jeudi 30 juin 2016

Graveola – Camaleão Borboleta (Mais Um Discos/Differ-Ant)


Graveola – Camaleão Borboleta (Mais Um Discos/Differ-Ant)

Tout récemment le label anglais Mais Um Discos nous présentait le dernier opus de la diva carioca Elza Soares :The Woman At The End Of The World. Pilotée par la tête chercheuse Lewis Robinson, la maison de disque est devenue en seulement quelques années la vitrine internationale des nouvelles musiques brésiliennes. Elle publiera le 29 juillet prochain le 3° disque du sextet post-tropicaliste Graveola intitulé Camaleão Borboleta (Caméléon Papillon).

Composé de 10 titres inédits, autant influencés par le samba-reggae, le folk-rock et le pagode baiannais que par les sonorités contestatrices et psychédéliques du Tropicalia des années 60, il s'appuie évidemment sur les rythmes traditionnels nordestins du maracatu, du frevo et du ijexa, fusionnant ainsi les folklores du riche patrimoine brésilien à l'innovation nécessaire de la musique populaire.

La comparaison avec les super groupes des 70's tels que Os Mutantes, Novos Baianos et Doces Barbaros (formé par les immenses Gal Costa, Maria Bethania, Gilberto Gil et Caetano Veloso) est évidente. D'ailleurs, afin d'enrichir son penchant pop électrique, Graveola s'est adjoint les services du producteur Chico Neves (O Rappa, Lenine, Skank) qui l'a guidé et l'a aidé à évoluer, à se réinventer, à intégrer d'autres univers musicaux (comme le caméléon adapte sa couleur), pour finalement se métamorphoser (comme la larve en papillon).

La formation engagée aborde des thèmes de société brûlants, comme la question des indigènes ou la dépénalisation des drogues, faisant de ce disque tant au niveau musical qu'humain, une œuvre pertinente et généreuse qui reçut l'appui de l'état du Mina Gérais par l'intermédiaire de son programme Natura Musical (créé pour valoriser la culture brésilienne).

mercredi 29 juin 2016

Julien Mier - Shiny Silver Lining (King Deluxe)

Julien Mier - Shiny Silver Lining (King Deluxe)

Originaire des Pays-Bas, le jeune musicien et sound designer Julien Mier a étudié à la School of Arts & Technology d'Utrecht. Il combine les sons captés dans son quotidien à ceux des instruments qu'il pratique, submergeant ainsi l'auditeur de mélodies, de textures et de rythmes fusionnant les univers organiques, acoustiques et électroniques. Les ambiances qu'il élabore, nocturnes ou diurnes, aériennes ou aquatiques, sont chaleureuses, mystérieuses et captivantes, profondément apaisantes malgré leur sophistication. Juxtaposés, assemblés, superposés, découpés et modifiés, les échantillons du producteur/compositeur sont arrangés dans un certain ordre et trouvent leur place avec logique et musicalité.

Dans son dernier Shiny Silver Lining, paru chez King Deluxe, l'orfèvre electronica nous offre 7 titres délicats et mélancoliques, autant d'écrins chill étincelants, recelant de subtiles histoires indéfinissables mais accessibles, où cohabitent rêve et réalité. Tantôt assimilable à de l'UK Bass "Camouflaged", de l'abstract "Smokestacks, Shorelines" ou de l'ambient "In Your Iris", tantôt teintée de reflets jazzy "Weathered" ou indus "Sea Of Decay", sa musique fait écho aux géniaux Bibio ou Thom Yorke.

Durrty Goodz - Not Been Televised EP (Tru Thoughts)

Durrty Goodz - Not Been Televised EP (Tru Thoughts)


Le très talentueux MC Durrty Goodz, qui nous présentait il y a peu un double single Organize/BMP, nous offre son très attendu Not Been Televised à paraître le 8 juillet prochain chez Tru Thoughts. Composé de six titres, il s'ouvre avec "Organize" et son flow hypnotique. Le rappeur engagé l'annonce comme "un projet révolutionnaire". Comme à son habitude, il navigue entre les scènes hip-hop et grime, prônant un son très anglais et fuyant le piège des petits arrangements mainstream (comme il l'évoque dans "Coronation").
On note d'entrée sa collaboration avec l'immense Ty sur "Reflexion", un message de paix monté sur un beat qui n'est pas sans rappeler les prods racées d'un certain Jay Dilla.
"The Don..." se développe autour d'un échantillon de cordes mélodramatiques, sans doute extrait d'une musique de film romantique, il est mis en boucle et sur une syncope hip-hop dépouillée servant d'écrin à la scansion posée et brillante de Goodz.
"Grew Up Gangster" nous remémore le mythique duo de Dj Premier et Guru, une ligne de basse hypnotique, un beat minimaliste et un flow imparable. Le rappeur rend hommage à toutes les stars du hip-hop avec qui il a grandi et qui figurent parmi ses influences notables, de Snoop Dogg à 9th Wonder en passant par R Kelly, Fat Joe, Lauryn Hill, Naughty By Nature, 50 Cent ou Q-Tip...
Dans le lent " Make a Change", Durrty reprend les mêmes ingrédients dans une atmosphère plus chill où il nous fait part de son rejet de posséder.

Ci dessous un lien d'écoute vers son double single Organize/BMP:

mardi 28 juin 2016

Nico Cano - Tronadub EP (Darek Recordings)

Nico Cano - Tronadub EP (Darek Recordings)

Originaire de Bariloche, le Dj argentin Nico Cano, plutôt axé sur les sonorités tech-house et techno nous présente son nouvel EP baptisé Tronadub et composé de 2 productions originales. La première, au titre éponyme et définitivement taillée pour la saison estivale, impose son groove latin coloré et chaloupé, à mi-chemin entre dub et deep-house, elle est accompagnée de son remix orchestré par un compatriote basé à Mar Del Plata Glasidium, qui nous en propose une version "Piano Re-Dub" plus lounge et aérienne. La seconde prod nommée "Talcadub" est faite du même acabit, entraînante et catchy... A accompagner d'un délicieux cocktail au bord de l'eau!

