice à l'évasion, à la divagation et au lâcher-prise.


mercredi 17 mai 2017

4 To The Floor presents Sub-Urban Records (4 To The Floor Records)

4 To The Floor presents Sub-Urban Records (4 To The Floor Records)

Fondé à New-York à la fin des années 80, Sub-Urban Records demeure l'un des labels les plus importants de la scène house et garage aux US. Poursuivant l'oeuvre du légendaire Fouth Floor Records, déjà piloté par le pionnier Tommy Musto, il a réuni des artistes majeurs dont les productions influencent encore aujourd'hui les nouveaux acteurs de cette culture underground désormais placée sous le feu des projecteurs. Key to Life, Lee Genesis, Platinum Doll, Jazz-N-Groove, Deep Zone, Boris Dlugosch, B.O.P., Todd Terry’s All Stars et Federal Hill ont fait parti de son précieux catalogue vocal/soulful house et certains d'entre eux se retrouvent à nouveau côte à côte, grâce à l'entremetteur Luke Solomon, dans une collection livrée par le récent 4 To The Floor Records, qui entend ainsi continuer à rendre hommage aux maisons de disque et à leurs piliers ayant contribué à écrire l'histoire de la house music. En plus de l'héritage légué par Sub-Urban, 4 To The Floor presents Sub-Urban Records compile des titres et des remixes de figures emblématiques du circuit actuel comme Mike Dunn, Sandy Rivera et Matthias Heilbronn.
On retiendra l'excellent "Free Me", une co-production de Dennis Ferrer remixée par Kerri Chandler, ou l'immense "Piece Of Mind" de Next Phase, d'où s'échappe le groove caractéristique de Basement Boys.

The Shapeshifters - Lola's Theme Recut (Glitterbox Recordings)

The Shapeshifters - Lola's Theme Recut (Glitterbox Recordings)

Le projet club anglais The Shapeshifters est présent sur la scène house internationale depuis 2004, incarnant la vigueur et l'ouverture de la culture dance britannique. A l'origine de plusieurs titres emblématiques comme "Back To Basics" ou "Incredible" et de reworks marquants notamment pour George Michael, Christina Aguilera ou Moby, Simon Marlin présentait le 12 Mai dernier chez Glitterbox Recordings une réédition de son mythique "Lola's Theme", paru initialement en 2004, dans une version "recut" boostée aux stéroïdes et accompagnée de son format "radio edit", ainsi que des remixes exclusifs de Purple Disco Machine, Superlover et Dr Packer. Ces derniers, piliers du label, nous livrent ici leurs visions respectives du fameux thème, amplifiant pour le premier ses reflets disco, réinventant ses reliefs pour le second et agrémentant son instrumentation pour le dernier.



mardi 16 mai 2017

The Hydraulic Dogs - Shake It For Me (4 To The Floor Records)

The Hydraulic Dogs - Shake It For Me (4 To The Floor Records)

Nous plongeant à nouveau dans l'histoire de la house music, le récent 4 To The Floor Records (2012) publie une réédition du mythique "Shake It For Me" de l'anglais Dominic Dawson alias The Hydraulic Dogs, monument house mémorable où l'on retrouve un sample de l'inimitable 2Pac au vocoder extrait de son anthologique "California Love".
Initialement paru chez Influence en 2000, le titre est ici accompagné d'un puissant remix orchestré par le maître Junior Jack et de la version "Disco Adjustment" , co-produite par notre serviteur et agrémentée d'une instrumentation aux petits oignions livrée par Chaz Jankel, guitariste de Blockheads, co-auteur du hit "Sex & Drugs & Rock & Roll" avec Ian Dury.
C'est ensuite au tour de la légende new-yorkaise Albert Cabreras, DJ/producteur dans la place depuis plus de 25 ans, de nous livrer son "Remix Instrumental", où l'accent est mis sur le penchant disco de "Shake It For Me".
Pour finir en beauté, le producteur aux multiples facettes Matt Schwartz nous offre son énorme "TBC… Dub Mix", véritable bombe à la ligne de basse hypnotique et au groove haletant.

