mardi 16 janvier 2018

DJ Andy Smith presents Reach Up - Disco Wonderland (BBE Records)

DJ Andy Smith presents Reach Up - Disco Wonderland (BBE Records)

Le DJ londonien Andy Smith, collaborateur de Portishead et The Prodigy, mais surtout reconnu depuis 1998 et son album The Document comme une véritable tête chercheuse aux idées larges et un collectionneur invétéré de galettes rarissimes, nous présentait fin 2017 sa compilation Reach Up - Disco Wonderland. Cette collection de 15 titres rassemblés dans un triple LP est inspirée du concept Reach Up, un collectif de Djs fondé en 2012, qui s'évertuait à recréer l'esprit et les ambiances des nuits new-yorkaises du temps des illustres clubs tels le Paradise Garage ou le fameux Studio 54.
DJ Andy Smith presents Reach Up - Disco Wonderland nous (re)plonge ainsi dans les fondations de la culture dance music, alignant quelques perles boogie, disco et proto house des années 80, passées à la postérité. Certaines d'entre elles auraient pu pourrir dans les archives poussiéreuses de l'histoire du disco si quelques grands manitous des platines, pionniers du hip-hop, n'étaient pas tombés dessus, "Get Up & Dance" de Freedom paru en 1979, en est l'exemple type. En effet c'est Grandmaster Flash & the Furious Five qui revisita le premier ce hit funk en puissance, lui faisant accéder au sommet des charts R&B de l'époque. Il est depuis devenu un standard du genre, figurant même au générique du film New Jack City, réalisé en 1991 par Mario Van Peebles, et dont la soundtrack est devenue culte...
Bref, avec ce florilège de sonorités, le label BBE Records confirme une fois de plus son statut de garant du patrimoine musical underground... Un must have!

Dalindèo - One More Devil (BBE Records)

Dalindèo - One More Devil (BBE Records)

En Octobre 2017, le sextet de jazz finlandais Dalindèo nous présentait via le label BBE Records son nouveau projet intitulé One More Devil. Il s'agit d'un Ep alignant 5 morceaux accrocheurs au swing fédérateur et vigoureux, mené par le maître d'oeuvre, Valtteri Laurell Pöyhönen, guitariste et pilier du groupe revendiquant ouvertement l'influence des orchestrations de Duke Ellington et de la touche surf rock de Dick Dale, véritable guitar hero des 60's.
A l'écoute du titre éponyme, la fraîcheur et l'énergie du live sont palpables. Déployant une fougue et une spontanéité communicative, la formation élabore un jazz aux reflets New Orleans idéalement taillé pour la swing dance mais aussi le cinéma, faisant à la fois un clin d'œil aux ambiances musicales du réalisateur Aki Kaurismäki, ainsi qu'à celles de l'emblématique Quentin Tarantino...
Avec One More Devil, qui succède aux précédents Kallio (2013) et Slavic Souls (2016) parus aussi sur BBE, Dalindèo annonce une nouvelle étape dans sa quête d'un jazz joueur, farceur et frénétique, gorgé de vibrations positives.

 
 

lundi 15 janvier 2018

Nina Attal & Jérémy Nattagh - Yesterday Was Hard On Us/Fragile (Natura'Live)

Nina Attal & Jérémy Nattagh - Yesterday Was Hard On Us/Fragile (Natura'Live)

C'est un projet bien singulier que nous propose de vivre la jeune chanteuse/guitariste Nina Attal et  son acolyte Jérémy Nattagh, multi-instrumentiste et joueur de hang, dont les sonorités si captivantes nous ont déjà été présentées avec maestria par le virtuose autrichien Manu Delago.

Ici, le concept est simple, l'association Natura'Live se lançait, voilà maintenant 3 ans, dans la réalisation de sessions d’enregistrement filmées dans des sites naturels exceptionnels, le tout en réunissant des conditions techniques optimales et éco-responsables. Après avoir investi différents lieux extraordinaires du Sud de la France comme les Gorges du Verdon (avec Pulsar Echoes), les Carrières de Lacoste (avec Alphaze) ou encore le Lac de Serre Ponçon (avec Electro Deluxe), les équipes de Natura'Live ont décidé en Septembre 2017 de prendre de la hauteur, embarquant en compagnie de Nina Attal et Jérémy Nattagh à bord d'une montgolfière, flottant au dessus du Parc de Lubéron.