Emicida – About Kids, Hips, Nightmares and Homework… (Sterns Music/Harmonia Mundi)


Emicida – About Kids, Hips, Nightmares and Homework… (Sterns Music/Harmonia Mundi)

Egalement proposée par le label Sterns Music, la dernière grosse sensation rap venue du Brésil était Criolo, avec son album Convoque Seu Buba paru fin 2014. C'est une autre figure de proue de la scène hip-hop de Sao Polo qui nous est présentée aujourd'hui avec la sortie de son nouveau disque About Kids, Hips, Nightmares and Homework… il s'agit de Leandro Roque de Oliveira alias Emicida.

Le poète urbain, engagé socialement et sensible à ses racines africaines, a enregistré le disque au Cap Vert et en Angola avec la participation d'artistes emblématiques tels que le chanteur bahianais Caetano Veloso et la diva de l'état de Mato Grosso Vanessa Da Mata, le guitariste capverdien Kaku Alves (qui a œuvré aux côtés de Césaria Evora) ou le percussionniste angolais Joao Morgado.

Influencé par le Brésil des années 70 où rayonnaient tropicalisme (Chico Buarque, Gal Costa, Milton Nascimento…) et samba-funk (Jorge Ben, Tim Maia, Banda Black Rio,…), Emicida alimente son flow parfois tranchant et brutal ("Casa", "8") de notes traditionnelles nordestines héritées du forro et du maracatu. L'ensemble affirme clairement une identité hip-hop profonde avec des morceaux revendicatifs comme "Mâe" et l'excellent "Mandume", mais se révèle aussi dansant et chaleureux à l'image de l'ouverture "Mufete" ou de la fermeture "Salve Black 'Estilo Livre'", radieux et sensuel avec "Passarinhos Feat. Vanessa Da Mata", "Madagascar" ou "Chapa".
Belle découverte!

 

 

Sherwood at the Controls – volume 2 : 1985-1990 (On-U Sound/Differ-Ant)


Sherwood at the Controls – volume 2 : 1985-1990 (On-U Sound/Differ-Ant)

L'artiste précurseur Adrian Sherwood, patron du label indépendant On-U Sound - qui publiait il y a quelques mois le dernier projet du trio féminin post-punk Nisennenmondai - nous offre le second volet de sa série de compilations intitulée Sherwood At The Controls. La collection composée de 16 titres regroupe des morceaux produits et remixés par ses soins entre 1985 et 1990.

A travers ses choix pour des artistes underground (KMFDM, Mark Stewart, Doug Wimbish & Fats Comet, Flux, Pankow ou encore African Head Charge…) il met à l'honneur l'expérimentation dans les musiques électroniques ("The Value Of Nothing"), punk et rock ("Mind At The End Of The Tether") autant que world ("Masimbabele 89 Adrian Sherwood Remix"), hip-hop ("Don't Forget That Beat (Alternate Dub") et dub ("Haunting Ground Dub"). Le compositeur anglais y exprime ainsi son goût pour les arts du sampling et les techniques du beatmaking (goût hérité de sa première claque musicale flanquée par The Sugarhill Gang en 1984) et sa passion pour les sonorités jamaïcaines (révélée suite à une autre gifle, infligée cette fois par sa rencontre déterminante avec Lee 'Scratch' Perry en 1986).

Influencés par ses recherches sonores et impressionnés par sa vision singulière, des activistes de la scène industrielle se rapprocheront de lui comme Cabaret Voltaire, Einstüzende Neubauten et Nine Inch Nails ainsi que les piliers de la new-wave Depeche Mode et Blur. Plus récemment on le croisera aux côtés de Root Manuva, Coldcut ou Pinch.

lundi 27 juin 2016

Rebelution - Falling Into Place (Easy Star Records)


Rebelution - Falling Into Place (Easy Star Records)

Rebelution vient de publier son 5° opus baptisé Falling Into Place, leur dernier manifeste reggae-rock en date depuis Count Me In paru en 2014 et qui avait atteint la 1ère place dans charts reggae et indé aux Etats-Unis. Formé depuis 2004 et basé à Santa Barbara, le groupe dirigé par le chanteur/guitariste Eric Rachmany est devenu une valeur sûre de la scène californienne avec plus de 350 000 albums vendus sur le circuit indépendant et de multiples tournées. Composé de 11 titres, le disque fusionne les rythmes de la Jamaïque, le surf rock et la pop sous les conseils avisés de producteurs prestigieux tels que Dwayne "Supa Dups" Chin-Quee (Bruno Mars, Eminem) ou Donovan "Doncorleon" Bennett (Rihanna, Sean Paul…). Le son s'éloigne du versant roots et analogique de leur modèle Don Carlos mais est reconnaissable entre tous, notamment grâce au choix d'arrangements plus modernes et d'une qualité sonore plus policée.  

Mamadou Barry & Afro Groove Gang – Tankadi (Label Bleu/L'Autre Distribution)


Mamadou Barry & Afro Groove Gang – Tankadi (Label Bleu/L'Autre Distribution)

Pour ceux qui se demandent encore ce qu'est l'afro groove, voici un disque qui comblera parfaitement leur curiosité, Tankadi, second opus du maître guinéen Mamadou Barry et véritable bijou musical, fusionnant à merveille le folklore mandingue, l'afrobeat nigérian, le highflife ghanéen, le jazz, le funk et la musique latine des Amériques. Il y a une dizaine d'années, le saxophoniste, multi-instrumentiste, chef d'orchestre et auteur-compositeur nous régalait de son premier Niyo, où notamment il reprenait dans son titre "Africa Five" le célèbre standard de Paul Desmond écrit pour Dave Brubeck en 1959. Aujourd'hui entouré de son Afro Groove Gang, regroupant la fine fleur des musiciens de Conakry, l'ancien patron de l'orchestre fédéral Kaloum Star, revisite avec élégance les chants traditionnels des peuples peulhs et des différentes ethnies de la Guinée forestière, y injectant son groove captivant, son énergie contagieuse et la singularité d'un style hérité de la légende du sax Momo Wandel.  

vendredi 24 juin 2016

Defected In The House Croatia (Defected Records)

Defected In The House Croatia 2016 (Defected Records)

Le label anglais Defected, un de acteurs majeurs de la scène house underground nous présente un nouveau volet de sa saga estivale: Defected In The House Croatia 2016. Durant le mois d'aout, la maison de disque va faire son festival sur la côte Adriatique et posera ses platines au Garden Resort à Tisno, petit village de Dalmatie. Pendant 5 jours dédiés à la culture house se succèderont les meilleurs Djs du moment.

