mercredi 30 novembre 2016

Letherette - Last Night On The Planet (Ninja Tune)

Letherette - Last Night On The Planet (Ninja Tune)

Le duo anglais Letherette présentait en 2013 son premier opus éponyme sur l'excellent label Ninja Tune, nous découvrions alors une identité musicale versatile, penchant d'un côté vers l'electro surpuissante des Daft Punk et Cassius puis de l'autre vers un hip hop underground tel que sait si bien nous le servir l'exigeante écurie Stone Throw Records. 

Le tandem composé d'Andy et de Rich, nous revient enfin avec un nouvel opus baptisé Last Night On The Planet, second album très attendu où l'on retrouve 10 titres homogènes d'excellente facture, parcourus d'influences abstract hip-hop, glitch-hop, electronica, ambient, deep house et R&B. La touche de Letherette a largement gagné en maturité, en dextérité et en profondeur, l'usage de sonorités analogiques renforce le groove chaud au grain vintage que les producteurs élaborent aussi bien dans des ambiances up-tempo dansantes ("Dog Brush", "Wootera") et moelleuses("Frugaloo", "Soulette") que dans des atmosphères lounge plus abyssales ("Bad Sign"), glauques et hypnotiques ("Rubu"). Le hip-hop est bel et bien présent, sous-jacent dans la plupart des prods, qu'il soit jazzy comme dans "Momma" ou plus expérimental comme dans "Rich & Dan".

Le premier single intitulé "Shanel" exprime quant à lui, avec sa rythmique funky et son synthé basse boogie, les références au disco et au R&B des années 80 que la formation apprécie particulièrement. On notera la participations des rappeurs Rejjie Snow et Pyramid Vritra (de Stone Throw), ainsi que celle du couple planant: Jed & Lucia.
Une réussite!

J Paul Getto - 10th Day (Fogbank Recordings)

J Paul Getto - 10th Day (Fogbank Recordings)

Le label américain Fogbank Recordings nous présente le dernier titre du producteur Tony Saputo alias J Paul Getto, boss de la maison de disques largement orientée house aux accents funk et disco. Considéré à juste titre comme le nouveau 'minister of funk', sa signature est empreinte d'une touche old school fédératrice habitée de samples efficaces et racés. Dès ses débuts chez X-Mix Productions il a su se faire remarquer par les pointures du genre comme Armand Van Helden ou Todd Terry et a rapidement mis ses talents de remixeur au service des immenses Joey Negro, Duck Sauce, Dj Sneak, Nas et Roy Davis Jr pour ne citer qu'eux. C'est en toute logique qu'il égraine donc depuis 2010 ses pépites dancefloor sur de prestigieux labels comme Z records, Hed Kandi, Diamondhouse, Ultra Records, Guesthouse et j'en passe.
Devenu aujourd'hui une véritable valeur sûre au rayonnement internationale, il côtoie et collabore avec les piliers de la scène house (dont l'excellent Man Without a Clue dans "Push Me Around" ou le vétéran Bad Boy Bill sur "Do Your Thang").


C'est dans ce contexte que l'artiste publie son dernier EP intitulé 10th Day. Invitant à ses côtés le MC de Washington Born I Music, il signe une bombe hip-house en puissance, accessible et contagieuse, digne des meilleurs moments de ses aînés de Chicago, qui rapprochaient dès la fin des années 80 les codes de la house et du hip-hop. "10th Day" nous est proposé dans ses versions "Radio Edit", "Explicit Club Mix" ainsi qu'"Instrumental", arborant toutes une ligne de basse assassine au groove prenant. Il est remixé par 4004, producteur californien qui impose ici un beat plus marqué et pesant, livrant un rework dépouillé et massif.
 

mardi 29 novembre 2016

Crookers Feat. Mike City - Get My Mind Right (Defected)

Crookers Feat. Mike City - Get My Mind Right (Defected)

Après l'excellent "A Place In My Heart", que le Dj/producteur italien Francesco "Phra" Barbaglia alias Crookers nous présentait en Mai dernier avec en guest la diva des 90's Kim Mazelle, c'est au tour de l'envoutante pépite deep house "Get My Mind Right" de faire son oeuvre, captant d'emblée l'attention de l'auditeur avec ses sonorités insidieusement dissonantes et sa rythmique tribale hypnotique. Déjà considéré par Defected et ses aficionados comme un classique du genre vocal house, le titre prévu pour le 05 Décembre prochain dévoile, une fois n'est pas coutume, un autre invité de marque, le chanteur/producteur/auteur et compositeur américain Mike City. Ce dernier y déploie une voix douce et sensuelle profondément ancrée dans le répertoire R&B qu'il affectionne tant. Avec son instrumentation diablement entraînante et organique, Crookers nous offre assurément LE titre électro majeur de cette fin d'année 2016.


Red Rack'em - Wonky Disco Bassline Banger (KiNK & Leopard Eats Luke Remixes)

Red Rack'em - Wonky Bassline Disco Banger (KiNK & Leopard Eats Luke Remixes)

Le producteur Red Rack'em faisait sensation fin aout dernier en nous présentant Wonky Bassline Disco Banger, tube house incontournable aux saveurs disco jouissives et percussives. L'écurie Classic publie aujourd'hui deux remixes de cet excellent titre orchestrés par le talentueux KiNK et le trio musclé Leopard Eats Luke, composé des anglais Luke Solomon, Eats Everything et Lord Leopard. KiNK, Dj/producteur bulgare nous propose une version largement retravaillée et imprégnée d'accents techno tandis que dans son edit, Leopard Eats Luke reprend les grandes lignes posées par Red Rack'em, uniformisant davantage sa rythmique et ses arrangements, dévoilant du coup un Wonky Bassline Disco Banger plus évident à intégrer dans un Dj set définitivement house.



lundi 28 novembre 2016

Robert Finley - Age Don't Mean A Thing (Fat Possum Records/Pias)

Robert Finley - Age Don't Mean A Thing (Fat Possum Records/Pias)


À seulement 63 ans, le tout jeune bluesman originaire de Louisiane Robert Finley publie son premier opus au titre plutôt évocateur: Age Don't Mean A Thing. L'auteur/compositeur a choisi pour ses débuts, le label Big Mess Legal Records, branche fertile du prestigieux Fat Possum Records. Ancien mécanicien aéronautique dans l'armée des U.S. reconverti à la menuiserie, il vendra finalement son âme au diable suite à une cécité précoce. Profondément marqué par les sonorités soul de ses aînés ("Snake In My Grass" en est un exemple admirable) et notamment par la signature deep soul de Memphis, le guitariste/chanteur nous ouvre les portes d'un univers musical vibrant, habité de sublimes ballades romantiques "It's Too Late" et "Make It With You" mais aussi de moments rhythm and blues "I Just Want To Tell You" et même rock'n'roll "Let Me Be Your Everything".