Sonny Fodera Featuring Alex Mills - Always Gonna Be (Defected)

Sonny Fodera Featuring Alex Mills - Always Gonna Be (Defected)

Toujours d'actualité, l'album Frequently Flying de Sonny Fodera, paru l'an dernier sur Defected, avait été très bien accueilli par la critique. Le 26 Mai prochain paraîtra un nouvel extrait, "Always Gonna Be", enrichi des remixes de Low Steppa et de Mat Joe. Faisant parti des titres les plus demandés au Dj lorsqu'il joue en club, notamment grâce aux vocaux soulful d'Alex Mills que les fans reprennent en chœur, "Always Gonna Be" méritait bien une petite visite amicale et qui d'autre que Low Steppa était à même d'imposer sa marque de fabrique, dans un mix explosif à la rythmique plus incisive?
Si le premier est resté fidèle à la version originale, le duo berlinois Mat.Joe a choisi quant à lui d'en livrer une vision radialement différente. Beaucoup plus funky et hypnotique, son "Funked Up Remix" est porté par une ligne de basse étourdissante et fédératrice...
Un bon préambule à la Version Deluxe de Frequently Flying, qui comptera bon nombre d'autres versions maxi et reworks exclusifs.

Sam Divine & CASSIMM - In Da Nation EP (DFTD)

Sam Divine & CASSIMM - In Da Nation EP (DFTD)

La Dj/productrice Sam Divine, figure incontournable de Defected Records et fondatrice de D-Vine Sounds en 2015, nous revint avec In Da Nation, un nouvel EP de trois titres élaborés en compagnie de CASSIMM, un régulier de son label, avec qui elle s'est déjà illustrée plus tôt dans l'année pour le remix de "Love Shy" de Kristine Blond. Taillé pour le club, l'EP nous livre un son massif et sans concession, où lignes de basse et vocaux animent un groove accrocheur et efficace lorgnant parfois vers des sonorités Chicago house. Sam a toujours le chic pour s'entourer de partenaires de choix, on se souvient entre autres de son "Confessions", réalisé fin 2016 avec Gabriel Curtis...





Major Boys Featuring Kathy Brown - Time & Time Again (4 To The Floor)

Major Boys Featuring Kathy Brown - Time & Time Again (4 To The Floor)

L'indétrônable classique de 2004 "Time & Time Again", fruit de la remarquable collaboration entre le duo de DJs français Major Boys et de la diva  U.S. Kathy Brown, n'a pas pris une ride en 13 ans. Toujours aussi fédérateur avec sa rythmique funky et ses riffs de guitare jazzy, sa vibe soulful et ses nuances discoïdes, le titre est aujourd'hui remis sous le feu des projecteurs grâce au label 4 To The Floor, qui le rééditera le 26 Mai prochain dans un pack incluant une série de 5 remixes marquants, parus initialement à la même époque, orchestrés par la crème de la scène house internationale. S'y côtoient ainsi la réinterprétation musclée du pilier Junior Jack, celle au penchant plus disco d'Hott 22 puis les versions de Lee Cabrera, qui pousse plus en avant la puissance vocale de la chanteuse et d'Yves Larock, agrémentant le hit d'arpèges de synthés éblouissants... Une piqure de mémoire nécessaire, histoire de saluer l'une des productions emblématiques du début des années 2000.


lundi 15 mai 2017

Thierry Maillard - Alone (Ilona Records/L'Autre Distribution)

Thierry Maillard - Alone (Ilona Records/L'Autre Distribution)


Le pianiste français Thierry Maillard publie sur le tout jeune label Ilona Records son 13° opus baptisé Alone, et comme son nom l'indique il s'agit d'un disque enregistré en solo, exercice périlleux qu'il aborde, selon ses propres mots, comme un véritable "challenge". L'artiste, influencé entre autres par les maîtres Keith Jarett et Bill Evans, a voulu "se frotter aux trois monuments de la chanson française que sont Brel, Brassens et Ferré, en arrangeant leurs chansons à sa manière, tout en respectant fidèlement leurs mélodies intemporelles et leurs phrasés si emblématiques". Lui qui a composé pour le cinéma (Luc Besson, Virginie Peignen, Aline Morsillo...) et la publicité, qui s'est frotté lors de son premier Paris - New-York aux pointures Dennis Chambers et John Patitucci, fut bercé par cette musique typiquement française et par les sonorités uniques de l'accordéon, instrument qu'il a d'ailleurs pratiqué dès son enfance avant d'étudier le piano et d'intégrer l'Ecole Normale de Musique de Paris en classe de musique classique.