Cette compilation rassemblant près d'une cinquantaine de titres, nous donne une petite idée de ce que sera ce premier évènement entièrement organisé par le label de Simon Dunmoore.
Le boss a confié le soin de mixer la collection à trois Djs de carrure internationale qui grâce à leurs récentes actualités ont le vent en poupe: Kai Alcé, Crookers et Dario D'Attis.

S'y enchaînent des succès incontestables ("A Place In My Heart", "Who Is He?", "Precious Cargo" et "Los Pueblos") et des tracks moins connus ("These Words", "Dangerous" ou encore "Get Dumb") choisis spécialement pour l'occasion par nos 3 producteurs.

Defected In The House Croatia 2016 fait suite au précédents In The House Ibiza 2016, Glitterbox Ibiza 2016 et The Opening Party Ibiza 2016, complétant ainsi la tracklist parfaite pour fêter l'été comme il se doit!

Con Brio - Paradise (V2 Records)

Con Brio - Paradise (V2 Records)

Le décapant septet soul/funk basé à San Francisco, Con Brio, annonce la sortie de leur premier opus Paradise sur V2 Records. Composé de 12 titres brulants aux sonorités psychédéliques, le disque fait suite à l'EP Kiss The Sun paru l'an dernier. Menée par le jeune chanteur charismatique Zieck McCarter - dont le sex appeal, la puissance vocale et l'énergie peuvent se mesurer à celles d'un Robert Plant, Mickael Jackson ou James Brown - la formation s'est rapprochée du producteur légendaire David Caldato (Seu Jorge, Beastie Boys, Beck...). Ensemble ils nous proposent un cocktail explosif et euphorique habité d'une sensualité à toute épreuve. Salué par Meshell Ndégéocello ou Trombone Shorty, Con Brio dépoussière un genre trop souvent teinté de reflets vintages, interprétant des textes engagés louant la révolution et rejetant l'injustice et les pressions sociales.

Ca joue dure, ça chante fort, ça groove diablement mais lorsque la fougue du funk cède sa place à la profondeur de la soul, on obtient des ballades étourdissantes comme "My Love", "Honey" ou encore "Paradise Outro", d'où semble surgir le spectre de Marvin Gaye. Naturellement on pense aux immenses D'Angelo et Maxwell (notamment dans "Can't Get Enough"), mais l'alchimie du groupe est belle et bien singulière, portée par les chœurs de Kelly McFarling et Lady Chi, les guitares de l'excellent Benjamin Andrews, les cuivres de Brendan Liu et Marcus Stephens, les claviers de Patrick Glynn, les lignes de basse de Jonathan Kirchner et la batterie d'Andrew Laubacher.

Une belle découverte!

Melingo - Anda (World Village/Harmonia Mundi)

Melingo - Anda (World Village/Harmonia Mundi)

Une voix éraillée et une posture de vieux dandy à la silhouette de bad boy, le clarinettiste argentin aux multiples casquettes Daniel Melingo n'en finit pas de réinventer son tango si singulier, alimenté par les expériences d'une vie bien remplie et le désir de dépoussiérer les genres, de bousculer les codes et de repousser les frontières.

L'acteur, auteur, compositeur et interprète mêle à ses incursions punk sa passion pour les sonorités premières du folklore argentin, corrosives et subversives, interdites au même titre que le rock par la dictature, lorsque les militaires prennent le pouvoir à la fin des années 70.

Le 26 septembre prochain, "El Turco", comme il est surnommé dans son quartier de Buenos Aires à cause de sa couleur de peau, publiera sur World Village son dernier opus baptisé Anda, un recueil de 10 chansons racées, magnifiques, vibrantes et grinçantes. Digne héritier de Carlos Gardel, l'artiste parvient à maintenir son tango noir et crasseux en équilibre précaire entre arty-rock et cabaret surréaliste, son chant fragile déambule sur des instrumentations acoustiques dépouillées et essentielles, animées par des mélodies baroques, chaloupées, sensuelles et évocatrices. A la façon d'un Morricone, le crooner des bas fonds élabore la bande son d'un film confondant réalité et hallucinations, où Gainsbourg, SatieCave et Waits crèvent l'écran dans leurs costumes de sombres héros.

jeudi 23 juin 2016

Roisin Murphy - Take Her Up To Monto (Play It Again Sam/Pias)

Roisin Murphy - Take Her Up To Monto (Play It Again Sam/Pias)

La chanteuse irlandaise Roisin Murphy est une figure incontournable de la scène électro depuis son fameux duo nommé Moloko formé en 1995 avec son ex-compagnon Dj Mark Brydon. Leur titre phare "Sing It Back" enflamme d'ailleurs toujours les dancefloors.

Amorçant sa carrière solo en 2005 après avoir collaboré avec Handsome Modeling School ou Boris Dluglosh, elle devient la muse du génial Matthew Herbert qui produit son premier Ruby Blue, album très bien accueilli par la critique mais assez peu vendu. Suivront Overpowered en 2007 et Hairless Toys en 2015, précédé de l'EP Mi Senti (recueil de 6 classiques de la chanson italienne) qui marqua une renaissance de l'artiste, disparue des écrans radar depuis 8 ans.