Au détour d'un "Come On" bouillonnant, il dote son blues généreux d'un groove puissant et fédérateur qui se pare volontiers d'accents funk old-school nous rappelant à bien des égards le son racé des JB's de la grande époque. Sa voix rugueuse, vigoureuse et sensuelle à la fois, nous renvoie au catalogue racé de la Stax. Empreint des traditions blues et gospel, son chant s'exprime avec force, sincérité et fragilité dans un langage universel qui traverse les âges depuis les années 50 sans prendre une ride.

Produit par Bruce Watson et Jimbo Mathus, le disque n'use d'aucun artifice et n'a pas besoin d'être étiqueté "enregistré et mixé tout en analogique" pour sonner vrai, Finley demeure simplement naturel, entouré de la crème des musiciens memphisiens, qui accompagnaient jadis les héros Solomon Burke, Al Green, BB King ou Buddy Guy...

 Age Don't Mean A Thing sortira en France le 03 Février 2017 grâce à la précieuse entremise de Pias.

vendredi 25 novembre 2016

Pan! The Steeldrum Odyssey (World Village)

Pan! The Steeldrum Odyssey (World Village)

Il n'a échappé à personne que ces dernières années les sonorités tropicales et métalliques du pan, steelpan ou steeldrum ont envahi tous les styles musicaux urbains, du rock ("Bananas & Blow" de Ween) à la deep house ("You Make Me Feel Better" d'Alex Adair) en passant par le jazz ("We Kinda Music" d'Andy Narell ou "Memories" de Mighty Sparrow), le R&B ("Differentology" de Bunji et "Street Calypso" de Lola, Gordon Cyrus, Junior Don & 105), la soul ("Just Two Of Us" de Bill Withers), le hip-hop ("P.I.M.P." de 50 Cent) et l'electronica ("Far Nearer" de Jamie XX). Le pan s'est ainsi répandu sur l'ensemble la scène internationale, faisant parti de la palette du pur produit mainstream taillé pour Ibiza à des projets plus underground.
Tous ces artistes ont en commun ce désir de vouloir enrichir leurs productions et leurs compositions de vibrations acoustiques caribéennes qui, avant d'incarner le fleuron de la culture trinidadienne, étaient le moyen d'expression des plus défavorisés.

Du simple échantillon mis en boucle à des structures rythmiques plus élaborées, les qualités singulières de ce 'tambour d'acier' en font un objet musical unique, faisant office de percussion autant que d'instrument mélodique. Ces bidons savamment burinés issus de l'industrie pétrolière ont imprégné de leur signature sonore toute une partie de la pop actuelle et c'est en s'intéressant à son histoire, au context social dans lequel le pan s'est développé, que les réalisateurs Jérôme Guiot et Thierry Teston ont pensé ce superbe coffret, contenant un DVD docu-fiction et sa bande-son fixée sur CD, agrémenté d'un livret de 60 pages.

Pan! The Steeldrum Odyssey retrace ainsi la saga du steeldrum, de ses débuts mouvementés (avec les rixes violentes qui opposées les steel bands) jusqu'à nos jours et l'essor qu'on lui connaît. On apprend notamment la création du Panorama dans les années 50, un évènement annuel majeur qui permit aux formations rivales de résoudre leurs conflits à la loyale, lors de battles.



mercredi 23 novembre 2016

Hot 8 Brass Band - Work Together/Keepin' It Funky (Tru Thoughts)

Hot 8 Brass Band - Work Together/Keepin' It Funky (Tru Thoughts)

 Le label basé à Brighton Tru Thoughts nous régale une nouvelle fois des sonorités cuivrées et funky de l'excellent Hot 8 Brass Band, qui fêtait l'an dernier ses 20 ans. De retour avec un cinquième album intitulé On The Spot, la formation de la Nouvelle Orléans, qui nous offrait il y a quelques années sa sublime reprise de Marvin Gaye "Sexual Healing" et en Mai dernier son bouillant EP Can't Nobody Get Down, poursuit sa quête de groove en insufflant à son jazz festif et fédérateur une pincée de hip-hop et de cette énergie intarissable et jouissive que seuls les JB's en leur temps savaient maîtriser.
Le Hot 8 Brass Band nous livre donc un double single musclé et dansant, composé des torrides "Work Together" et "Keepin' It Funky", mariant comme à son habitude les sonorités new-orleans des fanfares de rue à l'ancienne avec des vocaux à la scansion hip-hop, le tout arrangé avec une sensualité racée.