Croisant à 200 mètres d'altitude et filmés à 360° avec travelling circulaire et drones, les deux artistes funambules y ont interprété les reprises de "Yesterday Was Hard On Us" (Fink) et de "Fragile" (Sting), deux chansons mélancoliques sublimées par la voix puissante et soulful de Nina, portée par les délicates percussions harmoniques du hang de Jérémy. Les sons du bruleur qui gonfle le ballon et le chant des oiseaux qui sifflent au loin, participent à amplifier les atours envoutants et immersifs de leur prestation live insolite.

The Library Archive-From The Vaults Of Cavendish Music (BBE Records)

The Library Archive-From The Vaults Of Cavendish Music (BBE Records)

BBE Records nous présente une nouvelle collection de raretés extraites du fameux catalogue de la société d'éditions et de productions musicales destinées aux professionnels de l'audiovisuel et des médias, Cavendish Music. Il s'agit peut-être d'un nom qui ne vous dit pas grand chose, mais qui se cache pourtant derrière les musiques de films emblématiques tels que Gravity, Mad Max ou encore Edge Of Tomorow, les génériques d'émissions TV cultes comme Top Gear entre autres bandes-son publicitaires... Bref un véritable empire qui a vu le jour en 1937 sous le nom de Boosey & Hawkes Recorded Music Library et qui a su depuis se hisser au rang du plus grand éditeur musical indépendant du Royaume Uni.
Lors de son âge d'or dans les années 60 et 70, la Library Music (qui n'est pas un genre, mais un monde musical parallèle où toutes les musiques sont représentées) a fourni, pour des compagnies comme Cavendish, Sonoton, De Woife, Amphonic ou encore Conroy, une quantité astronautique de titres instrumentaux conçus par des compositeurs de l'ombre, alimentant ainsi des banques de données analogiques précieuses, classées par thèmes ou ambiances, destinées à l’illustration sonore pour la radio, le cinéma et la télévision...
Inaccessible pour le grand public, ce n'est que tout récemment que certains DJs en quête du sample parfait, se sont penchés sur ce trésors bien gardé, donnant ainsi ses lettres de noblesse à une musique dite "fonctionnelle" de très bonne facture et témoin de son temps.

En 2014, le producteur hip-hop Mr Thing et le compositeur multi-instrumentiste Chris Read furent les premiers à être invités à explorer les archives de Cavendish Music, en tant que participants à Samplethon organisé par le célèbre site WhoSampled, évènement durant lequel des producteurs devaient imaginer, dans un contre-la-montre, de nouveaux titres à partir de matériaux échantillonnés.

Dans le cadre de leurs écoutes, les deux mélomanes britanniques ont découvert bon nombre d'enregistrements remarquables et hors du temps, faisant pour certains penser aux thèmes de Lalo Schifrin ou à des recherches hip-hop instrumentales avant même que n'existe le terme de beatmaker, et pour d'autres à des moments jazz, latin et funk raffinés et finement ouvragés.
Ces monuments de groove et de swing se devaient d'être partagés avec une plus large audience.
C'est précisément ce que nous proposent nos deux crate diggers dans un double LP baptisé The Library Archive - From The Vaults Of Cavendish Music, une compilation soignée aux sonorités 70's, rassemblant une myriade de joyaux pour la plupart composés par le chef d'orchestre canadien Dennis Farnon, figure emblématique de la library music.

Nous retiendrons le groove aphrodisiaque et cinématique de "Funkrund" orchestré en 1975 par The Cavendish Orchestra, un des multiples groupes à géométrie variable opérant sur commande au sein de Cavendish Music, à l'instar de The New Dance Orchestra, ensemble plus punchy et psyché nous offrant, entre autres interprétations instrumentales, l'excellent "Lady Killers"...

Un must have absolu!