Dans ce vibrant hommage, il a voulu tisser un lien ténu entre virtuosité, harmonisation sophistiquée et improvisation débridée, saluant au passage les influences majeures de monstres sacrés tels que Bartok, Stravinski ou Chick Corea. La simplicité originelle de ces mélopées accrocheuses se corse au bénéfice d'une musique plus intellectuelle et audacieuse, qui pourtant ne perd rien de sa puissance émotionnelle. Les 14 titres d'Alone sont autant de digressions raffinées au penchant jazzistique touchant, déployant parfois des envolées classiques éblouissantes. S'y côtoient ainsi les interprétations très personnelles d'"Amsterdam", "Chanson pour l'Auvergnat", "Avec le Temps" ou encore la fameuse "Les amoureux des Bancs Publics",  autant de moments forts symbolisant "une époque où les chanteurs étaient des poètes du quotidien, où leurs textes s'ancraient dans l'imaginaire de tout un chacun."
Ce recueil de piano solo mêle avec brio musique classique et jazz, s'enrichissant par endroit du souffle intimiste de l'accordina dont le timbre nostalgique ne peut que nous renvoyer à notre tendre jeunesse.



vendredi 12 mai 2017

Soul Clap Featuring Nona Hendryx - Shine (This Is It) (Classic Music Company)

Soul Clap Featuring Nona Hendryx - Shine (This Is It) (Classic Music Company)

Eli "Elyte" Goldstein et Charles "Cynce" Levine alias Soul Clap ont débuté leur collaboration en 2001 à Boston, sous l'impulsion de leur mentor DJ Caril Mitro, mais ce n'est qu'à partir de 2007 que le duo entra véritablement dans le circuit club underground, livrant ses boutlegs très appréciés mêlant sonorités jazzy, garage et R&B. Ayant prêté allégeance aux paroisses du disco et du funk, au même titre que l'immense Dimitri From Paris, Soul Clap est devenu au fil de ses productions l'artisan d'une deep-house efficace, au groove fédérateur et captivant.

Le 05 Mai dernier, Elyte et Cynce nous présentaient via Classic Music Compagny "Shi­ne (This Is It)", extrait de leur second album au titre éponyme paru en 2016 chez !K7 Records.


Invitant à leurs côtés la diva septuagénaire Nona Hen­dryx, (ex-membre de la célèbre formation LaBel­le, à l’origine du hit proto-disco de 1974 "Lady Mar­ma­lade" ) Soul Clap y confronte l'authenticité et la puissance vocale de la chanteuse à la fraîcheur saisissante de sa signature disco-house festive.

Initialement remixé par Dimitri From Paris et Dj Rocca dans leur "Erodiscomix", "Shi­ne (This Is It)" et ici revisité par l'anglais Hot Toddy qui l'agrémente de reflets exotiques ("Marimba Message Vocal" & "Marimba Message Dub Mix") et par l'américain Scott Grooves, qui quant à lui, le gorge d'accents funky ("Horns Dub" & "Deepah Dub"). Une pépite qui trouvera sa place au programme des soirées Glitterbox!


Various Artists - MMNT002 (Momentary Records)

Various Artists - MMNT002 (Momentary Records)

Le label basé à Melbourne Momentary Records nous revient avec une seconde réalisation composée de 4 productions édifiantes aux sonorités techno/house clairement adressées au dancefloor. Le disque s'ouvre avec du lourd, en effet le duo JDJX, formé par les australiens Juxtpose et JDK, nous livre un "Disco Machine" à la bass drum assommante qui commence pourtant sur une note légère avec une nappe de synthé vaporeuse. Rapidement battue par une rythmique techy dépouillée et implacable, une mélodie entêtante de 3 à 4 notes se répètent invariablement pendant plus de 7 minutes sur une ligne de basse bourdonnante.
Ben Houghton, fondateur de l'écurie, impose ensuite une signature beaucoup plus house, si le beat demeure tout aussi massif que dans le morceau précédent, l'ambiance de "Night Channels" y est plus chaude et jouissive, largement animée par des vocaux soulful et des motifs de claviers groovy à souhait.
Hymns signe quant à lui un "Giant 90s Rephlex Analord Based Love Affair" rendant hommage à ses influences techno et acid house infusées d'electro.
Il incombe à la légende Rambl de clore l'EP avec "Reigning", une pure pépite deep-house hypnotique et accrocheuse, qui trouvera surement son auditoire sur les pistes de danse estivales.