BE4T Slicer - The 5th Element EP

BE4T Slicer - The 5th Element EP

Be4t Slicer est un quartet electro lillois composé des producteurs Charly Nine aux claviers et Disc Dleek alias D.Lee.K aux platines, du batteur Veeko Mortet et du guitariste Anto Spung. L'univers sonore qu'il bâtit à 8 mains tire ses racines du hip-hop et de son art du beatmaking ainsi que de l'échantillonnage, mais pas que... En effet, publiant son premier EP baptisé The 5Th Element, Be4t Slicer se décrit comme une formation future jazz explorant les sonorités obtenues grâce aux machines et les fusionnant à celles de ses instruments. Elle semble être taillée pour le live, développant des joutes musicales confrontant scratchs, loops, FXs, solos rageurs de guitare électrique, synthés funky et rythmiques de batterie punchy.

mardi 22 novembre 2016

Upercent - Penumbra EP (Upon.You Records)

Upercent - Penumbra EP (Upon.You Records)

Le jeune producteur espagnol basé à Valence Upercent nous présente sur Upon.You Records son nouvel EP de 4 tracks baptisé Penumbra. Annonçant d'emblée la couleur, les sonorités tech house métalliques et percussives de "Gent Dement" plantent un décors post-apocalyptique en clair-obscur, habité d'une atmosphère moite et étouffante. "El Tornejant", qui s'ouvre délicatement avec une nappe de synthé ambient, se met au pas au bout d'une l mn 30s et sa rythmique tranchante et brutale l'emporte sur ses dehors mélodiques faussement moelleux et apaisants. "Gent Toxina" lui emboîte le pas avec sa cadence deep tech-house et introduit "Penumbra", le titre phare de cet EP et pour moi le plus abouti. En effet, Upercent façonne ici un son plutôt orienté deep-house, feutré et un brin mélancolique, il est porté par des échantillons vocaux et de cuivres bien sentis, marquant l'une des facettes les plus prometteuses de l'artiste.

Zappe - Larry's Exotic Blend (Classic Music Compagny)

Zappe - Larry's Exotic Blend (Classic Music Compagny)

Classic Music Compagny réédite "Larry's Exotic Blend", une tuerie aux sonorités tech-house produite en 2010 par un mystérieux Dj roumain nommé Zapis Marius alias Zappe. Initialement parue sur Azari Records, la petite bombe au groove contagieux et à la chaleur incandescente se voit faire peau neuve sous la supervision de Joeski, qui fait ses début sur le label, avec son excellent "Ruff Disco Mix". Portant très bien son nom, ce remix détonnant est boosté par une ligne de basse hypnotique et entrainante, propulsant ce "Larry's Exotic Blend" actualisé dans la shortlist des titres house qui compteront dans l'année à venir!





Defected Presents Most Rated 2017 (Defected Records)

Defected Presents Most Rated 2017 (Defected Records)

En clôture de la saison estivale passée derrière les platines du Space à Ibiza, le label Defected publiait en aout dernier sa fameuse compilation Most Rated Ibiza 2016, mettant en avant les titres house les plus joués et appréciés de l'été. Dans la même veine et comme chaque année à la même période, il sort Most Rated 2017, une collection de 35 bombes brulantes d'actualité, soulignant la diversité et l'efficacité d'un segment de la musique électronique qui n'en finit pas de faire des émules.
Ces probables futurs classiques de la scène house music, dont certains sont inédits, nous sont présentés en format maxi et non mixé. S'y côtoient les productions encore jamais éditées et les remixes exclusifs d'artistes majeurs du milieu comme Disclosure ou Claptone, les signatures d'artistes faisant partie du crew Defected, comme Sam Divine (qui anime les podcast hebdomadaires de la maison de disques), Sonny Fodera et Duck Dumont, sans oublier bien sûr celui qui marqua de son sceau le 500ième single publié par le label, l'icône Dennis Ferrer.

Defected presents For The Love Of House Volume 11 (Defected Records)

Defected presents For The Love Of House Volume 11 (Defected Records)

Et un de plus !
Le label anglais Defected s'apprête début Décembre à publier le 11ième volet de sa série For The Love Of House, compilant les grands classiques égrainés dans ses propres archives ainsi que dans les catalogues de Strictly Rhythm, Salsoul ou 4Th Floor, qui ont défini les contours de la house music d'aujourd'hui et marqué plusieurs générations de clubbers au cours des 30 dernières années.

Defected presents For The Love Of House Volume 11 poursuit le travail de fourmis entamé voilà plusieurs années et dont nous parlions ici en Aout dernier lors de la sortie de la collection précédente. Toujours chapeautée par les figures emblématiques du label, Simon Dunmore et Andy Daniell, le projet se compose de 30 titres en version maxi et non mixée, où se retrouvent les légendes Danny Tenaglia, Ultra Naté et Masters At Work ou encore les piliers du genre: MK, Sandy Rivera, Dj Gregory et ATFC...

Gilles Peterson Presents Havana Cultura Anthology (Havana Cultura/Brownswood Recordings)

Gilles Peterson Presents Havana Cultura Anthology (Havana Cultura/Brownswood Recordings)

Le très respecté Gilles Peterson n'est plus à présenter, sa réputation de Dj/producteur, son aura de programmateur radio et son flair de patron de label (Acid Jazz Records, Talkin' Loud et Brownswood Recordings) le précèdent depuis maintenant plusieurs décennies. Recruté par la BBC en 1998 pour sa radio 1, il crée son fameux concept baptisé Worldwide et passe en 2012 sur l'excellente BBC 6Music animant une émission-fleuve de 3 heures tous les samedi après-midi (rediffusée en France sur la prestigieuse Radio Nova). L'anglais, à l'initiative d'une quantité de compilations thématiques (Gilles Peterson Presents: Sonzeira, Bossa Nova and the Rise of Brazilian music in the 1960s, Horo: A Jazz Portrait, The Kings of Jazz, Gilles Peterson in Africa, ...) ou bien plus éclectiques (Brownswood Bubblers Ten, Gilles Peterson: Worldwide - A Celebration of His Syndicated Radio Show, Gilles Peterson In The House, ...) mêle savamment sonorités world, électro, soul, funk, hip-hop, R&B, jazz et underground, d'ici et d'ailleurs, d'antan et d'aujourd'hui.


Invité à Cuba en 2009 par Havana Cultura, Gilles Peterson livre depuis lors et la première collection Gilles Peterson Presents Havana Cultura: The New Cuba Sound, le meilleur de la scène musicale contemporaine de la Havane. En 2015, l'EP Havana Cultura Sessions de la chanteuse Daymé Arocena marquait le 6° partenariat du tastemaker avec le label. Le 18 Novembre dernier, paraissait Gilles Peterson Presents Havana Cultura Anthology, un recueil de 23 titres originaux que l'intéressé lui-même décrit comme le Buena Vista Social Club du 21ième siècle.