Le 8 juillet prochain paraîtra son dernier Take Her Up To Monto, un disque inventif bourré de fraîcheur et parcouru d'influences italo-disco ("Mastermind"), cabaret ("Pretty Garden"), pop ("Ten Miles High"), electronica ("Romantic Comedy") et même bossa ("Lip Service"), prenant ici des airs de berceuse ("Whatever") ou d'ambient UK bass ("Nervous Sleep") et là de ballade folk cosmique et magique ("Sitting And Counting").

Epaulée par son complice de longue date, le claviériste, compositeur et arrangeur anglais Eddie Stevens, la diva installée à Londres se livre et se réinvente, développant une esthétique musicale singulière, parfois expérimentale mais terriblement accrocheuse, habitée de nappes de synthés hypnotiques et réverbérées, de rythmiques syncopées, de mélodies désarticulées chargées d'émotions et d'une voix unique, souple et malléable qu'elle pousse avec une grande maîtrise dans les graves autant que dans les aigus.

L'album tout entier est une bénédiction, mais un titre se dégage tout de même de cette excellence, il s'agit de "Thoughts Wasted", une pépite qui rassemble à elle seule tout le spectre sonore de Murphy, fragilité, mélancolie, énergie, sophistication, efficacité et rigueur s'entremêlent dans une chanson délicieuse au groove suave et prenant.

Bravo!

J-Felix - The Runaway EP (Tru Thoughts)

J-Felix - The Runaway EP (Tru Thoughts)

Dernière réalisation du chanteur/producteur et multi-instrumentiste anglais Joe Newman alias J-Felix, l'EP Runaway nous offre 3 nouveaux titres aux coloration funk, R&B et disco, dont deux sont habités par les voix soulful des divas Harleighblu et Abi Flynn, figures familières du label de Brighton Tru Thoughts, .

J-Felix avait fait sensation lors de la sortie en juin 2015 de son album 101 Reasons, il revient aujourd'hui avec du nouveau matos et cette envie toujours aussi présente de vouloir faire bouger son auditoire sur des rythmes et des sonorités héritées de la black music 40 dernières années.

"Breakin' Reality (BBBoy)" est un hommage à la culture hip-hop et notamment à la break-dance, il renoue avec la grande époque des pionniers du beatmaking, samplant sa propre voix en s'inspirant des courants funk des années 60/70 et electro des 80's.

"Don't Look Back Feat. Abi Flynn" illustre la facette R&B du producteur, un amour partagé pour les lignes de basse et les synthés estampillés west-coast.

Dans "The Runaway Feat. Harleighblu", Joe explore le son sensuel et terriblement groovy du boogie apparu fin 70 début 80. Il mêle ainsi les influences rhythm and blues et electro, les éléments acoustiques et électroniques en s'inscrivant dans la lignée des travaux de DâM Funk... Le tout en mettant l'accent sur le chant, servi ici par la délicieuse Harleighblu, parfaite dans son rôle d'icône post-disco!

Comme à l'accoutumé, l'EP nous est livré avec son lot de versions "a cappella" et "instrumental", histoire d'en apprécier toutes les nuances.

The Man J-Felix frappe à nouveau un grand coup !
L'EP digital sera disponible à partir du 29 juillet prochain... A suivre de très près.


T.Hanks - Cafe Bohemian EP (Post Pluto)

t.hanks - Cafe Bohemian EP (Post Pluto)

Originaire de Sydney, le producteur Reuben Gibbes alias t.hanks nous présente Cafe Bohemian via le label australien Post Pluto, pour lequel il est l'une des têtes pensantes. Composé de 4 titres envoutants, l'EP nous propose de pénétrer dans l'univers radieux et inspiré de Reuben avec en face A la version "Original Mix" du titre éponyme accompagnée de son "Golf Club Mix". L'artiste séducteur nous plonge d'emblée dans une subtile ambiance chill et estivale, habitée de nappes électroniques soyeuses et hypnotiques, de samples vocaux réverbérés et de craquements de disque vinyl. Dans "Cafe Bohemian", une boucle de Rhodes nous agrippe puis sa rythmique deep-house élaborée sur le mythique Roland TR-707, monte progressivement, servant d'écrin à des cordes luxuriantes et aériennes. Toujours très radieux et mélodieux mais plus musclé, le "Golf Club Mix" s'oriente davantage vers un environnement dancefloor.

En face B, t.hanks offre deux titres tout aussi intéressants: "Mister" et ses reflets funky nous menant droit vers la piste de danse, puis "Kerouac", plus profond et cérébrale, un titre lounge idéal pour redescendre après une nuit mouvementée et bruyante!

Un bien bel effort pour une première qui promet un avenir radieux !


mercredi 22 juin 2016

Alaia & Gallo Feat. Kevin Haden - Who Is He? (Remixes) (Soul Heaven)

Alaia & Gallo Feat. Kevin Haden - Who Is He? (Remixes) (Soul Heaven)

Soul Heaven nous présentait il y a peu LE tube deep-house de l'été "Who Is He?" du duo italien Alaia & Gallo, le suisse Dario D'Attis (Breaks For Peace EP paru récemment chez Strictly Rhythm) et le français expatrié à Londres Nicolas Laugier aka The Reflex (dont on saluait son remix de "Tributo" pour Don Pascal) nous proposent aujourd'hui leurs versions de cet hommage à la célèbre ballade de Bill Withers.

Dario y met en avant les vocaux soulful dans un remix élégant et respectueux. La rythmique se dépouille au profit d'une bass-drum plus lourde, l'instrumentation d'origine se fait elle aussi plus minimaliste.