 

jeudi 11 janvier 2018

Ty - A Work Of Heart (Jazz Re:Freshed)

Ty - A Work Of Heart (Jazz Re:Freshed)

Ty, figure emblématique de la scène hip-hop londonienne, nous revient avec A Work Of Heart, son cinquième opus à paraître début Mars sur Jazz Re:Freshed. S'appuyant sur un label militant fondé en 2003, qui se donne pour mission de promouvoir le jazz britannique indépendant sous toutes ses formes, le rappeur investi nous livre un disque engagé et sophistiqué à la production impeccable et homogène. Il marie avec maestria des samples aux saveurs soulful à des rythmiques old-school racées, animant le tout de puissantes lignes de basse au groove contagieux. En combinant ses talents de producteurs à des instrumentations live et en y posant son flow si singulier, véloce, tranchant et accrocheurTy élabore 14 titres forts, captivants et accessibles. Abordant les questions sociales ou sociétales qui font toujours débats aujourd'hui (la pauvreté, la dépression, l'anxiété et le racisme), le MC s'exprime aussi sur des thématiques plus personnelles comme ses souvenirs d'enfance passée dans le quartier de Brixton, s'aventurant même sur des sujets plus existentiels ou philosophiques comme le processus créatif ou le sens de la vie...

Epaulé par une collection d'invités plus prestigieux les uns que les autres, Durrty Goodz (rebaptisé Rootz), Tall Black Guy, Deborah Jordan, Wayne Francis de United Vibrations et le légendaire Umar Bin Hassan de The Last Poets, Ty nous offre un hip-hop apaisé et réfléchi, sans haine ni 'explicit lyrics', un son cool à la façon d'un g-funk inspiré, gorgé de sens, de profondeur et d'esprit.


mercredi 10 janvier 2018

Williams Brutus - L'Esthère (Garvery Drive Records)

Williams Brutus - L'Esthère (Garvery Drive Records)

Résidant en Bourgogne depuis son arrivée en France à l'âge de 5 ans, le musicien haïtien d'origine, Williams Brutus, nous présente son premier opus baptisé L'Estère, du nom de sa ville natale. Doté d'une voix feutrée, armé de sa guitare et de ses convictions, il nous présente un projet engagé et touchant à la production moderne et colorée, empreint de sonorités reggae mais aussi largement parcouru d'accents pop, world et soul. Convoquant dans son titre "Dilé" une kora envoutante et typée mandingue, il invite le rappeur américain Beat Assailant dans l'accrocheur "You Can't Stop The Rain" (nouveau single de l'album après le très jamaïcain "I Tried"), se frottant ainsi au hip-hop sur une production punchy efficace et funky Ailleurs, le chanteur nous parle d'amour comme dans la ballade "When I'm With You" et, plus loin, surprend son auditoire en reprenant le tube des années 80 "Girls Just Want to Have Fun" de Cyndi Lauper, interprété ici avec dynamisme et légèreté, dans une veine reggae-pop... A travers ce large éventail d'influences musicales, Williams Brutus entend ainsi exprimer sa double culture, issue à la fois des Caraïbes et de l'Europe, dans une optique de partage et d'ouverture.
L'Estère paraîtra le 02 Février prochain sur le label parisien Garvey Drive Records.



mardi 9 janvier 2018

Yuma - Ghbar Njoum (Poussière d'étoiles) (Innacor Records/L'Autre Distribution)

Yuma - Ghbar Njoum (Poussière d'étoiles) (Innacor Records/L'Autre Distribution)

Yuma, acteur incontournable de la nouvelle scène alternative tunisienne nous revient avec Ghbar Njoum (Poussière d'étoiles), un second opus aux ambiances indie-folk poétiques et accrocheuses. Le duo y déploie une soul acoustique intimiste, naviguant au carrefour d'influences diverses, allant du blues touareg aux sonorités néo-arabes actuelles, en passant bien sûr par les folklores traditionnels du pourtour méditerranéens.
Formé par la plasticienne et peintre Sabrine Jenhani (chant et compositions) et le cinéaste/musicien autodidacte Ramy Zoghlami (chant, guitare et compositions), Yuma s'est ici adjoint les services d'Antonin Volson et quelques autres instrumentistes bretons (percussions, contrebasse, violoncelle et alto), leur présence participer à l'ouverture du disque vers un univers singulier fait de fables et d'adages, habité de figures allégoriques, gorgé de mysticisme et de sorcellerie, de métaphores et de personnifications. De cette fusion habile et délicate qui s'opère ainsi entre la transmission orale d'antan et les formes musicales contemporaines, surgit un disque crépusculaire et minimaliste, animé par des mélodies envoutantes et curatives...
Très belle découverte!