Il s'agit là du fruit d'un travail de longue haleine amorcé en 2008 que le producteur a réalisé en collaboration avec la crème des musiciens et chanteurs cubains, ainsi qu'avec quelques remixeurs de génie tels que MalaMotor City Drum Ensemble, Poirier, Owiny Sigoma ou encore Michel Cleis. Formant autour de lui le Gilles Peterson's Havana Cultura Band, il a ainsi convié les interprètes Danay Suarez, Telmary & Elain Morales, Mayra Caridad Valdes, Dreiser & Sexto Sentido et bien d'autres, dressant le portrait d'une culture insulaire vivante aux multiples visages, ancrée dans la tradition des rythmes afro-caribéens ("Ipacuba", "Arroz con Pollo") mais aussi largement empreinte de musiques urbaines ("Check La Rima", "La Mulata Abusadora"...) d'influences broken beat ("Calle F") et house ("La Plaza (Poirier Remix", "Rezando (Michel Cleis Remix"), "La Rumba Experimental (Motor City Drum Ensemble)"), de couleurs jazz ("Orisa", "Rezando")...

Voilà une pierre de plus apportée par Gilles Peterson à l'immense édifice musical qu'il bâtit sans relâche et avec passion pour le bonheur des aficionados de sono mondiale.


lundi 21 novembre 2016

Saule - L'Eclaircie (Le Label/Pias)

Saule - L'Eclaircie (Le Label/Pias)

On a tous en tête l'immense tube "Dusty Men" extrait de l'album Géant paru en 2012 que Baptiste Lalieu alias Saule chantait en duo avec la star britannique Charlie Winston. Comme on le sait, suite à un succès commercial non négligeable il est toujours difficile et éprouvant de penser à l'après. Si à cela s'ajoute quelques remous sentimentaux et la crise de la quarantaine, il se peut alors que l'artiste ait un passage à vide: la fameuse traversée du désert tant redoutée. Elle n'aura duré que 4 années pour Saule, jusqu'à l'écriture de la ballade "L'Eclaircie", nouveau titre qui donnera son nom à l'album paru le 18 Novembre dernier chez Le Label.

Epaulé par le producteur américain Mark Plati (David Bowie, The Cure, Alain Bashung, Emilie Simon...), le géant poursuit son exploration d'une pop/rock épique et punchy influencée par ses muses anglo-saxonnes (Arcade Fire, Fleet Foxes...), lorgnant parfois sur le disco ("Respire (Breathe)"), le folk ("Et Pourtant le marche") et les 80's. Le soleil vient bien après la pluie et les 12 titres du disque le prouvent bien avec leurs sonorités positives et fédératrices, dopées aux guitares électriques vrombissantes. Les textes y sont touchants ("Quand les hommes pleurent") et parfois engagés, comme dans le vibrant "Nulle part chez moi", faisant écho aux migrants.

Retour en force, donc, pour un personnage sensible et polyvalent, qui tînt à l'automne 2016 son premier rôle au cinéma dans le film Une part d'ombre de Samuel Tilman.

Fred Soul - La Comédie des Silences (Barkhane Production/L'Autre Distribution)

Fred Soul - La Comédie des Silences (Barkhane Production/L'Autre Distribution)

Multi-instrumentiste subtil à l'univers musical délicat, riche et exotique, le pianiste/percussionniste/guitariste français Fred Soul publiait le 15 Novembre dernier son nouvel opus baptisé La Comédie des Silences. Largement empreinte de sonorités héritées d'Afrique, d'Amérique latine et d'Orient, sa musique raffinée relie avec douceur et beauté les rythmes et les chants du monde dans un écrin aux formes harmonieuses et généreuses, où le piano fait office de fil d'Ariane menant vers un Occident ouvert, habité d'arrangements jazz et de musique classique européenne.

Composé de 12 plages absolument envoutantes, le disque rassemble un casting prestigieux où se côtoient des musiciens d'exception aux horizons et aux parcours divers: le bassiste sénégalais Alune Wade et la chanteuse flamenca Sabrina Romero, le guitariste franco-vietnamien Nguyên Lê et Jasser Haj Youssef à la viole d'amour... Ailleurs nous croisons la diva Julia Sarr ou l'Orquestre National de Montpellier... Des rencontres magiques et touchantes orchestrées par un artiste singulier, rare, discret et inspiré.

L'équipe réduite qu'a choisi Fred Soul pour se produire en public réunit le percussionniste Stéphane Edouard (que nous écoutions aux tablas dans le dernier projet de Louis Winsberg intitulé For Paco), le contrebassiste Chris Jennings (membre du récent We Free d'Alexandre Saada), le guitariste Anthony Jambon et le chanteur Ousman Danedjo. Un ensemble flirtant avec l'excellence !

Pixvae - Pixvae (Grolektif/Buda Musique)

Pixvae - Pixvae (Grolektif/Buda Musique)

La formation franco-colombienne Pixvae publiait le 4 Novembre dernier chez Grolektif un premier opus au titre éponyme mariant avec vigueur le traditionnel currulao, folklore festif afro-colombien du littoral pacifique, à un rock underground rugissant et habité d'une sophistication empruntée au jazz. Mené en tandem par le saxophoniste, compositeur, arrangeur Romain Dugelay et le percussionniste, chanteur, ethnomusicologue Jaime Salazar, Pixvae confronte les mondes, se jouant des frontières et du temps qui les séparent. Sur l'assise rythmique lourde et puissante du batteur Léo Dumont, les chants hypnotiques de Margaux Delatour et Alejandra Charry fusionnent ainsi avec les accords et solos saturés du guitariste Damien Cluzel, souvent rejoint par le sax vrombissant du coordonnateur artistique du label.

dimanche 20 novembre 2016

Fresh Sounds From Les Chroniques de Hiko (Nov.16 Week 03)



This upload features tracks from recent reviews covered in my blog Les Chroniques de Hiko...
Artists in order of appearance:
Hareton + Meta
Yul
Lakuta
The Deepshakerz
Sublevel & Blakdoktor
Whitesquare
Full Intention
Rob Piltch Trio
Bill King Trio + 5
Ed Bickert Trio

vendredi 18 novembre 2016

Lakuta - Rice & Peace EP (Tru Thoughts)

Lakuta - Rice & Peace EP (Tru Thoughts)


Nous découvrions en juin 2016 grâce au label Tru Thoughts le premier single "Bata Boy" extrait du LP Brothers & Sisters, de la formation afrobeat basée à Brighton Lakuta. Le collectif puisant ses influences de ses racines ancrées au Kenya, en Tanzanie, au Ghana, en Malaisie et en Europe, nous offre aujourd'hui son EP Rice & Peace, tiré lui aussi de leur premier opus paru en Aout dernier.