The Reflex reste quant à lui fidèle à sa marque de fabrique, il retravaille littéralement toute la palette du morceau pour le réinventer en un tube disco hypnotique, armé d'une ligne de basse au groove hallucinant, d'une guitare funk façon Nile Rodgers et de solos de synthé enflammés. Le beat y est complètement reconstruit et enrichi de percussions et autres samples aux sonorités chaudes et analogiques... 6 minutes et 30 secondes de bonheur. Enorme!

mardi 21 juin 2016

Ilija Rudman - In Her Eyes (Classic)

Ilija Rudman - In Her Eyes (Classic)

Ilija Rudman, Dj/producteur amateur de sonorités disco et présent sur le milieu électronique underground depuis une dizaine d'années, publie son premier single chez Classic intitulé "In Her Eyes". L'artiste nous y offre un aperçu de ce savoir-faire qu'il peaufine au travers de prestigieuses collaborations avec Greg Wilson, Random Factor, Faze Action ou encore l'immense Mark E et des remixes sans compromission pour Under The Shade, Tirk, Bearfunk, Red Music ou ISM Records UK...

Déconstruisant le disco et le ramenant à une forme plus dépouillée, Ilija pose ses différentes sonorités analogiques les une après les autres, dans une progression lente et sensuelle accompagnée par la voix délicate et cristalline d'André Espeut. Ligne de basse répétitive et hypnotique, accords de claviers aériensrythmique minimaliste et racée... Autant d'ingrédients qu'il accorde à merveille, jusqu'à pianoter une mélodie légèrement kitch avec ses faux cuivres synthétiques.

La légende anglaise de la deep-house Charles Webster se réapproprie "In Her Eyes" dans un "No Lies Remix" en apesanteur, lancé en orbite autour de la version originale, dans un espace habité de reverberations, d'échos et de glitchs. Même si le groove résiste, le beat semble s'y désagréger, s'y détériorer dans une ambiance sonore lo-fi.


Brad Coleman - I Feel So (Falk)

Brad Coleman - I Feel So (Falk)

Originaire des Pays-Bas, le jeune musicien, Dj et producteur Brad Coleman revient sur Falk à l'occasion de la 20° publication du label anglais orienté house et techno. Il succède à l'"Invisible" de Shigeru Tanabu et l'"Home" de Greg Sawyer. Déjà remarqué grâce à son très gracieux "Deep Down" paru il y a quelque temps, Brad poursuit ses incursions dans les ambiances deep-house inspirées et radieuses avec deux nouveaux titres accrocheurs, sensuels et complètement estivaux : "I Feel So" et "Groovin' High". Alternant les reflets west-coast et baléariques pour le premier, disco et funk pour le second, l'artiste confirme son savoir-faire hérité de ses études de jazz au Conservatoire d'Amsterdam, élaborant des lignes de basse entêtantes et des rythmiques au groove hypnotique ponctuant des nappes de claviers aux harmonies sophistiquées et langoureuses.


Lakuta - Bata Boy (Single) (Tru Thoughts)

Lakuta - Bata Boy (Single) (Tru Thoughts)

L'excellent label Tru Thoughts nous présente Bata Boy, premier single de la formation afrobeat basée à Brighton Lakuta. Annonçant la sortie prochaine de l'album Brothers And Sisters, prévue le 12 Aout 2016, le titre est accompagné de deux remixes, le premier aux reflets tropico-funk orchestré par Steve Cobby, co-fondateur du célèbre duo electronica/nu jazz Fila Brazillia et le second par Wrongtom, figure emblématique de la maison de disque anglaise, qui l'agrémente de sa touche reggae-dub magique.

Formé par la diva Siggi Mwasote et l'auteur/percussionniste Cicely Taylor, toutes deux gourmandes de fusion entre rythmes traditionnels issus d'Afrique ou d'Amérique latine et sonorités funk, jazz et soul, Lakuta nous délivre ici un titre engagé bourré d'énergie positive. S'ouvrant avec des percussions afro-cubaines (bata) rapidement débordées par une déferlante de cuivres, basse, batterie, guitare et clavier motivée par le maitre de l'afrobeat en personne Fela Kuti, "Bata Boy" est largement orienté dancefloor et aurait très bien trouvé sa place dans la programmation des soirées endiablées du Shrine à Lagos.



lundi 20 juin 2016

ATFC - No Victim Song Feat. Hannah Williams (Defected Records)

ATFC - No Victim Song Feat. Hannah Williams (Defected Records)

L'un des mastodontes de la scène house underground, Aydin Hasirci plus connu sous son pseudo ATFC est de retour avec une véritable bombe nommée "No Victim Song" ! Figure incontournable du label anglais Defected depuis presque 15 ans, le Dj/producteur basé à Alicante nous offre un nouvel effort aux sonorités house racées, efficaces et hypnotiques. Armée d'une ligne de basse funky des plus enivrantes, "No Victim Song" n'est pas si pacifiste que ça! En effet, enrichi des vocaux aux accents soul de l'excellente Hannah Williams, le titre capte l'attention du danseur dès la première mesure pour ne plus la laisser tomber. La rythmique 4/4 déploie un groove contagieux ponctués de claviers entêtants... Bref, une merveille pour le dancefloor, construite simplement, sans artifices ni fioritures... Un futur classique!

On peut en écouter un extrait dans le minimix orchestré par le maestro lui-même
(à partir de 2mn45s)

Worthy & Made By Pete - So Good (DFTD)

Worthy & Made By Pete - So Good (DFTD) 
On retrouve aux manettes de cet excellent "So Good", le jeune producteur américain Worthy, qui nous présentait il y a peu son EP Lower & Slower, accompagné de l'anglais Made By Pete, présent dans le milieu dance music depuis déjà plus de 10 ans. Publié par DFTD et disponible dès le 4 juillet prochain, le track se dévoile progressivement, nous offrant une montée délicate et aérienne ponctuée de vocaux suaves. Puis une ligne de basse massive fait son entrée surplombant un beat tranchant et dansant, un contraste marquant et fort efficace! Un titre que l'on retrouvera cet été et dont le groove semble être taillé pour embraser les festivals !