Henri Tournier & Epi - Souffles des Steppes (Accords Croisés/Pias)

Henri Tournier & Epi - Souffles des Steppes (Accords Croisés/Pias)

Le flutiste Henri Tournier, que nous découvrions en 2015 avec son album Souffles du Monde nous revient avec un nouveau projet toujours tourné vers les musiques traditionnelles d'Asie, d'Inde et d'Orient, mais cette fois-ci davantage axé sur des échanges passionnants avec le garant de la culture mongole, Enkhjargal Dandarvaanchig alias Epi, chanteur, joueur de vièle et de luth natif de la capitale Oulan-Bator. Souffles des Steppes, qui paraîtra le 19 Mai prochain, se compose de 14 pièces alternant compositions originales et empreints revisités du folklore de Mongolie. Epi et Henri y sont entourés du percussionniste Thierry Gomar et du violoniste Johan Renard, ensemble ils mettent en lumière les pratiques vocales (notamment le chant diphonique khöömii) et instrumentales transmises grâce au nomadisme d'un peuple qui a su traduire les paysages grandioses de son immense territoire aux steppes arides, aux chaînes montagneuses et aux forêts abondantes.

jeudi 11 mai 2017

Defected Ibiza 2017 (Defected)

Defected Ibiza 2017 (Defected)

Le 19 Mai prochain paraîtra chez Defected Records la compilation Defected Ibiza 2017, comprenant comme à chaque édition une collection des meilleurs titres house sélectionnés par le boss en personne, Simon Dunmore. 3 heures et demi durant, s'y enchainent les dernières productions des artistes phares du label anglais, Sandy Rivera, Sam Divine et Benji Candelario pour n'en citer que quelques-uns, comme celles des nouveaux venus, embarqués dans l'aventure Defected tout récemment, Amine Edge & DANCE, Jacky et Mason. S'y côtoient aussi les nouveautés de Josh Butler, Soul Clap et Mall Grab, nous donnant ainsi un accès privilégié à des productions caracolant au sommet des charts, comme à des pépites plus underground.
Defected Ibiza 2017 couvre une large palette de couleurs house, allant des sonorités soulful à tech-house, en passant par des ambiances plus deep, sans oublier quelques clin d'œil nostalgiques à de grands classiques.
Après s'être concentré sur la Croatie en 2016, ce triple album est un avant gout de ce que seront les 20 dates programmées par l'écurie dans la capitale du clubbing. L'ouverture de la saison aura lieu le 21 Mai prochain à l'Eden de San Antonio, nouvelle résidence de l'équipe Defected qui y inaugurera l'été en grande pompe.


 

Soul Of Hex - Square Bounce EP (DFTD)

Soul Of Hex - Square Bounce EP (DFTD)

Sebastien Vorhaus alias Soul Of Hex nous offre via la plateforme DFTD son nouvel EP Square Bounce. Composé de 4 productions electro surpuissantes il donne une idée du large champs d'influences revendiquées par le DJ mexicain basé à Tijuana. Affichant des sonorités house clairement disco dans "Dolph" et le titre éponyme, carrément techno dans "The Realm" puis garage dans "UFA Love", Square Bounce séduira tous types de publics et enflammera à coup sûr le dancefloor.