S'y écoute à nouveau sa fusion festive mêlant rythme afro, soul et funk. Le titre éponyme allie les guitares funky à la soukous congolaise sur un texte socialement engagé. Les excellents J-Felix et Dorylus livrent leurs remixes de la chanson militante, le premier s'inspirant des productions racées d'O'Flynn, Debruit et Afriquoi, le second orchestrant un "Balearic Jerk Re-Rub" estival aux saveurs deep house d'Ibiza. Les versions "A Cappella" et "Instrumental" de "Rice & Peace" figurent elles-aussi au programme avec un remix de "Bata Boy" fourni par le rappeur, poète et musicien de Bristol Dizraeli, ainsi qu'un rework de l'énergique "So Sue Us" par le Dj allemand V.B. Kühl. Captain Over, nouveau projet du leader de Paper Tiger, Greg Surmacz, s'empare quant à lui du titre "Ultimate Robot" pour un "Captain Over Remix" agrémentant les vocaux de la chanteuse Siggi Mwasote de synthés glitchy.


Sublevel & Blakdoktor featuring Lillia - Promise (Classic Music Compagny)

Sublevel & Blakdoktor featuring Lillia - Promise (Classic Music Compagny)

Le label Classic Music Compagny nous présente le nouveau titre d'un des héros de la scène house américaine, le DJ/producteur Doc Martin, apprécié notamment pour l'éclectisme de ses mixes et la qualité de ses productions et reworks. Ayant tourné avec Basement Jaxx et Daft Punk, joué avec James Brown, Grace Jones ou encore Inner City, le monsieur au CV plus qu'impressionnant demeure pourtant humble et discret. Ici en compagnie de ses deux acolytes de longue date, la chanteuse Lillia avec qui il forme le duo Sublevel Live et le producteur Mark Bell alias Blakdoktor, Doc Martin offre "Promise", une pépite deep house laidback à la rythmique délicate et sophistiquée animée d'une bassline et de claviers suaves aux sonorités 90's.
La légende anglaise Martin Iveson alias Atjazz nous livre quant à lui un "Promise (Atjazz Vocal Mix)" des plus hypnotiques et sensuels qu'il accompagne d'une version "Floor Dub" (instrumentale).

Full Intention - Keep Pushing (Defected)Michael Gray and Jon Pearn

Full Intention - Keep Pushing (Defected)

Le tandem de producteurs anglais Full Intention composé de Michael Gray et Jon Pearn, considérés à juste titre comme deux poids lourds de la scène house depuis maintenant 15 ans, nous présente chez Defected leur nouveau "Keep Pushing". Ses sonorités racées sonnent comme un pur classique du genre. Arborant une bassline hypnotique, des échantillons vocaux accrocheurs et des accords de synthés au groove assassin, la version originale se voit remixée par le maître américain Todd Terry qui l'orchestre un peu à la manière des productions 90's, solidement armée d'un beat plus lourd et tranchant.







jeudi 17 novembre 2016

Fresh Sounds From Les Chroniques de Hiko (Nov. 16 Week 02)



This upload features tracks from recent reviews covered in my blog Les Chroniques de Hiko...
Artists in order of appearance:

Hareton + Meta
Jono McClerry
Pedro Santos
Cortex
Neno Exporta Som
Louis Winsberg
Sun Ra & His Arkestra
Hattie Randolph With Sun Ra & Arkestra
Agnes Obel
Purple Disco Machine & Boris Dlugosh
Juan Maclean's Peach Melba
Sonny Fodera Featuring Yasmin
Emanuel Satie Vs Roberto Rodriguez
Rebelution

Fresh Sounds From Les Chroniques de Hiko (Nov. 16 Week 01)



This upload features tracks from recent reviews covered in my blog Les Chroniques de Hiko...
Artists in order of appearance:

Elizabeth Rodriquez and OKÀN
The Julian Taylor Band
Evy Jane
Bonga
Adrian Younge presents The Electronique Void
Sonny Fodera
Benji Candelario, Arnold Jarvis & Nina Lares
Dj Aakmael
Kilter

Fresh Sounds From Les Chroniques de Hiko (Oct. 16 Week 03)



This upload features tracks from recent reviews covered in my blog Les Chroniques de Hiko...
Artists in order of appearance:

Barbatuques
Otis Stacks
Nishtiman Project
Bruno Canino & Enrico Pieranunzi
Jean-Philippe Scali
The Golden Kings Band
L'Orch. Dar International
Sarathy Korwar
Vakia Stavrou
Jameszoo
Kauma Boys Band
The Cinematic Orchestra

Fresh Sounds From Les Chroniques de Hiko (Oct. 16 Week 02)



This upload features tracks from recent reviews covered in my blog Les Chroniques de Hiko...
Artists in order of appaearence:

Alexandre Saada "We Free" Project
Terry Allen
Nomumbah
Dardust
Jerez Le Cam Quartet
jass
Frédéric Viale
Ultra Naté Vs Roland Clark (Claptone Remix)
Sonny Fodera Feat. Janai

mercredi 16 novembre 2016

The Deepshakerz - Keep Bumping EP (DFTD)

The Deepshakerz - Keep Bumping EP (DFTD)