Josh Butler - On The Edge (Feat. Kerrie Anne) (Defected Records)

Le Dj/producteur anglais Josh Butler n'a cessé de se faire remarquer ces dernières années en égrainant ses tracks sur les prestigieux labels Noir, Cajual, Avotre ou encore MadTech et en jouant derrières les platines des meilleurs clubs européens, du Sankeys d'Ibiza au Warehouse Project de Manchester en passant par le Mint Club de Leeds et le Toffler de Rotterdam. Suivi de très près par les carrures du milieu de la house music, Joris Voorn, Pete Tong, Heidi ou encore Kerri Chandler, c'est Defected qui publiera le 11 juillet prochain son nouveau single intitulé "On The Edge". L'artiste y invite la diva R&B Kerrie Anne, elle pose sa voix puissante et sensuelle sur une production deep-house moelleuse et mélodique, dominée par des accords de piano enivrants. Ses reflets 'baléariques' séduiront à coup sûr les dancefloors en maillot de bain !



jeudi 16 juin 2016

Bargrooves Summer Session 2016 (Bargrooves)

Bargrooves Summer Session 2016 (Bargrooves)

Et c'est parti pour la course à la meilleure compilation de pépites électroniques qui animera nos soirées plage cet été. Defected ouvrait le bal il y a peu avec In The House Ibiza 2016, Gliterbox Ibiza 2016 et The Opening Party Ibiza 2016, c'est au tour d'un autre label londonien, Bargrooves de publier sa bande-son estivale. Summer Session 2016 nous offre ainsi 30 titres non mixés, incluant les succès house music du moment dont l'imparable 'Who Is He?" d'Alaia & Gallo, ainsi que des classiques intemporels retravaillés par la crème des producteurs comme Dimitri From Paris, maître du re-edit dico. S'y écoutent ailleurs les tracks brulants de Tim DeluxeFred Everything ou Tommy Bones, qui figurent parmi les valeurs sûres de la scène underground...

Ci dessous un extrait de ce sublime écrin, "My Revival" de My System Echo remixé par Ron Basejam... Histoire de s'ambiancer!
 

Sunlightsquare – Celebration Of Oggun (Yoruba Records)

Sunlightsquare – Celebration Of Oggun (Yoruba Records)

C'est toujours avec un plaisir non dissimulé que l'on se délecte d'une production frappée du sceau de Yoruba Records, célèbre écurie créée par la légende Osunlade. Le label électro, plutôt orienté vers les sonorités afro-cubaines, nous présente le dernier effort du Dj/producteur d'origine italienne Claudio Passavanti alias Sunlightsquare. Son "Celebration Of Oggun" est le fruit d'une habile combinaison entre une deep-house soulful et le folklore tribal issu de la culture yoruba. Claudio ayant fait ses armes en tant que pianiste de jazz sur la scène locale de Los Angeles, il rehausse de quelques accords de Rhodes le chant puissant et les percussions racées de la formation Abbilona, collectif de musiciens emblématique de la Santeria à la Havane.
Le boss en personne augmente le titre original de 2 versions, "Yoruba Soul Beats" délivre un track davantage axé sur le groove hypnotique du Bata, tambour sacré issu des rites de la religion Yoruba nigériane, puis adopté par les cubains. "Yoruba Soul Mix" reprend l'ossature du précédent en adoucissant les éléments percussifs, la ballade conserve son beat enivrant mettant en valeur la force et la qualité des chants. C'est enfin au tour de Trinidadian Deep de nous offrir son remix, croisant ses racines caribéennes à sa passion pour le son deep-house made in Chicago!


mercredi 15 juin 2016

Honey Dijon – Houze (Feat. Seven Davis Jr.) (Classic Records)

Honey Dijon – Houze (Feat. Seven Davis Jr.) (Classic Records)

Epaulée par le talentueux Seven Davis Jr. (chanteur, auteur, compositeur, Dj/producteur...), la délicieuse Miss Honey Dijon originaire de Chicago, nous livre son nouveau single intitulé "Houze". Elaborant depuis une vingtaine d'années un style punchy hérité de la vocal house new-yorkaise et imbibé des sonorités house racées et old school de sa Windy City natale, elle signe un track doté d'une bassline hypnotique, d'un beat funky et de vocaux bien placés.
"Houze" est dans la lignée de ces productions devenues classiques des pionniers Frankie Knukles, Danny Tenaglia ou Derrick Carter... Back to the basics!

Classic Records accompagne le titre de 3 remixes orchestrés par des habitués de la maison, s'y croisent la légende Mark Farina, le suisse aux couleurs de Détroit Deetron et la sensation du moment Eli Escobar.
 

Lien d'écoute:
 http://www.juno.co.uk/miniflashplayer/SF611510-01-01-01.mp3

Dennis Ferrer - Right Thing (Feat. Ben Westbeech) (Defected Records)

Dennis Ferrer  - Right Thing (Feat. Ben Westbeech) (Defected Records)

La légende de la scène house américaine Dennis Ferrer, à qui l'on doit les classiques "Sinfonia Della Notte", "Church Lady" ou "Hey Hey", s'illustre à nouveau avec une véritable bombe baptisée "Right Thing" dans laquelle il convie le Dj/producteur britannique Ben Westbeech à venir poser ses vocaux suaves et captivants. Premier single extrait d'un album à venir chez Defected, ce titre renoue les liens tissés depuis le début le milieu des années 90 entre le producteur new-yorkais et un dancefloor exigeant, aussi bien amateur de sonorités deep-house soulful que tech-house hypnotiques. Lui qui fricota avec une bonne partie des courants undergrounds de la dance music - on se souvient entre autres de ses travaux gospel housetechno ou bien afro house - renouvelle encore son arsenal en produisant l'une des meilleures actualités qui m'ait été donnée d'écouter ces derniers temps.

La patte du maître est incontestablement perceptible dès les premières mesures, surtout lorsque les arpèges enivrants de synthés font leur apparition. La rythmique minimal y est solide et progresse sur une cadence qui malgré sa vitesse mid-tempo s'avère des plus entraînantes. Une construction 4/4 efficace qui plante le décors d'une house mélodique torride aux accents techy, enrichie par l'intervention sensuelle et gorgée de soul d'un Westbeech au sommet de son art.