Sísý Ey - Mystified (Defected)

Sísý Ey - Mystified (Defected)

Nous sommes à peine en Mai que la compétition pour le tube de l'été bat déjà son plein. Personnellement je pense que le label londonien Defected vient de dénicher la perle rare, il s'agit en effet d'un petit bijou vocal deep-house venu d'Island intitulé "Mystified". Servi par les sœurs Eyþórsdóttir (Elin, Elisabet et Sigga) accompagnées du Dj/producteur Fridfinnur Sigurdsson alias Oculus, le titre est d'une beauté rare et touchera inévitablement l'auditoire des before estivales à venir.
L'idée étant de chanter en live sur des productions house finement cicelées, Sísý Ey parvient à rafraichir le genre en y intégrant sa touche acoustique nordique si sensuelle et captivante. "Mystified" succède à l'excellent "Do It Good" paru en 2016 et revisité par les pointures Larse et Riva Starr.
Il revient cette fois à l'anglais Jamie Odell alias Jimpster d'orchestrer un remix de ce nouveau single, le boss du célèbre Freerange Records parvient à lui donner plus de profondeur et de force, tout en restant très fidèle à la version originale, dominée par les voix enivrantes des frangines de Reykjavik et l'instrumentation sophistiquée du délicat Oculus.
Un merveille!

Vkira, Sanio & Zarth - Jacaranda EP (Plano B Records)

Vkira, Sanio & Zarth - Jacaranda EP (Plano B Records)

Le Dj/producteur brésilien Alexandre Chaves alias Vkira nous présente son premier EP intitulé Jacaranda chez Plano B Records, label electro basé à Rio De Janeiro. Il est rejoint sur le titre éponyme aux sonorités deep-house progressive par deux de ses compatriotes, Sanio & Zarth. Hypnotique et atmosphérique, le morceau phare "jacaranda" est dans un premier temps remixé par Tony Casanova. Basé à Berlin, il impose un groove plus punchy, dansant et massif, redéployant les arrangements de synthés dans une optique moins harmonique et trance. C'est ensuite au tour de L-Cio d'en livrer son interprétation, rajoutant à l'orchestration d'origine des motifs de flute.
"Avatar" poursuit notre immersion dans l'univers orienté club de Vkira, avant de découvrir en clôture l'apaisant "Zizi", une plage ambient habitée de nappes de claviers vaporeuses et de field recordings relaxants et rassurants, invitant mère Nature dans le monde numérique de la musique électronique.

Ork - Orknest

Ork - Orknest

Il est des animaux étranges, sauvages et fantastiques qui captent d'emblée l'attention, Ork fait parti de ceux-là. Monstre à deux têtes, il hante les profondeurs insondables d'une musique mêlant avec une rare intensité la richesse harmonique du jazz, l'énergie indomptable du rock et les possibilités infinies de électro. Le duo formé en 2006 par les multi-instrumentistes Olivier Maurel et Samuel Klein nous présente son premier opus intitulé Orknest. Fruit d'une volonté immodérée d'en découdre avec les genres, il fait suite à un EP de 5 titres paru en 2013, qui jetait déjà les jalons d'une identité sonore complexe, croisant les héritages du classique, du contemporain et de l'expérimental.
D'abord rompu à la scène avec des lives surpuissants et novateurs - où voix douces et grinçantes, vibraphone et batterie côtoient claviers, ukulele, kalimba et percussions, entre autres machines à loops, samplers et wii theremin - Ork a voulu coucher sur disque ce magma en fusion, aux textures acoustiques et électroniques expérimentales en perpétuel mouvement. Le résultat se décline en 9 morceaux hybrides et hypnotiques.

En live, les deux musiciens face à face jouent de leurs instruments, chantent, improvisent et modifient les sons produits à l’aide des éléments électroniques qu’ils gèrent en direct. Leur installation est comme une extension de leurs propres corps, une prothèse articulée s'apparentant à une structure tentaculaire de câbles, d’électronique, de bois, de peau et de métal, à la signature electro progressive savamment mise en lumière par l'ingé-son et troisième larron de la formation, Eric Gauthier-Lafaye dit Rico.