L'Italie a décidemment le vent en poupe en ce moment chez DFTD, nous parlions il y a peu de Ride On Time, dernier EP du producteur romain Whitesquare, c'est au tour du duo The Deepshakerz de nous présenter leur Keep Bumping, composé de deux titres solides aux sonorités deep house et tech house.
Influencés par différents styles musicaux allant de l'afrobeat à la house de Chicago en passant par la vocal house et la techno des années 90, Domy Berardino et Mirco Sonatore nous livrent 2 petites bombes techy orientées dancefloor. "Keep Bumping" est boosté par une bassline hypnotique et accrocheuse dont le groove est accentué par des échantillons vocaux minimalistes mais percutants. "Shake Me" et ses reflets jackin' house est une vrai tuerie armée d'un beat lourd et puissant, d'une ligne de basse mélodique et de samples vocaux nous invitant prestement à "shaker notre body"...


mardi 15 novembre 2016

Whitesquare - Ride On Time EP (DFTD)

Whitesquare - Ride On Time EP (DFTD)

Basé à Rome, le DJ/producteur italien Whitesquare publie sur le label londonien DFTD son nouvel EP baptisé Ride On Time. Composé de 2 titres axés dancefloor, il mêle avec un goût prononcé pour les basses bien lourdes, sonorités techno et deep-house.

Co-fondateur de Lyase Recordings avec NT89, Whitesquare nous livre "Lysergic" et son ambiance tech house hypnotique ainsi que "Delysid" et sa signature classic house exaltante, révélant ainsi deux facettes de son identité musicale sophistiquée et plurielle.






Yul - Torpedolly EP (Resiste)

Yul - Torpedolly EP (Resiste)

Le producteur parisien Ulrich Vantillard alias Yul, qui publiait il y a peu la version remasterisée de son EP Kraklet revient avec un nouveau titre baptisé "Torpedolly", attendu pour le 25 Novembre 2016. Co-manager de Pikimup Records et fondateur du label Resiste, il nous offre ici une plage electro underground orientée big beat qui devait à l'origine être un remix pour le cannois Otisto 23. Seulement voilà, une erreur d'envoie et c'est un morceau chanté en wolof par Bahkaw qui lui parvient et qu'il habille d'un beat sur-vitaminé dopé au LSD. La voix du chanteur est entièrement retravaillée, torturée, hachurée et gavée d'FXs, elle se déploie sur une assise electro rapide et puissante, à l'atmosphère sombre et moite, gorgée de sonorités organiques et de manipulations synthétiques.
L'EP accompagne la version "Torpedolly feat. Bahkaw" de son "Original Mix" instrumental.


Bill King Trio +5 - Street Talk EP (7 Arts)

Bill King Trio +5 - Street Talk EP (7 Arts)

Le label canadien 7 Arts (à qui l'on doit les albums-hommages à Stan Getz et Wes Montgomery) nous présente l'EP Street Talk du pianiste et compositeur Bill King, également photo journaliste et animateur radio, ancien directeur artistique de Janis Joplin et Linda Ronstadt pour ne citer qu'elles. Le jazzman au CV plus qu'impressionnant y est entouré du trompettiste William Sperandei, du saxophoniste Darcy Hepner, du bassiste Duncan Hopkins, du batteur Mark Kelso et des percussionnistes Jorge Luis Torres et Luis Obergoso. Composé de 6 titres, Street Talk aborde autant les sonorités soul jazz du Cannonball Adderley Quintet que le swing hard bop d'Art Blakey et ses Jazz Messengers, passant par les rythmes brésiliens de Sergio Mendes, le blues de Ray Charles et le jazz cross-over de Miles Davis et Herbie Hancock.

lundi 14 novembre 2016

Portraits in Jazz - A Tribute to Wes Montgomery (7 Arts/Radioland)

Portraits in Jazz - A Tribute to Wes Montgomery (7 Arts/Radioland)

Le jazzman américain originaire d'Indianapolis Wes Montgomery est l'un des guitaristes majeurs du 20ième siècle et celui dont le son si singulier me touche comme nul autre. Né en 1923 dans une famille de musiciens, il ne commence à jouer qu'à l'âge de 19 ans, impressionné par les enregistrements de son idole Charlie Christian, artiste précurseur qui donna une place de choix à la guitare électrique dans le jazz. Autodidacte il monte le trio Montgomery Brothers avec ses deux frères, Monk à la contrebasse et Buddy au vibraphone, puis se fait engager en 1948 dans l'orchestre de Lionel Hampton avant d'être repéré par Cannonball Adderley en 1959. Disparu précocement à 45ans, il s'est illustré avec les plus grands noms du jazz de l'époque comme l'organiste Jimmy Smith, le saxophoniste Johnny Griffin, le batteur Jimmy Cobb ou même le suprême John Coltrane.

Le label 7 Arts, qui nous offrait l'album-hommage à Stan Getz The Power of Beauty - A Tribute to Stan Getz en 2008, publiait 1 an plus tôt Portraits in Jazz - A Tribute to Wes Montgomery, un disque de 11 titres où la crème de la crème des guitaristes canadiens explorent la richesse et l'élégance stylistique de Wes. Peter Leitch, Reg Schwager, Ed Bickert, Rob Piltch, Ted Quinland et Sonny Greenwich, entourés de leurs trio respectifs nous livrent ainsi 8 standards et 4 compositions originales influencées par son jeu inventif et les sonorités chaudes de sa fameuse Gibson L-5 CES, dont il frottait les cordes avec son pouce, alors que les autres les piquaient avec leur mediator. Une signature nommée Naptown Sound qui engendra une foule d'admirateurs prestigieux dont les immenses Pat Martino, George Benson, Kenny Burrell, Grant Green, Pat Metheny et même Jimy Hendrix...