Coup de cœur!

lundi 13 juin 2016

Palace Winter - Waiting For The World To Turn (Tambourhinoceros)


Palace Winter - Waiting For The World To Turn (Tambourhinoceros)

Basé à Copenhague, le duo electro-pop Palace Winter nous adresse son premier long format intitulé Waiting For The World To Turn, qui succède au retentissant EP Medication paru l'an passé et porté par un second single "Menton" chaleureusement accueilli. Composé de l'auteur/chanteur/guitariste australien Carl Coleman et du producteur/pianiste danois Caspar Hesselager, le groupe se forme en 2013 autour d'un gout commun pour les ambiances cinématiques combinant synth-pop, americana et krautrock. Bien qu'ayant un background totalement différent (formation classique, jazz et électro pour l'un et country, folk, blues, rock pour l'autre) les deux musiciens se complètent artistiquement et techniquement, ils se retrouvent à travers un mix hypnotique de sonorités acoustiques et électriques, organiques et électroniques où les claviers, les guitares, les programmes et la batterie du troisième homme, Christian Rindorf, captent l'attention de l'auditeur pour ne plus la relâcher! Waiting For The World To Turn alterne les mélodies radieuses et sombres, les rythmiques lentes et soutenues dans une atmosphère aux reflets 80's plutôt bien venue. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que certains rapprochent l'univers de Palace Winter de celui des pionniers américains du rock alternatif, R.E.M.

Bey.Ler.Bey – Mauvaise Langue (Cok Malko)


Bey.Ler.Bey – Mauvaise Langue (Cok Malko)

C'est dans une frénésie de sonorités fusionnant l'héritage et l'énergie du free jazz, des musiques orientales, klezmer et Est européennes que s'ouvre l'album Mauvaise Langue, un recueil hypnotique de 4 compositions dominées par l'improvisation fougueuse et inspirée des 3 solistes, Florian Demonsant à l'accordéon, Laurent Clouet à la clarinette turque et Wassim Halal aux percussions. Refusant à raison d'être catalogué dans la case jazz trop souvent considérée comme fourre-tout, Bey.Ler.Bey élabore une identité sonore singulière basée sur le désir de mélanger, entre autres, les codes des folklores tziganes, turcs et bulgares. Inventif, aventureux et complice, le trio balaye d'un souffle les carcans délimitant les musiques dites savantes et populaires, écrites et improvisées, jazz et world…

vendredi 10 juin 2016

Florin Niculescu - 25 Years After (Label Ouest/L'Autre Distribution)

Florin Niculescu - 25 Years After (Label Ouest/L'Autre Distribution)

Né à Bucarest en 1967 dans une famille de musiciens tziganes, le prodige du violon Florin Niculescu était prédestiné à faire carrière dans un jazz aux sonorités manouches, hérités des maîtres Django Reinhart et Stéphane Grappelli. Il s'installe en France en 1991 et prend rapidement part aux projets des piliers de la scène gipsy hexagonale comme Bireli Lagrène, Babik Reinhart ou encore Christian Escoudé. Son lyrisme et son sens aigue pour la mélodie l'emmèneront peu à peu à côtoyer les grands noms de la variétés française parmi lesquels on note Patrick Bruel, Charles Aznavour, Julien Clerc ou Françoise Hardy, ainsi que les grands interprètes du monde classique comme le violoniste Laurent Korcia.

Fêtant cette années ses 25 ans de carrière, ce grand alchimiste de la fusion entre jazz et folklore tzigane publie un double album intitulé 25 Years After. S'attelant dans le premier à revisiter les plus beaux standards du songbook américain, il profite de l'opportunité pour rééditer son tout premier disque enregistré en tant que leader en 2000, Gipsy Ballad (avec E. Bex à l'orgue, S. Goubert à la batterie, Babik, F. Sylvestre et Bireli aux guitares, J. Vidal à la contrebasse).

Dans My Favourite Standards Florin, entouré pour l'occasion d'un solide trio composé du pianiste Thüryn Mitchell, du contrebassiste Darryl Hall et du batteur Bruno Ziarelli. nous propose donc d'écouter 8 reprises intemporelles et magistrales, dont les immenses "Embraceable You" de Gershwin, "The Old Country" de Nat Adderley ou bien "I Hear Music" de Burton Lane... Autant de thèmes mythiques immortalisés jadis par Nancy Wilson, Billie Holiday ou Franck Sinatra.



 

jeudi 9 juin 2016

Quintet Bumbac - Libre Voyage dans les Musiques des Balkans (Cok Malko/L'Autre Distribution)

Quintet Bumbac - Libre Voyage dans les Musiques des Balkans (Cok Malko/L'Autre Distribution)

Fusionnant les codes de la musique populaire des Balkans avec les sonorités boisées de la musique de chambre, le quintet à cordes Bumbac nous présente son recueil de 14 compositions intitulé Libre Voyage dans les Musiques des Balkans. Pilotée par le violoniste David Brossier, la formation s'inspire des folklores grecques, turcs, bulgares, roumains ou tziganes et les réarrange de manière singulière, en les adaptant à la pratique exigeante et délicate de ses violons, violoncelle et contrebasse. Les rythmes festifs se mêlent alors à une esthétique 'savante' pleine de fraicheur et d'originalité. Autour de David s'expriment 4 musiciennes d'horizons divers, les violonistes Ariane Cohen-Adad et Aline Haelberg, la violoncelliste Léonore Grollemund ainsi que la contrebassiste Anita Pardo.