L'album paraîtra le 12 Mai 2017!

mercredi 10 mai 2017

Rogue D - Baby Sing A Song EP (DFTD)

Rogue D - Baby Sing A Song EP (DFTD)

Danny Minchella alias Rogue D nous avait fait fort bonne impression lors de sa collaboration avec Memoryman aka Uovo sur Release Me paru fin 2016. Il revenait en Avril dernier sur DFTD, et cette fois-ci en solo, avec 3 nouveaux titres electro typés old-school, rassemblés dans un EP baptisé Baby Sing A Song. Le titre éponyme clairement punchy, affiche des sonorités techno et house évidentes, dénotant l'habileté du producteur à élaborer des séquences captivantes où il allie rythmiques assassines et vocaux spoken-word saisissants. "Faith" aussi proposé dans une version "Live Mix", déploie une ambiance deep-house festivalière, accrocheuse, fédératrice et cosmique, puis "Surrender", nettement plus musclé, apparaît quant à lui, comme le temps fort du disque. Marqué par un kick bien lourd et une caisse claire tranchante, il est animé par un loop de clavier jazzy hypnotique et entraînant. L'ex moitié de Flashmob réduit ses FXs à l'essentiel, ne jouant qu'avec le passe-haut/pass-bas et les EQs pour modeler son pouvoir de persuasion sur un dancefloor conquis par son mélange d'influences, glanées sur les scènes electro, house, techno et garage.

Ninetoes - Come Back (DFTD)

Ninetoes - Come Back (DFTD)

Le producteur allemand Özgür Yelmen alias Ninetoes nous présente pour ses débuts chez DFTD l'excellent titre "Come Back", petite perle tech house aux sonorités exotiques semblant avoir été taillée pour les soirées sulfureuses d'Ibiza. Alliant habilement des échantillons hachurés de vocaux soulful à une ligne de basse entrainante et des percussions hypnotiques, le DJ parvient à réaliser une production sophistiquée et accrocheuse qui hantera à coup sûr l'esprit des danseurs.

Mason - Rhino (Defected)

Mason - Rhino (Defected)

Defected Records nous présente "Rhino", véritable tube house en puissance façonné par le producteur néerlandais Iason Chronis alias Mason. Absolument épique et magistral, le titre à la musculature cuivrée imposante nous assène ses coups punchy et accrocheurs, amplifiés par l'excellente prestation de la chanteuse Dyanna Fearon, qui délivre ses vocaux ragga/dancehall surpuissants et fédérateurs, embrasant littéralement le dancefloor. "Rhino" porte bien son nom et semble courir au pas de charge vers un succès commercial garanti!








Kiddy Smile - Teardrops In The Box (Defected)

Kiddy Smile  - Teardrops In The Box (Defected)

C'est en Juillet dernier que le Dj/producteur parisien Kiddy Smile nous offrait pour la première fois chez Defected Records son sulfureux "Let A Bitch Know". De retour sur le label londonien, l'ancien styliste de mode publie une seconde réalisation intitulée "Teardrops In The Box", reprenant les mêmes ingrédients qui ont façonnés son succès auprès d'un public sensible à ses sonorités empreintes de house new-yorkaise des années 80, de Chicago deep-house et de Detroit techno des 90's.
Militant LGBT (mouvement lesbien, gay, bisexuel et transsexuel) cultivant l'héritage du voguing, l'exubérant Kiddy a souhaité enrichir son "edit" du remix de Mystic Bill, producteur originaire de Miami qui partage ses références underground et son goût pour un groove d'after aux ambiances dark, deep et narcotiques. Les versions "Mystic Bill Vocal Mix" et "Mystic Bill Jersey Dub" viennent ainsi compléter un titre racé, inscrit dans une démarche engagée.

mardi 9 mai 2017

Geoffrey Williams - Sex Life/Free Your Mind (4 to The Floor)

Geoffrey Williams - Sex Life/Free Your Mind (4 to The Floor)

Dans sa quête exigeante et insatiable de célébration de la house music originelle, le récent label parrainé par Defected, 4 to The Floor, nous revient avec la réédition de deux productions emblématiques du milieu des années 90, "Sex Life" et "Free Your Mind". Réalisées en 1994 et 1995 par l'auteur et chanteur anglais Geoffrey Williams, il s'agit de deux pépites typiquement racées house garage, que deux DJs émergeants à l'époque, les désormais célèbres MK et Armand Van Helden, s'étaient occupés de remixer avec brio. Le premier orchestrait alors les versions "Mix" et "Dub" de "Free Your Mind", y intégrant sa touche inimitable, tandis que le second pondait l'explosive "Abstract Da Funk Mix" de "Sex Life", utilisant déjà la recette qui rendra mythique son fameux "Funk Phenomena" en 1996.