Nous retiendrons les reprises mémorables des envoutants "'Round Midnight" par Rob Piltch et "Whisper Not" par Ted Quniland (que Wes revisitait en 1959 dans son sublime The Wes Montgomery Trio - A Dynamic New Sound: Guitar Organ Drums) ainsi que du fringant "Twisted Blues" par Ed Bickert...

jeudi 10 novembre 2016

Arnold Jarvis - Take Some Time Out (Digital Pack) (Fourth Floor Records/Defected)

Arnold Jarvis - Take Some Time Out (Digital Pack) (Fourth Floor Records/Defected)

Fin Septembre 2016, Defected rééditait un classique de la légende Arnold Jarvis "Take Some Time Out" paru initialement en 1987 chez Fourth Floor Records. Le 21 Novembre prochain sortira en version digitale un pack incluant quelques bonus supplémentaires, les versions "Club" et "Dub" apparaîtront toujours à l'instar du "Reconstruction Mix" orchestré par Ilija Rudman (qui nous enchantait en juin dernier avec son "In Her Eyes" chez Classic Music Compagny), mais sera complété par 2 outils réservés aux Djs qui voudraient à leur tour ré-exploiter les spécificités du titre: le "Paradise Ballroom Mix" axé sur les synthés et la ligne mélodique puis le "Some Extra Drums", basé sur la rythmique et les percussions.



mercredi 9 novembre 2016

Jono McCleery - Pagodes (If Music)

Jono McCleery - Pagodes (If Music)

Avec son troisième opus, le profond Pagodes sorti il y a 1 an, le chanteur-songwriter basé à Rotterdam Jono McCleery nous offre une fois de plus un petit miracle musical. Son précédent There Is paru en 2011 avait été salué par la critique et même hissé au rang de "chef d'oeuvre de pop apaisante" par les Inrockuptibles. Dans ce dernier effort produit par If Music (célèbre magasin de disques du quartier de Soho) en partenariat avec Ninja Tune, il assoit définitivement sa touche si singulière faite de productions futuristes aux mélodies pop somptueuses et aux ambiances folk hypnotiques. Sa voix pure, expressive et gorgée d'émotions est une bénédiction, elle navigue quelque part entre celles de James Blake, Fink, Chet Faker et parfois même Bill Withers. Il la déploie avec magnificence et justesse sur des textures acoustiques légèrement renforcées d'effets et de rythmes électroniques, demeurant tout de même bien loin de ses aventures post-dubstep d'antan.

Rare et discret, Jono publie un disque envoutant dont on peine à se séparer quand vient le terme du 12ième et dernier titre baptisé"So Long". Ses orchestrations vibrantes pour cordes et piano pénètrent l'auditeur à mesure que se déroulent ses chansons voluptueuses teintées d'accents soul/R&B ("Halfway"), blues ("Pardon Me"), jazz ("Fire In My Hands") ou trip hop ("Ballade"). Quand bien même il s'accompagne d'une simple guitare (comme dans sa sublime reprise de Robert Wyatt "Age Of Self" ou dans son étourdissante ballade "Bet She Does") et que les violons et violoncelles se mettent en sourdine ou restent en arrière plan, il parvient à atteindre un état de grâce plongeant celui qui l'écoute dans une tourmente contemplative intimistePoignante et enivrante, la musique de celui qui n'acquit l'audition qu'à l'âge de 5 ans, est d'une richesse inépuisable, flirtant avec les genres et n'hésitant pas à les bousculer histoire de brouiller les sens.

Absolument magique et bouleversant !

Agnès Obel - Citizen Of Glass (Play It Again Sam /Pias)

Agnès Obel - Citizen Of Glass (Play It Again Sam /Pias)

Nous évoquions fin 2013 la sortie du délicieux Aventine de la compositrice danoise Agnès Obel. La chanteuse à la voix pure et vaporeuse nous dévoilait alors son univers musical intimiste et autobiographique sur des airs folk éthérés et mélancoliques. Le 21 Octobre dernier, paraissait chez Play It Again Sam son troisième opus intitulé Citizen Of Glass. Cette nouvelle aventure a débuté en 2015 dans son loft à Berlin, puis s'est poursuivie à Mitte dans les studios BrandNewMusic. Ecrit, enregistré, produit et mixé par ses soins, ce disque aux saveurs boisées riches et précieuses nous replonge dans ses textures oniriques délicates et envoutantes, où la profondeur des cordes est cette fois-ci renforcée par des clarinettes et clarinettes basses. Quelques samples de clavecins et de harpes médiévales apportent quant à eux leurs sonorités intemporelles et luxueuses. Se livrant avec retenue et pudeur, Agnès éclaire d'une lumière diaphane des ambiances nordiques contemplatives aux arrangements impeccables et aux mélodies d'une troublante beauté.

mardi 8 novembre 2016

Emanuel Satie vs Roberto Rodriguez featuring Max C - Ride Your Body (Sabb Afterdark Mix) (DFTD)

Emanuel Satie vs Roberto Rodriguez featuring Max C - Ride Your Body  (Sabb Afterdark Mix) (DFTD)

Le Dj/producteur berlinois basé à Francfort Emanuel Satie, que l'on découvrait dans son remix du titre "Isuly" des français Spencer K & Matt Sassari, revient en force au côté du vétéran basé à Helsinki Roberto Rodriguez dans un 'Afterdark Mix' aux reflets tech house, punchy et séduisant, orchestré par Sabb, producteur kosovar originaire de Priština. Ce dernier rassemble avec son groove profond et hypnotique, le succès techno du jeune allemand "Your Body", paru il y a 6 mois chez DFTD et le classique de 2008 aux sonorités deep house "Ride With Me" de l'artiste finlandais, avec Max C au chant.





Sun Ra Singles: The Definitive 45s Collection (Strut/Differ-Ant)

Sun Ra Singles: The Definitive 45s Collection (Strut Records/Differ-Ant)

Sacré personnage que ce singulier jazzman américain échappé de Saturne pour prêcher la paix sur Terre sous les traits de la divinité égyptienne du soleil. Né en 1914 Herman Poole Blount à Birmingham Alabama, il se rebaptise Sun Ra et devient rapidement un des pionniers de l'esthétique afro-futuriste. Pianiste et claviériste engagé, pape du space-bop, prolifique et explorateur, aventurier mystique et touche à tout, sa longévité lui aura permis d'expérimenter tous les styles du jazz, allant du swing des big bands à l'improvisation free-jazz, en passant par le doo wop, le boogie woogie, la fusion et le hard-bop.
Rejoignant la ceinture d'astéroïdes entourant sa planète natale en 1993 à l'âge de 79 ans, l'artiste avant-gardiste aura laissé ici-bas une discographie impressionnante et un groupe de disciples dévoués rassemblés en un collectif nommé Arkestra.