Madeleine & Salomon - A Woman's Journey (Tzig'Art/Promised Land/Socadisc)

Madeleine & Salomon - A Woman's Journey (Tzig'Art/Promised Land/Socadisc)

Deux musiciens à la sensibilité à fleur de peau s'unissent pour nous offrir A Woman's Journey, un recueil délicat et poignant de 15 chansons engagées et magiques, immortalisées jadis par les immenses Nina Simone, Billie Holiday, Joséphine Baker ou Janis Joplin. La chanteuse et flutiste Clotilde Rullaud, accompagnée du pianiste Alexandre Saada nous invitent en effet à apprécier leur approche singulière de l'American Songbook dans un décors musicale minimaliste et essentiel, où jazz et folk fusionnent pour le meilleur. Ils s'attèlent avec élégance et retenue à rendre un hommage vibrant aux chanteuses engagées et à leurs textes souvent féministes, révoltés et humanistes. La voix grave, vaporeuse et quasiment fantomatique de Clotilde flotte au dessus de somptueux paysages qu'Alexandre élabore avec maestria, domptant les silences et les zones de réserve de manière à toucher le cœur autant que l'esprit. Leurs interprétations des standards "Image", "Strange Fruit", "Four Women" ou encore "Vous Faites Partie De Moi" sont aussi vibrantes et marquantes que les enregistrements originaux passés à la postérité. Nous retiendrons entre autres l'émouvante berceuse "All The Pretty Horses" et l'hypnotique "Save The Children", une chanson que Marvin Gaye publiait en 1971 dans son célèbre What's Going On.

mercredi 8 juin 2016

Defected Presents The Opening Party Ibiza 2016 (Defected Records)

Defected Presents The Opening Party Ibiza 2016 (Defected Records)

Comme chaque année, le label anglais Defected marque l'ouverture de la saison estivale à Ibiza avec une collection d'actualités incontournables orientées bien évidemment house music.
Defected Presents The Opening Party Ibiza 2016 rassemble ainsi 30 titres issues de la scène underground qui pour certains sont en passe de devenir de véritables hits de l'été à venir, je pense entre autres à l'excellent remix de Disclosure du "Never Be Like You" de l'australien Flume ou à celui orchestré par Sonny Fodera & Mat Joe du "Take It Easy" de Gershon Jackson. On y retrouve bien sûr les signatures en vue de la scène électronique actuelle, Eli Escobar, Lee Walker, Alaia & Gallo ou encore Dario D'Attis mais aussi les piliers rompus aux folles soirées de la terrace du Space, du Pacha et autres Amnesia, Riva Starr, ATFC, Junior Sanchez ou Sandy Rivera..

Dans la foulée des compilations Glitterbox, Bargroove et Defected In The House Ibiza 2016, The Opening Party Ibiza 2016 s'impose comme un must-have !

A noter la présence du remix hypnotique d'"Higher Level" d'Isaac Tichauer servi par Bicep...


Todd Terry House Masters (Defected Records)

Todd Terry House Masters (Defected Records)

C'est à un autre pilier de la house music que le label anglais Defected rend hommage à travers le nouveau volet de sa collection baptisée House Masters, il s'agit du producteur new-yorkais Todd Terry. Originaire de Brooklyn, le Dj contribue dès la fin des années 80 à l'évolution de ce courant électronique encore largement underground, il se démarque notamment grâce à son usage singulier du sample et à l'influence du hip-hop ou des musiques d'Amérique latine.

L'artiste rejoint ainsi le panthéon des acteurs majeurs d'une scène qui ne cesse de faire des émules, trônant désormais dans le catalogue du label de Simon Dunmore aux côtés des mythiques Frankie Knuckles, Bob Sinclar, Masters At Work, Dennis Ferrer ou encore Heller & Farley.

Cette compilation rassemble quelques uns de ses titres emblématiques tels que "A Day In The Life", "Babarabatiri" ou "Weekend" considérés aujourd'hui comme des classiques du genre, mais met aussi en lumière ses remixes pour le groupe pop/rock anglais Everything But The Girl ("Missing" en 1994), le crew hip-hop US Jungle Brothers ("I'll House You" en 1988), ou encore ses paires MAW ("Dum Dum Cry"), B.M.E. ("Pray"), Bizarre Inc. ("I'm Gonna Get You") et Playgroup ("Front 2 Back"). Tee intègre également dans ce Todd Terry House Masters essentiel, des productions plus récentes comme son "Drop That", qu'il publiait il y a peu sur son propre label Inhouse.

Ses multiples alias expriment son large éventail d'influences, on retiendra Gypsymen et House Of Gypsies et leurs sonorités latines ou tribales, Royal House, Black Riot et leurs reflets danceHardhouse, CLS et leurs accents hip-house...

Il dit au sujet de cet album-document :
The album reflects the records the kids ask to hear when I DJ – some of the more familiar productions and hits alongside my newer productions. I think this is a totally relevant collection.”


mardi 7 juin 2016

Durrty Goodz - Organize/BMP (Double Single) (Tru Thoughts)

Durrty Goodz - Organize/BMP (Double Single) (Tru Thoughts)

L'un des MCs les plus talentueux et versatiles des scènes Hip-hop et Grime anglaises, Dwayne Mahorn alias Durrty Goodz, nous présente deux nouveaux titres, le premier extrait de son EP Not Been Televised à paraître chez Tru Thoughts début juillet 2016 et le second de son album Hungry Belly prévu courant aout.

Annoncé pour le 24 juin, son double single s'ouvre avec "Organize", tiré d'un Not Been Televised largement orienté hip-hop et co-produit par Micall Parknsun. Le flow hypnotique et paisible de Goodz s'impose ici sur une production des plus dépouillées et efficaces...





Le sombre et urgent "BMP" ou "Bad Man Party" introduit quant à lui le LP Hungry Belly composé de 10 titres aux sonorités Grime. Produit par Mystry et Maschin Man Tim, le titre est destiné à enflammer les clubs avec son beat Trap survolé d'un freestyle militant et véloce...

A travers ses deux morceaux, l'artiste londonien nous donne un bref aperçu des différentes cultures qui imprègnent son univers musicale basé sur les ambiances urbaines de son UK natale (dancehall, jungle...) et les couleurs reggae de la Jamaïque.