L'excellent label Strut nous propose aujourd'hui une collection définitive des singles les plus rares du voyageur cosmique, couvrant la période de 1952 à 1991. Nous dressant le portrait d'un musicien, poète et philosophe atypique et haut perché, la compilation intitulée Sun Ra Singles: The Definitive 45s Collection se décline en 3 CDs et sera pressée en vinyle aux formats LP et 45 tours.

L'ouvrage exhaustif est dédié à des rééditions datant des 3 grandes périodes de Sun Ra, correspondantes aux 3 villes où il vécut: Chicago (1945-1951), New-York (1961-1968) et Philadelphia (1968-1993).

Flirtant avec le swing ("Medicine For A Nightmare"), il y mène au piano et aux claviers des big bands massifs dominés par des cuivres puissants et racés, s'illustrant auprès de son fidèle Arkestra mais aussi avec The Nu Sounds, The Cosmic Rays, The Qualities ou encore Yochanan (The Space Age Vocalist). Toujours bien entouré, Sun Ra s'intéresse aussi aux écoles be-bop et hard-bop (on notera sa collaboration avec la chanteuse Hattie Randolph dans le sublime "Round Midnight" de Monk ou avec le saxophoniste Pat Patrick dans "Orbitration In Blue"). Se dévoile enfin un univers plus expérimental et libéré de tous canons esthétiques, on entrevoit alors la phase la plus novatrice et révolutionnaire de sa carrière. Les sonorités deviennent plus tranchantes et torturées, l'usage des synthétiseurs devient plus marquée et les ambiances folles se font plus psychédéliques ("Cosmo Extensions", "Disco 2021"). Son jeu intègre les recherches du free-jazz et s'alimente d'idéologie afro-centrique, s'exprimant aussi bien en solo qu'en orchestre gigantesque, Sun Ra propulse ses prestations scéniques vers un spectacle total, autant sonore que visuel, avec ses danseuses, ses costumes de l'espace d'inspiration égyptienne, ses lights shows...

Strut nous donne un aperçu du lègue laissé par l'un des musiciens majeurs du 20ième siècle!


lundi 7 novembre 2016

Louis Winsberg Jaleo - For Paco (Label Bleu/L'Autre Distribution)

Louis Winsberg - Jaleo "For Paco" (Label Bleu/L'Autre Distribution)


Le guitariste marseillais Louis Winsberg publie chez Label Bleu le troisième volet de son projet Jaleo intitulé For Paco. Amorcé il y a une quinzaine d'années, le concept musical avait pour dessein de revenir aux sonorités méditerranéennes qui rythmaient l'enfance du leader de Sixun, fameuse formation française de jazz expérimental. Flamenco, musiques arabo-andalouses et nord-africaines s'acoquinent depuis avec sophistication et beauté mélodique, flirtant avec un jazz souvent guidé par les tablas ou mené par les pas de la danseuse.
Considéré comme un dieu par les gitans, le guitar hero espagnol Paco de Lucia a lui aussi toujours pensé sa musique comme une fusion, un rapprochement de styles, de sensibilités et de cultures, qui le conduira au cours de sa vie à se produire avec John McLaughlin et Al di Meola, Chick Corea et Larry Coryell, se familiarisant ainsi avec les codes de l'improvisation jazz.

Cet hommage vibrant qui nous invite à voyager de l'Amérique à l'Inde en passant par l'Andalousie et le Maghreb, est ponctué de 11 compositions gorgées de soleil et bercées par la mer. Elles nous sont servies par une équipe de musiciens virtuoses dont la chanteuse, danseuse et percussionniste Sabrina Romero (Juan Carmona), le joueur de sitar, de saz et de mandoline Cedric Baud, le guitariste, choriste Jean-Christophe Maillard ou encore le joueur de tablas Stéphane Edouard... Ces derniers ne forment qu'une petite partie de l'imposant casting réuni par Louis dans ce touchant For Paco, un disque raffiné, chaud, organique et bouleversant.

Juan MacLean's Peach Melba - Boy (Classic Music Compagny)

Juan MacLean's Peach Melba - Boy (Classic Music Compagny)

Le Dj/producteur américain Juan MacLean, pilier du label dance-punk newyorkais DFA Records, publie chez Classic Music Compagny le dernier EP intitulé Boy de son projet Juan MacLean's Peach Melba. La chanteuse Amy Douglas qui le suit depuis 2011 et qui a coécrit les 3 titres de ce dernier effort, y dépose ses vocaux puissants et racés dans la veine des grandes divas du disco et de la house music. L'ancien guitariste de la formation post-hardcore Six Finger Satellite nous offre des productions tech-house solides et hypnotiques influencées par la techno de Détroit et l'acid house de Chicago, elles sont habitées de synthés tourbillonnants et de rythmiques syncopées jouissives et ravageuses a u groove bien chaud... Une réussite !


Glitterbox - For Your Disco Pleasure (Defected)

Glitterbox - For Your Disco Pleasure (Defected)

Après avoir enflammé la dernière saison du Space à Ibiza 16 semaines durant, Glitterbox nous revient avec une nouvelle compilation intitulée For Your Disco Pleasure. Orchestré par le boss de Defected et l'instigateur du projet Glitterbox, Simon Dunmore, ce double album mixé rassemble une collection de 34 perles intemporelles piochées parmi les titres disco, boogie et house les plus emblématiques de ces 40 dernières années. Comme pour Defected Presents Glitterbox Ibiza 2016, que nous abordions en exclusivité en Mai dernier et qui annonçait la saison estivale, cette nouvelle mouture se veut être d'une part une vitrine glamour pour les productions récentes d'artistes électro imprégnés de culture soul, funk (Eli EscobarDj Koze et Soul Clap) voire pop (Lykke Li et Lapsey) mais aussi une occasion de redécouvrir des classiques mis de côtés ou oubliés (Lolleata Holloway, First Choice, Kelly Charles). S'y côtoient aussi des remixes inédits de David Morales, Dimitri From Paris ou Purple Disco Machine... Bref que du bonheur!